Se remettre à écrire…
Oct 28, 2018 Voyaaages ! 2

J’aimerais me remettre à écrire.

>>
Avant de poursuivre la lecture de ce bref article rédigé par une fraîche soirée d’octobre, il convient amis lecteurs, que vous ayez connaissance de quelques éléments de contexte qui pourraient vous avoir échappé : la naissance de mon second fils, que je vous annonçais à l’aube de 2018, et une des nombreuses conséquences de cette nouvelle vie sur Terre : la nécessité pour moi de prendre le temps de chaque chose.
« J’aimerais me remettre à écrire » : alors que je couchais cette première phrase par écrit, voici les lignes que cette envie a déclenchées…
<<

Ecrire sur quoi ? Sur mon blog de voyages, sur un projet de roman, l’ancien ou un nouveau.
Ecrire pour me faire du bien. Pour continuer à apprendre à écrire.
Comment m’organiser ? Aurais-je le temps ? Aurais-je l’énergie ? Vais-je y arriver ? J’ai peur de m’y remettre.

Aurais-je peur d’écrire ?

Peur de ne plus savoir écrire, d’avoir perdu l’inspiration, de ne pas savoir m’y remettre, de ne pas y arriver, de mal écrire, d’écrire des choses inintéressantes. Que ce soit trop dur.

La difficulté d’écrire…

C’est difficile d’écrire. Aurais-je assez d’énergie pour me concentrer, à consacrer à l’écriture ? Ce sera dur de reprendre un ouvrage existant – mon projet de roman. Dur de reprendre un travail qui s’annonce long. Par manque de temps peut-être. Je me sens au pied d’une montagne. Souris même, au pied de ladite montagne.
Est-ce par ce que je dois déjà donner toute mon énergie à ce qui occupe ma vie actuelle ? Mes deux enfants – mon travail – mon couple – ma maison – et un peu moi ? Tout ça me prend déjà toute mon énergie, me vide déjà.
L’écriture peut-elle me remplir à nouveau ?

Ecrire pour me remplir !

Ecrire des formats courts, des articles de blog, des instantanés croqués dans le métro, comme la dernière fois, ou ailleurs, des micro-nouvelles, des tranches de vie.
Retrouver la joie d’écrire sans pression, peut-être sans ambition, sans objectif précis. Ecrire pour le plaisir.
Ecrire pour la joie, pour la voie, la voix, la foi, sans aucune loi. Ecrire pour moi.

Ecrire pour moi ?

Ecrire pour le plaisir, pour la musicalité des mots, pour faire sonner les mots, pour la satisfaction d’avoir trouvé les mots justes.
Ecrire pour m’exprimer, pour être lue, écoutée.
Ecrire pour me centrer, pour être dans l’instant, dans le moment présent.
Ecrire pour me rassembler, me ressembler, pour être entière, pour être une.
Ecrire pour déconnecter, pour connecter, pour me reconnecter.
Ecrire pour moi.

 

2 comments on “Se remettre à écrire…

  1. Merci !
    Cet article m’a touché.
    Du premier coup, alors j’ai voulu le lire à nouveau.
    Parce qu’il est sincère. Parce que pour moi, écrire a toujours été difficile, je diffère toujours le moment où je finis par me mettre à écrire, je ne sais pas écrire. Parce qu’il parle du plaisir des mots, de celui de trouver le mot juste, le mot qui sonne juste. Parce qu’il convient qu’on écrit avant tout pour soi.
    Merci

    1. Bonjour Alain,
      oh merci, ton message me fait très plaisir.
      Je n’étais pas sûre que ces lignes aient vraiment leur place sur le blog, mais j’ai eu envie de les partager.
      Si j’ai déjà touché un lecteur – toi – la publication de cet article avait un sens !
      Merci et à bientôt !

Laisser un commentaire