Marseille ou la vie
Nov 22, 2011 FranceVoyaaages ! 7

Marseille attire, Marseille repousse, Marseille laisse rarement indifférent.
Pour ma part je rentre dans la première catégorie.

J’y suis repassée cet été, alors que ça ne faisait pas un mois que j’avais remis un pied en France. Et je peux le dire: cette ville m’inspire le voyage, la rencontre, la mixité, l’ailleurs.
J’aime y sentir l’Afrique qui est moins loin, la bonne bouffe, le carpe diem, les accents de là-bas, les peuchère et les bonne-mère.
Il y a la vie qui déborde de toutes parts surtout…
Et il y a aussi la mer qui n’est jamais loin, le soleil et le ciel bleu qui sont toujours là…
Et même si ses trottoirs sont souvent sales, les accrochages plus musclés et les regards parfois trop insistants, je m’y sens en voyage, je m’y sens vivante, je m’y sens bien!

Si vous y passez, prenez une journée pour aller à Niolon, située à une vingtaine de minutes de train au Nord-Ouest de Marseille. Une balade dans cette calanque vous fera totalement déconnecter de votre quotidien. Un bol de bleu, d’odeur de résine, d’iode et de calme: à consommer sans modération!

Et puis dans le chapitre « les incontournables de Marseille », il y a aussi les panisses (à base de pois chiches) à déguster avec des poulpes (à l’ail et au persil) le tout accompagné d’un verre de blanc !
Commandez les deux spécialités culinaires chez Gildas et dégustez-les par exemple à la terrasse ou au bar du Petit Pernold (30 rue Trois Mages dans le 6ème et de l’autre côté de la rue)…
Un régal peuchère !

7 comments on “Marseille ou la vie

  1. Ah ! Quel bel article sur Marseille. Bien que Lyonnais d’origine, j’ai vécu 3 ans dans la cité phocéenne, et je dois dire que tu résumes parfaitement le sentiment qu’on éprouve en s’y rendant : « on s’y sent vivant ». Si tu y retournes, je te conseille le café/resto 2 hermanas Cours Julien, j’y passais tous mes samedi ! J’ai hâte d’y retourner !

  2. Tout à fait d’accord avec toi! Manque juste le chant des cigales même s’il est plus difficle de l’entendre en plein coeur de la ville que dans les communes alentours.

  3. Les cigales, j’avoue ne pas trop les avoir entendues, pas dans Marseille même du moins (ce qui peut par contre arriver dans les grandes villes d’Aise: par exemple à Tokyo, ça m’est arrivée de me faire réveiller par leur chant en plein centre-ville!)

  4. Les cigales, on les entend surtout à la périphérie de la ville, puisqu’elles vivent dans les pins, et qu’on n’a pas encore poussé le chauvinisme marseillais jusqu’à remplacer nos bons vieux platanes par de arbres plus locaux 😉
    La prochaine fois que tu passes dans le coin, je te conseille de chercher des Chichis, qui sont des beignets ultra-réputés dans le coin. Il faudra aller jusqu’à l’Estaque mais crois-moi, ça vaut le coup.

Laisser un commentaire