Road trip en Inde du Sud – où le voyage dépasse mes espérances…
Déc 25, 2019 Inde No responses

Voici la suite & fin de mon journal de bord indien…

Si vous avez raté le début de ce récit, c’est par ici puis par là que tout a commencé…

Vendredi 6 décembre – Munnar

Cette nouvelle journée de voyage est placée sous le signe du végétal. Nous continuons notre road-trip vers l’Ouest de l’Inde : Munnar sera la découverte du jour. Nous changeons radicalement de décor. Les montagnes de la région flirtent avec 2.000 mètres d’altitude ; de vastes plantations de thés, et de nombreuses cultures en font un paradis pour les amoureux de verdure.
Je suis heureuse de revenir dans des plantations de thé, je n’en avais pas vu depuis mes années chinoises. J’ai tellement bu de chaï depuis une semaine, que c’est une joie de comprendre comment il est ici cultivé.
Nous nous promenons pendant une paire d’heures au milieu de cette végétation unique. Plantation de poivre, de cardamone, d’hévéas et de nombreuses autres plantes : c’est un bonheur d’être en pleine nature !
Seul point noir du jour : la route qui zigzague tant et tant. Elle me vaudra un mal de ventre de tous les diables qui ne passera qu’après avoir descendu tout de go un litre de coca.
Mais notre étape du soir en vaut la peine : nous logeons dans un lodge écologique niché au cœur d’une luxuriante nature. Je me réveille vers 6h avec le soleil et c’est un instant précieux que cette nouvelle méditation au son des oiseaux…

Samedi 7 décembre – la beauté des Backwaters

Ce matin, six heures de route nous mènent au Kerala, sur la côte Est du Sud de l’Inde. La région est radicalement différente du Tamil Nadu. Météo plus chaude et plus lourde, habitations plus riches, religion chrétienne tenant la dragée haute : on se croirait dans une autre Inde !
Les Backwaters sont un des plus grands attraits touristiques de Kerala. Ce sont des canaux qui s’étendent sur des centaines de kilomètres le long de la cote du Kerala. On les visite communément sur des House-Boats, ces anciens bateaux de commerce inutilisés pendant des années avant d’avoir été réaménagés en bateau de plaisance pour les touristes. Certains sont de vrais bateaux de luxe.
Nous embarquons vers 14h et nous ne retoucherons terre que le lendemain matin : nous avons l’immense chance de passer une nuit à bord de House-Boat.
Notre groupe est partagé en quatre bateaux. Sur chacun d’eux, l’ambiance est douce : nous passons l’après-midi à observer la luxuriante végétation et les très nombreux oiseaux qui peuplent ces canaux. Je n’ai jamais vu autant d’aigles de ma vie. Cormorans, martin-pêcheur, hérons, aigrettes ou encore chauve-souris et canards se donnent aussi en spectacle au fil de l’eau.
Le coucher de soleil est le point d’orgue de cet après-midi hors du temps…
Tout notre groupe nous rejoint sur notre pont pour un apéro qui se transforme en une incroyable soirée improvisée. Le thème est donné : « Bollywood-Boat », où nous guides désormais amis nous embarquent pour une improbable série de danses aussi désopilantes que décomplexées… Les mots rendent difficilement hommage à cette soirée, qui restera, je crois, gravée dans chacune de nos mémoires !

Dimanche 8 décembre – Cochin et c’est la fin…

Le lever du soleil sur les Backwaters est un instant magique. Les oiseaux s’éveillent au fur et à mesure que les lumières du levant s’intensifient. Une escadrille de hérons laisse place à un groupe de cormorans. Bientôt une nuée d’aigles envahit le ciel. Le ciel s’éclaircit peu à peu. Les musiques s’échappant des maisons qui s’éveillent rejoignent les chants des oiseaux.
Beauté pure. Et déjà nous débarquons…
Deux petites heures de route nous mènent à Cochin. Nous visitons quelques beaux sites de la vieille ville sous une chaleur étouffante. La fin de notre périple approche à grands pas.
Pour notre dernière soirée, Charles et Prithvi nous ont prévu une croisière sur le port de Cochin pour assister à un nouveau superbe coucher de soleil…

Mon cœur se serre en cette fin de séjour. Que ce soit à titre personnel ou professionnel, je suis comblée.
Ce voyage a dépassé chacune de mes espérances.
Avant tout, l’Inde du Sud a été une superbe surprise. Le Tamil Nadu et le Kerala sont très éloignés de Dehli et Bénarès, que j’ai eu la chance de découvrir en 2011. J’ai l’impression d’avoir visité deux pays différents ! En Inde du Sud, le dépaysement est tout aussi présent que dans le Nord du pays, mais le choc culturel est moindre, les gens semblent plus ouverts à la rencontre. Sans doute, comme me l’a expliqué Charles, car les Indiens vivent mieux dans le Sud : quand on lutte moins pour sa survie, on est plus disponible pour la rencontre. J’ai aussi été heureusement surprise par la propreté générale des régions visitées et par le bon état des routes. Là aussi, la comparaison est à l’avantage du Sud du pays.
J’ai par ailleurs été bluffée par l’entente au sein de notre groupe. Aucune animosité, bien au contraire. Énormément de respect, d’entraide, de complicité. En fin de séjour, j’avais l’impression (partagée par tous je crois !) de voyager avec une bande d’amis… Quand on sait que nous étions tous réunis pour travailler, et que tant de contenus ont été partagés sur les réseaux sociaux chaque jour du voyage, c’est juste épatant ! A chacune et chacun de vous, Erea, Beatrice, Valeria, Léa, Roos, Hugo, Eric, Gianluca, Adi, mais aussi Julia, Marion, Charles et Prithvi, je vous remercie pour simplement avoir été vous-même…

J’ai enfin été ravie de la collaboration avec nos agents locaux partenaires. En amont du départ, Charles et Prithvi ont compris mes attentes parfois compliquées vu la configuration du projet. Pendant le voyage, ils ont été des guides hors-pair, et chacune de nos attentes a été exaucée, et souvent dépassée. Au-delà de leur professionnalisme sans faille, ce sont de superbes personnes. Je ne partagerai qu’un détail pour chacun, sachant que des dizaines d’anecdotes viendraient étayer leurs qualités. De Charles, entre tant de choses, je me souviendrai toujours de l’enthousiasme inouï avec lequel il a lancé la soirée Boat-Bollywood – son âme d’enfant a tout simplement rayonné. De Prithvi, c’est de son infinie douceur que je me rappellerai pour longtemps – chacune de ses paroles était bienveillante et attentive.
Deux belles âmes…

J’espère que ce voyage si court, si dense, si rempli en appellera d’autres: du Tamil Nadu et du Kerala, je n’ai eu que des mises en bouche, et j’espère un jour pouvoir profiter pleinement de ces si belles régions…

Si vous voulez voyager en Inde du Sud, je vous conseille plus que jamais de partir avec Prithvi, l’agent partenaire d’Evaneos sur place !

Laisser un commentaire