« Une dissolution vaut mieux que dix solutions. »
Déc 31, 2020 Le Chemin 3

Les fêtes de fin d’année sont l’occasion de retrouver des proches que l’on voit parfois rarement. Pour ma part, sans entrer dans de trop intimes détails, cette période de l’année n’a pas toujours été un long fleuve tranquille.
Cette année, les fêtes de Noël avaient une saveur toute particulière. Car 2020 nous a tous forcé à faire un pas de côté, à prendre du recul, de gré ou de force. Car 2020 nous a aussi rappelé la valeur de l’humanité de chacun. Mes parents souhaitaient faire un repas de famille avec tous leurs enfants et petits-enfants. Dans ce contexte, nous avons tous accepté, et je me suis pour ma part demandé comment appréhender au mieux ces retrouvailles.

2020 m’a permis de cheminer plus que toute autre année. Je méditais déjà avant cette folle année, mais celle-ci m’a forcé à méditer plus encore, à prendre de la hauteur sur bien des événements que nul ne pouvait maîtriser.
J’ai décidé d’aborder ces fêtes d’une manière inédite pour moi, je les ai considérées comme une occasion de prendre de la hauteur et comme une mise en pratique spirituelle. Le jour des retrouvailles, j’ai médité deux fois plus qu’à l’accoutumée. J’avais en tête le conseil d’une chère amie, aussi simple qu’efficace : garder le silence. Quoiqu’il se passe qui me puisse me mettre mal à l’aise pendant ces trois jours, rien ne devait sortir de ma bouche à chaud. Le cap était donné, je me demandais simplement comment le tenir.

La réponse est venue là où je ne l’attendais pas, avec l’écoute du dernier épisode de l’excellent podcast Métamorphoses, dont le sous-titre explicite parfaitement le propos : « Le podcast qui éveille la conscience ». La philosophe Arouna Lipschitz était l’invitée de cette fin d’année. L’ensemble de l’épisode était, comme souvent, extraordinaire. L’autrice y a notamment parlé de Ettie Hillesum, si chère à mon cœur et dont je vous parlais en ces colonnes.
Arouna Lipschitz a brièvement évoqué une idée qui m’a portée pendant toute cette fête de Noël :

Une dissolution vaut souvent mieux que dix solutions.

Je n’ai trouvé aucune information sur le vaste wèbe à ce propos, aussi vais-je relater ici ce qui m’a touchée, même si je vous invite surtout à écouter l’épisode du podcast.
Quand il est question de relations compliquées entre deux personnes, il y a souvent des enjeux et des raisons qui dépassent chacune des parties prenantes. La manière dont je peux raconter un conflit est le reflet de ma propre compréhension de l’histoire, mon propre versant de la vérité, probablement très éloigné du récit que vous fera l’autre personne concernée. Par la passé, j’ai usé beaucoup de temps et d’énergie à essayer de comprendre le comportement de certains proches, à essayer de trouver la bonne attitude. En vain.
Cette année, le silence me paraissait donc la seule bonne manière d’être, mais je ne savais pas comment y parvenir, je cherchais encore une solution. Et cette idée « Une dissolution vaut souvent mieux que dix solutions » est venue tout éclairer.
Je travaille depuis des mois à développer mon intériorité. C’est le fameux espace infini dont je vous parlais en ces colonnes en employant ces termes, en mai dernier :

Se sentir le centre du monde, le centre de l’immensité, le centre de tout, le centre de l’énergie du monde, au plus profond de la méditation…
Ressentir la source en soi, l’énergie divine et créatrice, le commencement de tout.
Ressentir au creux de soi l’absolu : le vide et le plein, tout l’univers et l’absence de tout. Ressentir en quelques secondes l’éternité, vivre la plus grande force et la plus totale fragilité, la détermination et l’abandon, la solitude et le lien. Le vide et le tout. Ne serait-ce pas l’expérience ultime de la poussière d’étoile que nous sommes ? 

Cette idée de « dissolution » a donc éclairé d’une lumière nouvelle la situation : je pouvais simplement considérer mes problèmes relationnels comme trois petits grains de sel qui pouvaient aisément se dissoudre dans l’océan de mon intériorité. Cet océan n’en ressortirait pas plus salé pour autant.
Ces problèmes relationnels existent, mais ils sont tout sauf le centre de ma vie, de mon univers, même si sur le moment c’est évidemment ce qu’il m’a semblé. Mon intériorité que j’ai tant travaillée en 2020 pouvait bel et bien en sortir indemne.

Dans le podcast, Arouna Lipschitz emploie précisément ces mots qui m’ont tant touchée :

Cette partie d’éternité de nous-même est comme un océan qui vient diluer le grain de sable sur lequel on est en ce moment et qu’on pense être absolument le tout du monde, car à ce moment-là on a mal là, et ce petit point-là est devenu tout nous. (…)
[A la place, il nous faut] toucher cet océan cosmique, cet amour pur. 

Ces mots m’ont donné la force pour garder le cap que je souhaitais: garder le silence face à des attitudes que je ne parvenais pas à comprendre. Et ça a marché: les fêtes de Noël se sont passé sans remous ni esclandre. Ce fut pour moi l’ultime test de réalité de mon cheminement spirituel de 2020.

Peut-être cette idée de dissolution vous éclairera autant qu’à moi, je vous le souhaite…
Je vous souhaite aussi une excellente année nouvelle. Quelles que soient les contraintes extérieures, que vous puissiez développer votre paix intérieure.
Que 2021 soit l’année de la rencontre avec l’océan infini qu’est votre intériorité…

Les photos sont celles de mes vacances, car les excellents moments en famille furent nombreux: les balades dans la nature sous des cieux immenses, les descentes en luge sur les pistes pyrénéennes, l’émerveillement au pied du sapin le matin de Noël, l’observation des astres, la bonne chère, et surtout l’air pur qui m’a tant manqué ces derniers temps…

3 comments on “« Une dissolution vaut mieux que dix solutions. »

  1. Bonjour,
    Etant donné que votre site https://www.curieusevoyageuse.com/ ne dispose pas de page dédiée au formulaire de contact, j’ai donc décidé de vous écrire à travers cet espace commentaire pour vous proposer une collaboration éditoriale.
    Je dispose plusieurs sites de bonne qualité à vous proposer qui pourront améliorer le classement de vos sites sur Google si vous êtes intéressé par un échange d’article.
    Merci de me faire un retour.
    Cordialement.
    Cathy

Laisser un commentaire