Étiquette : danse

Le bonheur de danser avec le Ballet National du Mali…

Vous avez assez attendu amis lecteurs, il est temps que je vous raconte comme j’ai dansé avec le Ballet National du Mali…

bamako21

Avec mes chères professeures...

Read More

Danser à Bamako

Vous le savez tous désormais : j’aime danser, j’aime la danse, j’aime les émotions autour de la danse…
Je pratique la danse africaine depuis… euh il est préférable de ne plus compter à ce stade, mais depuis plus de dix ans déjà. Malgré cela, je n’ai jamais eu la chance d’aller pratiquer cet art dans un de ses pays d’origine. Cela faisait bien longtemps que je le souhaitais, mais l’occasion jamais encore ne s’était présentée.
Ma joie fut des plus grandes quand, en échangeant avec mon cher mari avant de partir au Mali, j’ai réalisé que j’aurai là-bas la possibilité d’y danser ! Et cette envie depuis longtemps nourrie s’est enfin réalisée…
J’ai fait quoi au Mali ? J’ai dansé… beaucoup, laissez moi vous raconter !

danse-a-bamako

Read More

Un bal à Vienne, la nuit où j’ai valsé comme Sissi au palais des Habsbourg…

J’aurais pu intituler cet article « la fois où un rêve d’enfance est devenu réalité » ou encore « la fois où j’ai dansé toute une nuit des valses viennoises »…
Quel soit le nom que je lui donne, cette fois restera unique et mémorable. Il est des parenthèses enchantées où la réalité dépasse les chimères de petite fille.

Une escapade à Vienne est en soi un voyage dans le temps. Où que se pose le regard, il tombe sur un monument historique, une façade d’époque, un vestige du passé.
Mais s’offrir un bal à l’intérieur de la Hofburg, le célèbre palais des Habsbourg construit sur plusieurs siècles et qui compte des centaines de pièces (chaque nouvelle génération ne voulant pas vivre où leurs aïeux avaient vécu), s’offrir un bal en ce lieu est possible et cette expérience est des plus féeriques…

vienne-KaffeeSiederBall2

Read More

Shen Yun, la Chine classique dansée (mais finalement pas que…)

J’ai eu la chance de me faire offrir deux (très bonnes) places pour le spectacle Shen Yun par mes (désormais anciens) collègues pour mon anniversaire. Je n’en avais point entendu parler avant d’y aller.
Les billets en main, je googelise la chose, et tombe sur ces lignes de leur site: Shen Yun, la Renaissance de 5000 ans de civilisation. Je suis ravie et ne cherche pas plus, fidèle à mes envies de découvertes et de premières fois.

Shen Yun

Read More

Mes adresses africaines à Paris (2/2)

Suite (et fin) de mes petites adresses africaines à Paris. C’est par ici si vous avez manqué le début !

(c) blogdesel.over-blog.com

Sublime croquis de danseuse par SeL, illustratrice (grainesdesel.blogspot.fr)

 

Read More

Inspiration // l’énergie de la samba sur France Culture

Ceux qui suivent ce blog avec assiduité le savent peut-être: avec l’écriture et les voyages, la danse est la troisième passion qui occupe une grande place dans ma vie. J’avais raconté l’origine de cette passion en ces colonnes. Danse africaine et danse brésilienne ont la part belle dans mon agenda hebdomadaire.

Read More

Flirter avec une étoile

J’ai flirté avec une étoile.
J’ai ri, souri, dansé, me suis sentie active, existante, présente, même dans les larmes parfois. Et surtout, j’ai été émue et vivante, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie.
Le projet Lieu d’être se termine à peine, je suis descendue de la scène urbaine il y a moins de trois heures et je sens un énorme vide en moi, couplé curieusement d’une immense plénitude. Un vide rempli de vie. Rempli des sourires des visages ouverts des magnifiques personnes rencontrées des notes qui virent et revirent à mes oreilles et de phrases aussi « comment tout dire sans un mot » « tout est question de courage, il n’y a pas de signe glorieux dans le ciel ».
Des mots, des gens, de la danse, des gestes, du partage surtout, et l’humain qui a vibré en moi, autour de moi pendant chacune des répétitions et chacune des représentations.

Merci. Si je devais tout dire en un mot ce serait celui-ci.

Merci Annick, étoile au firmament d’une humanité trop souvent laissée de côté ou sous-estimée. Avoir dansé, créé, partagé à tes côtés est inspirant au plus haut point. Oui, un autre monde est possible. Oui ce monde nous pouvons le créer, oui nous l’avons créé. Car nous ne sommes pas simplement condamnés à subir nos vies, à subir notre monde en consommateurs passifs et silencieux. Tu nous montres la voie, et mieux tu nous emmènes avec toi.
Je suis chanceuse d’avoir entendu ton appel lors de ce passage à Paris. Quel beau pari : recréer dans chacune des villes où tu t’arrêtes ce manifeste pour l’utopie de mieux habiter, mieux vivre. Accepter chacune des personnes qui le souhaite et créer avec elles et tes quatre danseurs une nouvelle manière d’être urbaine.

La poussière d’étoile que tu as laissée autour de toi, j’en ai attrapé quelques grains et je compte bien les semer et les faire grandir, ici ou là, encore et encore.

Energies, sourires, amitiés, harmonie, grâce, délicatesse, mais aussi volonté, ténacité, détermination, je me sens nourrie, remplie, apprêtée à vivre ma vie avec envie. Les étoiles croisées ici ont mis du vent dans mes voiles, beaux battements d’ailes de papillon.
Papillons-étoiles ivres de couleurs, de joie, de vie, merci !

C’était donc un nouveau petit pas de côté que je vous propose aujourd’hui, mais cette expérience a été si forte que je ne pouvais la taire ici. Les infos sur ce spectacle et sur la compagnie Acte, c’est par ici.

Je vous laisse avec une photo de moi (relativement rare par ici) – je crois que toute la joie des sentiments exposés ici se lit sur mes traits…

Read More
Au bord de l’eau – plongée vers une autre Chine

Je viens de voir le spectacle Au bord de l’eau interprété par l’école de l’Opéra de Pékin à Bobigny. Je n’aurais pas été invitée, je n’en aurais jamais entendu parler (et probablement vous non plus) et cela aurait été vraiment dommage.

Cette création est un pur moment de bonne humeur. C’est une plongée dans une Chine différente, à la croisée du roman traditionnel chinois Au bord de l’eau et des coulisses d’une école d’Opéra. Car oui, ce spectacle unique mêle avec brio des scènes du roman d’aventures d’un autre temps aux anecdotes, entraînements et autres séances de maquillage d’une école artistique…

Au bord de l’eau (水浒传 Shuǐ hǔ zhuàn) est un roman d’aventures tiré de la tradition orale chinoise écrit par Shi Nai’an (XIVe siècle). Il relate les exploits de cent huit bandits, révoltés contre la corruption du gouvernement et des hauts fonctionnaires de la cour de l’empereur. La notoriété de ce livre est souvent comparée à celle des Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas, et étant ici à l’échelle de la Chine, les lecteurs de cette oeuvre seraient au nombre de trois milliards!

Je n’avais jamais vu qu’à la télé des opéras chinois, le côté franchement nasillard et suraigü de leurs vocalises m’ayant toujours tenue à l’écart des scènes.
Mais ici, l’opéra est mêlé aux performances vidéo, à la danse, aux acrobaties, aux séances d’entraînement et au théâtre. Le spectacle est en plus très intéressant pour la compréhension de la culture chinoise: au-delà des arts que je viens de citer, on fait une réelle incursion historique dans la Chine impériale… Le tout avec beaucoup d’humour, de grâce, de bonne humeur et même de franche poésie!

Vous l’aurez compris, allez-y si vous en avez la possibilité, le spectacle est joué à Bobigny jusqu’à la fin de la semaine (infos ici) et fait également une petite tournée.

Je vous laisse avec quelques images :

Aviez-vous entendu parler de cette oeuvre aux milliards de lecteurs?

Read More