Road trip en Inde du Sud : un voyage unique et l’arrivée dans le Tamil Nadu
Déc 13, 2019 Inde 4

Je rentre d’un voyage en Inde. Un voyage unique par bien des aspects. Je reprends aujourd’hui une chère habitude longtemps développée sur ce blog : partager en ces colonnes mon récit de voyage, au jour le jour, vous ouvrir les pages de mon journal de bord…

Samedi 30 novembre – arriver en Inde

En ce dernier jour de novembre 2019, alors que j’ai encore un peu de temps devant moi, je me décide enfin à prendre la plume, depuis Mamallapuram, au cœur du Tamil Nadu en Inde du Sud…
Je suis à la veille d’un projet que je prépare depuis des mois, un projet tellement particulier pour moi. Demain, neufs invités, instagrammers, vidéastes et blogueurs de sept nationalités différentes, me rejoignent dans le Sud de l’Inde pour le projet Evaneos Travel Tales.
Depuis près de sept années que je travaille chez Evaneos et plus de dix ans que je tiens ce blog, c’est la première fois que je crée un projet d’influence de A à Z. La première fois que je partage l’entièreté de mon expérience : un projet où je peux mettre à profit tous les ressentis vécus sur les dizaines de blogtrips auxquels j’ai eu la chance de participer, et où je peux aussi et surtout mettre à profit ma double vision. Là où j’ai été tant de fois invitée, je suis aujourd’hui à l’initiative de l’invitation.
Si j’ai eu l’idée du projet, de nombreux collègues d’Evaneos se sont joints à moi pour en faire un voyage que j’espère unique, et plus ambitieux encore que ce que j’avais imaginé. Spécialistes de l’Inde, passionnés de graphisme, de photos et vidéos, de réseaux sociaux ou de communication, plus de vingt personnes se sont mobilisées avec moi sur le projet.
J’espère de tout mon cœur que le résultat, autant pour les invités présents en Inde, que pour leurs communautés en Europe sera à la hauteur !
L’avenir nous dira…

Avec ma collègue Marion, nous arrivons deux jours avant le groupe, pour rencontrer Charles, notre agent partenaire qui nous accueille et nous guidera ces prochains jours. Au programme de ces deux journées : faire connaissance, revoir avec lui tous les derniers détails logistiques, et tout simplement nous mettre dans l’ambiance avant la venue du groupe pour être tout à fait opérationnelles dès leur arrivée.

Je suis donc sur le sol indien depuis un peu plus de 24 heures. Dans ce contexte-ci, je profite du calme avant la tempête et j’essaie de me concentrer au mieux sur le présent, autant pour ne pas trop souffrir du décalage horaire que pour être la plus sereine possible pendant le voyage.
Nous débarquons en pleine nuit, et arrivons à Mamallapuram vers 5 heures du matin. Je n’arrive pas à dormir longtemps et je ne résiste pas à l’appel du large : notre hôtel se situe en bordure du golfe du Bengale, à quelques pas de l’océan.
Pour cette toute première balade, je ne suis pas vraiment seule. J’arrive en bord de mer et un comité d’accueil improbable m’y attend. Un groupe d’Indiens joue au bord de l’eau et me propose de me joindre à eux « Where do you come from ? Do you play cricket ? »
Ce sera pour une autre fois, j’ai envie de me laisser hypnotiser par l’océan.
Quelques pas plus loin, c’est un thé que l’on me propose. Je file encore.
Je m’offre alors une méditation face à l’océan. Un moment de sérénité absolu qui me vaudra un beau coup de soleil !
Dans l’après-midi, nous rejoignons Charles. Cela fait des mois que j’échange avec lui depuis Paris pour créer ce projet. Il est aussi adorable que serviable. Nous revoyons chacune des étapes de notre voyage en détails. L’aventure s’annonce belle !
Les heures suivantes se déroulent de la même manière : j’alterne entre ces moments de solitude volés, qui seront rares ou inexistants ces prochains jours et dernières mises au point logistiques. Charles a également eu la gentillesse de m’organiser des cours particuliers de yoga. De quoi être en grande forme, aussi bien physiquement que moralement.
Dans quelques heures, nos neuf invités arrivent, vivement !

Lundi 2 décembre – quand l’aventure commence…

Ca y est, l’aventure a commencé ! Je profite de cette unique après-midi free pour poser à nouveau quelques mots ici.
Toute notre équipe est arrivée : Léa et Hugo de France, Eric des Etats-Unis, Erea d’Espagne, Gianluca d’Italie, Valeria et Adi de Suisse, Beatrice d’Allemagne et Roos des Pays-Bas. Ajoutez mes deux collègues Julia et Marion, et nos deux agents-guides Charles et Prithvi, et vous avez la photo de groupe au complet.
Nous nous sommes retrouvés hier midi, et j’ai pourtant l’impression que plusieurs journées sont passées. Sachant que je travaille sur ce projet depuis des mois et que nous avons sélectionné chacun des participants avec grande attention, ce n’est pas étonnant.
Ce que je peux déjà noter : il me semble tellement normal de parler en anglais et d’échanger avec tous, alors que nous venons de pays et univers différents. La toute confiance que j’ai en notre agent Charles. Je suis vraiment contente de partager cette expérience avec lui. Ici, Evaneos prend plus que jamais tout son sens : avoir un partenaire local qui connaît la destination sur le bout des doigts et qui suit le dossier en personne depuis le début du projet, cela change simplement tout.

Et l’Inde bien sûr… Que la région du Tamil Nadu est différente du Nord de l’Inde. Le choc culturel semble moins dur, la pauvreté beaucoup moins frappante, les rues plus propres. Sur ce dernier point, Prithvi m’explique que c’est tout le pays qui a évolué depuis 2014 avec un gros effort réalisé sur la gestion des déchets avec le projet Clean India.
Peut-être, est-ce le fait de voyager avec nos agents partenaires, avec qui j’échange depuis des mois, peut-être, est-ce le fait d’être ici en rôle de chef de projet : je ne me sens pas dépaysée outre-mesure.
J’apprécie les couleurs du pays : les saris flamboyants, la nature à son plus fort taux de chlorophylle (nous sommes à la fin de la saison des pluies), les teints si variés des Indiens. Goûts et odeurs sont aussi à la fête, évidemment : la nourriture qui enchante le palais dès la première bouchée (et qui l’enflamme souvent aussi !), les odeurs de fleurs, là où on ne les attend pas parfois, celle de l’encens…
Mes premiers jours sont marqués aussi par mes excellents cours de yoga, avec Magesh, en tout début de chacune de mes premières journées indiennes. Je crois que je n’aurais pu envisager ce projet de meilleure manière que ce soit : commencer quatre journées par l’alignement esprit-corps idéal que permet le yoga…
Une dernière chose marquante : le dodelinement de la tête, si propre aux Indiens. Une manière de répondre spontanément à n’importe quelle demande. Une réponse qui se situe entre oui et peut-être en fonction du contexte. J’ai toujours envie de les imiter, mais je me retiens, de crainte de vexer mon interlocuteur !

Le voyage ne fait que commencer, vivement la suite…

A suivre…

Si vous voulez voyager en Inde du Sud, je vous conseille plus que jamais de partir avec Prithvi, l’agent partenaire d’Evaneos sur place ! 

(c) Erea Azurmendi Garcia 

4 comments on “Road trip en Inde du Sud : un voyage unique et l’arrivée dans le Tamil Nadu

Laisser un commentaire