Week-end au vert en famille !
Avr 25, 2018 FamilleFrance No responses

Je reviens tout juste de mon premier week-end au vert en mode « maman-solo-avec-deux-bébés », ça valait bien un article pour l’occasion !

Vous le savez amis lecteurs, je suis désormais une « vraie » mère de famille, et heureuse maman de deux petits bouts de chou, âgés de 4 mois et 3 ans tout rond. J’ai profité des vacances de Pâques et d’un merveilleux hasard météo (à savoir les premiers vrais jours de beaux temps depuis mille ans plusieurs mois) pour partir au vert en famille. J’ai enfin accepté l’invitation de ma plus vieille amie d’enfance à venir lui rendre visite dans sa région d’adoption, la Creuse, et très précisément à Faux-la-Montagne, pas tout à fait un voyage à l’autre bout du monde… mais sympa quand même, jugez plutôt…

Faux-la-Montagne est un village de peut-être 500 âmes, situé dans Parc naturel régional de Millevaches en Limousin. Il a la particularité d’être très dynamique : de nombreuses associations y sont ont vu le jour pour rendre la vie « plus belle, vivante, et solidaire », comme nous indique le site de la commune. Musique, fabrication de pain, sport, théâtre et même espace de co-working trouvent leur place au sein de ce village !

Je suis donc partie pour trois nuits, en mode parent solo, mon cher et tendre ne pouvant se joindre à nous. J’ai courageusement bravé les grèves de la SNCF (train annulé à l’aller, mais j’ai trouvé un autre train quelques heures plus tard), et armée de mon porte-bébé, le grand bébé au bout d’une main et la valise dans l’autre, nous sommes arrivés à Limoges où une heure de route nous a menés vers la campagne, la vraie.
Que ça fait du bien de se retrouver en pleine nature… Le simple fait de flemmarder dans le jardin de mon amie était un grand bonheur ! Précisons que son jardin est vaste, qu’il donne sur une forêt et qu’il est exposé plein sud…

J’ai tout de même dépassé mon envie intense de lézarder dans ledit jardin pour partir à la découverte de deux chouettes lacs : le lac de Vassivière, le plus important plan d’eau du Limousin, et le lac de Faux-la-Montagne. Ce dernier est plus petit, mais il a l’avantage d’être accessible depuis le centre du village à pied et en poussette (je vous invite d’ailleurs à découvrir poussette.com)…

Le reste de nos journées était rythmé par les siestes des enfants, nos papotages sans fin et le lézardage sous le parasol. J’ai même eu la chance de me faire « croquer » par la fille aînée de mon amie, qui du haut de ses sept printemps a déjà un chouette coup de crayon, vous ne trouvez pas ?

Ce départ en famille ne fut pas tout à fait le premier – j’avais déjà tenté le départ seule en avion avec les deux petits, à l’occasion de la première visite chez mes parents à Toulouse. Seule pour prendre l’avion avec eux deux, j’ai le sens du challenge, non ?
Ces voyages m’ont à chaque fois quand même bien fatiguée (le plus petit avait 2 mois puis 4 mois), mais j’ai été surprise de la capacité d’adaptation des deux. Je me dis peut-être que les enfants sentent quand « ils n’ont pas le choix »… Dans l’avion ou dans le train, ils ont à chaque fois était très mignons, aucune crise de larme ou de colère à l’horizon.
Quelle que soit la fatigue, je ne regrette rien, et compte au contraire repartir avec eux dès que l’occasion se représentera !

Laisser un commentaire