Prof de yoga en Asie, du rêve à la réalité
Mar 25, 2014 Asie 29

Cindy & Laurent sont des passionnés. Ils ont tous deux suivi leur rêve et vivent de leur passion en Asie. Aujourd’hui, je vous propose de rencontrer Cindy, devenue prof de yoga…

Cindy-Laurent-MyDivingHolidays-Cambodge

Cindy m’a contactée il y a peu : elle souhaitait partager son expérience de vie en Asie. Le partage, avec son ami Laurent (qui gère de son côté un site de réservation en ligne de plongées My Diving Holidays), ils connaissent. Lisez ce qui suit et vous aussi, vous n’aurez qu’une envie : vivre de vos passions!

Comment as-tu découvert le yoga ?

L’anecdote est plutôt étonnante : j’ai découvert le yoga, on pourrait dire, par hasard. Tout a commencé avec l’achat d’un bon sur internet alors que j’étais à Shanghai, en Chine. C’était les débuts des sites d’achats groupés sur internet, et ces sites poussaient comme des champignons dans l’Empire du Milieu. En surfant sur le web, je suis tombé sur une offre : cours illimités de yoga pendant 15 jours. Un prix dérisoire et l’envie d’essayer quelque chose de nouveau m’ont poussé à l’achat. Qui aurait cru que seulement 4 ans plus tard, je deviendrais prof !
Je me suis rendue au premier cours sans idées préconçues et j’ai adoré. Puisque le studio proposait plusieurs types de yoga dont le Bikram (hot) yoga, j’y suis allée deux fois par jour pendant deux semaines et j’ai tout essayé. A cette cadence, environ 14h de yoga par semaine, je suis vite devenue accro. Le bon arrivant à échéance, je me suis inscrire à une salle de sport plus près de chez moi et j’ai continué au même rythme.

Comment t’es venue l’idée de devenir professeur de yoga ?

Mon compagnon et mo-­même voyagions beaucoup et rêvions d’une vie de voyages. Pendant un séjour au long cours de près de 6 mois sur l’île paradisiaque de Koh Lipe, au sud de la Thaïlande, alors que Laurent se consacrait à sa formation de Divemaster (guide de palanquée) en plongée sous­-marine, je bloggais sur nos voyages. Les revenus étaient maigres, mais quel job pouvais-­je faire tout en voyageant ? C’est une question que beaucoup d’apprentis voyageurs se posent ! C’est en nous promenant le long de la plage pour un coucher de soleil que nous avons vu que l’hôtel à seulement quelques pas de notre bungalow proposait des cours de yoga. L’idée commençait à germer. J’ai donc rencontré le prof de yoga et je lui ai posé quelques questions sur la formation et le job en général. Il vivait la vie dont on rêvait !

Comment as-tu fait pour devenir professeur de yoga ?

A vrai dire la formation est plutôt rapide, quoiqu’intense. En effet, il existe des standards de formation mis en place par l’association américaine Yoga Alliance. Le premier niveau qui permet d’enseigner requiert d’avoir fait une formation d’un minimum de 200 heures appelée RYT­200, incluant l’éducation sportive mais également l’histoire et la philosophie du yoga. Il ne restait qu’à trouver un “teacher training”. Après plusieurs heures de recherche sur la toile, j’ai trouvé mon bonheur chez Jungle Yoga à Koh Phangan en Thaïlande, non loin de l’île de Koh Tao où mon compagnon passait de son côté sa formation pour devenir instructeur de plongée.

yoga-temple-angkor-cambodge

Selon toi, quels sont les avantages & inconvénients de ce métier ?

J’adore enseigner. Avant d’enseigner le yoga, je donnais des cours d’anglais aux écoliers chinois. Etre professeur est un métier très enrichissant et gratifiant. A Koh Tao, j’accueille de nombreux touristes dans ma classe qui essaient le yoga pour la première fois, et ils reviennent ! C’est génial de pouvoir vivre de et transmettre sa passion.
Dans les inconvénients, je dirais que c’est un métier parfait pour qui veut voyager au long cours, 6 mois et plus. Mais à aujourd’hui, nous rêvons de sauter de bus en bus à travers les frontières, et il semble impossible de se présenter auprès d’un studio de yoga alors qu’on ne reste qu’une semaine. C’est d’ailleurs pourquoi nous avons lancé avec Laurent le site MyDivingHolidays qui nous permet de travailler à distance et de continuer à voyager.

Est-il facile de trouver un emploi dans le monde du yoga ?

Je dirai en Thaïlande, oui ! Dès que j’ai rejoint Laurent sur Koh Tao, j’ai commencé à faire le tour des studios de yoga (3 sur Koh Tao) et j’ai obtenu deux cours dans deux écoles : un cours le matin sur Chalok et un cours le soir sur Sairee Village. Après un mois à faire 3 heures de yoga par jour, j’ai réduit mes engagements à seulement un cours par jour ! Personnellement, je trouve qu’enseigner demande énormément d’énergie et pousse loin le corps.

As-tu quelques conseils pour choisir sa formation ?

Il existe un nombre illimité de formations. On en trouve aux quatre coins de la Terre. Généralement, la version intensive s’étale sur un mois. Je pense qu’il faut baser son choix sur ses envies. Tout d’abord, quel type de yoga : Hatha, Iyengar, Bikram etc… Ensuite, regardez le programme : il y a des formations ultra-­intenses où le réveil est à 5h du matin, d’autres qui mettent l’accent sur la méditation, d’autres encore qui requièrent un régime végétarien etc… Enfin, lisez la biographie du prof : où a-­t-­il/elle enseigné ? Quels sont les retours des élèves etc… Bien entendu, il y a également l’aspect financier : une formation de professeur de yoga coûte entre 1500 euros et plus de 3000 euros. Pensez à prendre en compte le coût total qui inclut le billet d’avion, les frais sur place d’hébergement etc…

mon-bureau

De quoi vis-tu aujourd’hui ?

Vivant en Thaïlande, le coût de la vie n’est pas exorbitant ! Entre le logement, la nourriture et les frais divers, il faut compter environ 400€ par mois de dépenses. En ne donnant qu’un seul cours par jour, j’atteins sans trop d’inquiétude ce montant. Cela dit, il faut prévoir pour tout un tas de frais annexes, donc le billet d’avion retour et les coûts de visa multiples, et faire la fourmi pour la basse saison.
A côté de ça, je travaille sur notre projet commun avec Laurent, le site de réservation en ligne de plongée MyDivingHolidays en contactant les clubs de plongée partenaires et en rédigeant des articles de blogs sur la plongée. C’est un projet qu’on aimerait développer sur le long terme. Avec déjà 5 destinations plongée à travers le monde et 10 centres partenaires, seulement 3 mois après le lancement, on tient le bon bout et le bon rythme !

Un mot pour la fin ?

Vivre de sa passion a de nombreux avantages dont ne jamais aller au travail à reculons ! En travaillant les saisons dans des lieux touristiques, tous nos “clients” sont des touristes, avec la banane, la bonne humeur et l’envie de se faire plaisir. On évolue donc constamment dans une atmosphère positive et enthousiaste, ce qui nous manquait dans nos emplois respectifs et en général en France. Vivre à l’étranger, en ne vivant que des saisons touristiques, c’est aussi travailler tous les jours pendant 6 mois, sans congés hebdomadaires, et chaque jour de congé que vous vous octroyez est un congé sans solde. De la même manière, en basse saison, il faut pouvoir vivre en ne travaillant que peu ou bien partir s’établir ailleurs où la saison bat son plein.
C’est un mode de vie qu’il faut avoir choisi et qui vient avec ses avantages et inconvénients. Si vous aimez le yoga et que vous avez envie d’une nouvelle vie, être prof de yoga est vraiment gratifiant et peut vous permettre de voyager. Dans tous les cas, la formation de professeur de yoga sera un vrai plus pour votre pratique personnelle.

Un immense merci à Cindy d’avoir partagé avec nous sa passion pour cette activité.
N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions dans les commentaires.

Vous pouvez aussi me suivre sur facebook // google + // twitter // flux RSS !

29 comments on “Prof de yoga en Asie, du rêve à la réalité

  1. Très sympa ce retour d’expérience. Je n’aurais jamais pensé à cette profession pour voyager ^^
    Merci pour ce partage, sincère et réaliste, sur la vie que vous menez et vos activités professionnelles à l’étranger, c’est toujours intéressant.

    Pour le moment, avec mon conjoint, nous avons le rêve de devenir divemaster (nous avons déjà les 3 premiers brevets … le plus long reste devant nous 😉 ) … on sait qu’on le fera un jour, reste à « fixer » le programme voyage pour s’en donner la possibilité 🙂

    1. Le yoga est une excellente profession pour voyager ! Il suffit d’un matelas, on peut en faire partout !

      Pour Divemaster, au plus court, vous pouvez le faire en 2 semaines, mais c’est très très intense ! Pensez à la plongée à Koh Tao par exemple qui propose des formations Divemasters avec plongée illimitée.

  2. C’est magnifique de pouvoir vivre sa passion comme ça. le plus difficile c’est de se lancer. On pense tout ce que ça englobe et on pense que c’est beaucoup trop de tracasseries. ce genre de récit nous montre qu’après avoir pris le courage de se lancer, le reste vient petit à petit, et après ce n’est que du bonheur de vivre sa passion.

    1. Je crois surtout qu’on nous élève dans l’idée qu’un choix, c’est toujours « sans-retour ». Non, il faut se laisser le droit à l’erreur.
      Partez ! Essayez ! Si ca ne marche pas, vous ferrez d’autres choix, qui vous meneront ailleurs faire autre chose.

      1. Ah ah quelle surprise de trouver cet article à un instant où la reconversion – qui est tout de même encore bien lointaine – pointe le bout de son nez.
        J’ai encore du chemin à faire mais merci pour tout, merci de rappeler aussi le droit à l’erreur 😉

  3. Merci pour ce témoignage! cela fait plus d’un an que j’ai le souhait de vivre une expérience à l’étranger, mais je ne savais pas comment faire le pas. Depuis 4 ans je donne des cours de yoga dans le sud de la France. J’ai constitué un groupe d’élève qui me suit, bien que j’ai plaisir à les aider à avancer je me sens parfois en état d’insatisfaction dans ma vie personnelle car j’ai ce désir de voyager et de vivre ailleurs qu’en France. J’ai très envie de tenter l’aventure en septembre 2014 et de taper aux portes des studio de yoga.
    Merci encore!!!

  4. Valérie, lance toi ! D’ailleurs, tu peux trouver des offres de studio « nourri-logé » (et parfois un peu payé) contre des cours de yoga. Si tu n’as pas de frais à payer en France, cela peut être une superbe aventure, tu vis dans le ashram, tu donnes un à deux cours par jour, et tu prends du temps pour te concentrer sur ta pratique personnelle ou méditer ou visiter le coin !
    Il y a énormément d’opportunité pour voyager quand on est prof de yoga ! Lance toi !

  5. Merci Cindy pour tes encouragements et les infos ça m’a conforté dans mon désir! c’est vrai que dans un 1er temps la solution loger/nourri contre des cours est pas mal. Mais j’ai quelques interrogations, peut être pourras tu me répondre! Pour donner des cours il doit falloir un permis de travail? Dois je demander un visa tourisme/travail avant de partir ou je demande un permis de travail sur place quand j’ai trouvé? Peux tu me dire à combien est un cours de yoga en Thailande? De plus, comme tu connais bien la Thailande peux tu m’indiquer les villes les plus appropriés situés dans le sud près de la mer?
    Merci! je suis décidée à me lancer.

  6. Bonjour Valérie,

    Pour la Thailande, on ne peut obtenir un permis de travail que si on est sponsorisé par une entreprise. Il faut donc soit trouver un job avant le départ, soit une fois sur place (arrivé en visa touriste) puis sortir du pays et aller faire un visa travail dans une ambassade voisine.

    Cela dit, en Thailande, beaucoup d’étrangers travaillent en visa touriste et sortent du pays régulièrement. Ce n’est pas légal, ce n’est pas top, et c’est bien chiant de faire des visa runs tous les mois, mais c’est possible …

    On trouve du yoga partout, notamment au Nord à Chiang Mai (donc plus jungle) mais sinon il y a des studios sur toutes les îles !

    Bon courage !

  7. Bonjour Cindy,
    Voilà ça y est! J’arrive à Bangkok le 3 mai . Je vais découvrir ce pays qui d’après ce qu’on me dit est magnifique. Pour l’instant je viens 2 semaines car j’ai des cours à Montpellier jusqu’à fin juin.
    Pour ce qui est du travail, en plus du yoga, j’ai une activité indépendante qui me permet de travailler dans 53 pays donc la Thaïlande. Je recherche des partenaires qui ont envie de faire du bien en aidant les autres à changer leur vie pour le meilleur.
    Connais tu quelqu’un qui cherche un job indépendant? j’ai quelque chose qui pourrait l’intéresser.
    Merci encore pour ton article sur ce site, ça m’a permit de me positionner.

    1. Hello Valérie,

      tu dois y être maintenant, toutes mes félicitations pour cette nouvelle aventure…
      N’hésite pas à nous dire comment cela se passe 🙂

      Plein de bonnes choses pour la suite !

  8. Voilà qui me fait vraiment rêver…coincée dans mon quotidien, vous me donnez des idées… dont celle d’écouter mes rêves… la légèreté qu’il me manque, sans doute parce que je ne me l’autorise pas! Merci pour ce témoignage!

    1. Bonjour Anne,
      C’est déjà faire preuve de beaucoup de recul que de dire « sans doute parce que je ne me l’autorise pas ». C’est probablement le cas. Mais je pense sincèrement que si tu t’y autorises, tu ne le regretteras pas !

  9. Bonjour,
    Je suis profession libéral, dans de la relation d’aide. J’ai participer à quelque cours de bikram yoga, cela a été une véritable révélation. Aujourd’hui il me semble évident de devenir prof de bikram comme seconde activité et pourquoi pas comme première!
    Après de longue recherche j’ai beaucoup de mal de trouver une école que je pourrais réaliser de manière intensive en Thailand. Ma situation familiale me permet difficilement de partir plus d’un mois voir 6 semaines maximum. Auriez-vous des écoles à me conseiller ?

    Merci
    Gerard

  10. Je suis aussi yogi et aime la thaîlande, mais j’ai une toute autre question comment fait tu et où va tu exactement pour les visas run?? je te remercie (on peut effacer après ;))

  11. Bonjour .

    Je projète d’apprendre le yoga en thailande durant 200 heures . Peut on enseigner en France aussi par la suite.Avant de remettre les voiles pour la Thailande?

    Bonne journée.

  12. Oui il est possible d’enseigner en France car le yoga étant une philosophie (et non un sport) dépend du ministère de la culture donc pas besoin de passer son brevet d’état de prof de sport.

  13. Coucou les filles!
    Cindy (et Valérie aussi)
    J ai lu votre récit et vos commentaires
    Je suis photographe free lance en Alsace (et je travail aussi à mon compte dans le domaine de la beauté, maquillage etc…)
    Mes « entreprises » vont plutot bien, ma vie aussi, mais un terrible manque est en moi depuis des années: cette envie de quitter la france pour l Asie
    mon 2eme séjour dans les iles thailandaises l été dernier a été encore plus convainquant que le 1er, j y ai d’ailleurs rencontrer une anglaise, prof de yoga à Koh Samui que j’ai eu le bonheur de photographier (si vous souhaitez voir les photos, rdv sur mon site^^) j y ai découvert le yoga, que je n ai malheueusement pas eu le temps de pratiquer assez pour le moment et je compte bien changer cela!!!
    J ai pris la décision de quitter la france en octobre (je finis ma saison des mariages et je me prépare une cagnotte), j aimerais me développer en tant que photographe sur les iles thailandaises, j ai toujours cru que c était impossile (questions de visa, etc) et quand je lis vos récits je suis bien motivée à foncer!!!
    Si vous avez des infos, conseils, n hésitez pas
    merci encore de nous donner la force Cindy 😀

  14. Je trouve ça trés intéressant comme retour d expérience 🙂 vous avez la possibilité de vivre chacun de votre passion dans des pays magnifique. C est vrai que de se lancer fait toujours peur mais maintenant vous vivez vos rêves. C est très inspirant et motivant pour les autres. Merci 🙂

  15. Bonjour Cyndi,

    Merci pour ton témoignage. Je pars pour la Thailande le 14 octobre pour 3 semaines.
    Je ne sais as si je pourrais faire une formation de 200 heures mais j’ espère bien pouvoir partager une de mes disciplines favorite.. le Wuo Tai… sorte de Yoga a deux, mélange entre l’ostéopathie et la danse.
    Es tu en Thailande ?? as tu des contacts francophone ( ce serait le Top meme si je me debrouille en Anglais) dans le milieu du Yoga la bas ??
    L’idee de l’echange cours/ logement repas, je l’ai deja fait a Bali et en Guadeloupe en y organisant des stages etait sympa… as tu des pistes pour moi en Thailande ?
    Merci d’avance et plein de bonnes choses a toi

  16. Au Vietnam, S’offrir un séjour au soleil, s’écharper de stresses quotidiennes par une séance de Yoga ou Taï Chi Chuan, apprécier la méditation bouddhiste avec un moine, relaxer avec un massage de pierres chaudes ou un bain de boue ou les substances aromatiques extraites des fruits, plantes, herbes avec une méthode tradition font l’objectif de nos gammes de voyage de bien-être. Découvrez un art de vivre pour votre bonne santé physique tout en mettant en harmonie le corps et l’esprit. Merci et bonne continuation!

Laisser un commentaire