Catégorie : Thaïlande

Un Voyage en Asie* Fun au festival de l’eau…

Avez-vous déjà entendu parler de Songkran? On l’appelle également le festival de l’eau thaïlandais…

Comme nous l’explique wikipedia…
Il s’agit de la fête du nouvel an bouddhique. Basée sur le calendrier lunaire, elle est fêtée également en Birmanie, au Cambodge, au Laos et chez les Dai du Yunnan.
En Thaïlande, les réjouissances attachées à cette fête, originellement mobiles, sont désormais fixes afin de faciliter la vie civile : elles ont lieu tous les ans du 12 au 15 avril, mais suivant les villes, les dates peuvent varier. Cependant, la date exacte du nouvel an est toujours tributaire du cycle lunaire. Elle correspond aussi à la période la plus chaude de la saison sèche.
Traditionnellement, les gens rentrent dans leur famille et font acte de respect envers leurs aînés en leur versant un peu d’eau parfumée sur les mains. Si cette tradition se perpétue dans les familles, ses manifestations publiques ont énormément évolué et, aujourd’hui, la fête est devenue prétexte à de gigantesques batailles d’eau dans les rues des villes.

A Chiang Mai notamment, où cette fête est particulièrement célébrée, des pick-up chargés de bidons d’eau et de jeunes gens défilent dans les rues le long desquelles la foule est massée, « armée » de seaux d’eau. Les deux groupes, motorisés et piétons, s’aspergent mutuellement dans une ambiance bon enfant.

Je n’aurai pas mieux décrit ces trois jours de folie passés à Chiang Mai, si ce n’est avec les mots suivants: fun, fun, fun… Et ces quelques impressions notées à chaud, le dernier soir du festival:

Excellente ambiance pour le festival Sonkran. Un vrai retour en enfance… Des jeunes, beaucoup, mais aussi des enfants, des adultes, et des gens âgés… Ambiance vraiment bon enfant. La ville devient un immense terrain de jeux!

Si vous avez l’occasion de passer par Chiang Mai mi-avril, passez-y, vous ne le regretterez pas!

Source des deux premières images: www.loupiote.com & travel.roro44.com – je n’ai pas osé sortir mon appareil pendant le gros du festival…

Read More
Un Voyage en Asie* RTT (suite & fin)

Se peut-il que la route soit plus belle chaque jour? Troisième jour de road trip et les beautés rencontrées vont crescendo (voir le début ici)…

Je reste un peu plus longtemps à Mae Hong Son, et je me décide à aller explorer les environs…

Je me refuse à aller au village touristico-ethnique « Long Neck » où des réfugiés Birmans auraient été parqués pour faire l’animation touristique (et dont ils ne touchent pas les bénéfices…). Non merci!

Par ce que c’est le point le plus au nord sur la carte, je me décide pour Ban Rak Thai, un village chinois. La route qui y mène est extraordinaire. On traverse deux vallées où la végétation est luxuriante. L’air est parfois plus chaud, la végétation s’assèche alors.

On ne croise aucun Falang (équivalent des Laowai en Chine, touriste blanc) sur la route. Je remercie notre monture de bien tenir les montées… Et trois heures plus tard, on arrive au bout des trente kilomètres qui nous mènent au village en question, échoué à la frontière birmane.

Le thé, qui pousse uniquement ici dans cette région, des lanternes rouges, quelques caractères chinois confirment qu’on est bien arrivé au bon endroit. Le petit lac du village est charmant, j’échange quelques mots en mandarin avec une tenancière de café.

Après cette courte visite, on revient finalement sur nos pas, dans le dernier village Thaï croisé.
En prenant de la hauteur, on arrive à une vue dégagée, elle est de toute beauté: montagnes à perte de vue, vallonnées juste comme il le faut, pour flirter avec les nuages de brume.

Le retour, sous une chaleur de tous les diables, ne prend que 45 minutes. On rentre à Mae Hong Son.
Je suis cramée, couverte de piqûres de moustiques. Une semaine à peine que j’ai quitté la Chine, je suis déjà physiquement différent. Et moralement, sans doute aussi…

La journée suivante me mène de Mae Hong Son à Mae Chem… Les paysages sont toujours aussi variés, mais la pluie se mêle parfois à la partie, rendant alors la route un tout petit peu moins agréable…

Le dernier jour de notre périple, nous partons pour le point le plus haut de Thaïlande. A plusieurs reprises, je pense que notre monture ne tiendra pas sous tous nos kilos, mais on ne met pas pied à terre.
Quand on arrive en haut, la pluie n’a pas cessé et le ciel est plus que bouché. De la vue, je n’apercevrai rien, mais je me console avec la plaque commémorative !

On rentre le soir même à Chiang Mai, au bout de nos 675 kilomètres.
Je suis épuisée et rincée, à tous les sens du terme: la fête de l’eau a commencé, et je m’apprête à célébrer le Nouvel An Thaï comme il se doit, à coup de pistolet et de seaux d’eau…

Read More
Instant décisif (ou presque) #5 Un rayon de lumière

Dans un temple de Chiang Mai, Thaïlande

Read More
Un Voyage en Asie* RTT (road trip thaï)

Après notre première mise en bouche thaïlandaise, nous avons donc loué (quand je parle de nous, il s’agit de mon conjoint + moi), une petite monture pour nous accompagner pendant six jours: une Honda Click 100cc, et nous avons suivi à la lettre les très bons conseils de Corinne, qui m’avait fait rêver de cette région avec ses superbes récits (voir par ici).
Et bien, on peut dire que je n’ai pas été déçue: dès les premières heures, j’ai été enchantée de notre périple, et le bonheur n’a fait qu’aller crescendo. En voici donc le récit…

Vert, vert, vert… Terre rouge. Un peu de circulation les premiers kilomètres, puis la route se fait de plus en plus vide. On a littéralement été rincés par des enfants jetant sur nous des seaux d’eau en bord de route. On croit y perdre un (très bel) appareil photos, et ouf, non, il l’échappe belle. On est à quelques jours du festival de l’eau (sur lequel je reviendrai longuement), et les enfants des villages sont en avance.

Partis vers 11h, on arrive en fin d’après-midi et ce ne sont que des heures de liberté, accrochée à mon conjoint, avec pour toute obligation la possibilité de s’arrêter quand le coeur nous en dit…

Le paysage change incessamment. Bananiers, résineux, pins… La végétation est très variée.
Les odeurs aussi sont à la fête: fragrances de fleurs qui me saisissent après un virage, senteurs d’arbres résineux ou feuillus qui durent plus longtemps. Il fait bon sur le scooter, je ne sens qu’une douce caresse du soleil…
On croise des Thaïs, eux aussi sur leur monture, l’ambiance est bonne enfant.

110 kilomètres plus loin, arrivés à Pai, notre première escale, on trouve un petit resort bien au-delà de nos attentes. Nichée en bord de rivière, la Golden Hut n’est que fleurs et verdure.
La force nous manque pour sortir de ce petit paradis. C’est une parfaite journée de reconnexion avec la nature, les beautés de la terre, montagnes et forêts en tête. Shanghai, quittée il y a quelques jours à peine, me parait déjà loin…

Le lendemain, la route de Pai à Mae Hong Son me parait encore plus belle que la précédente… Paysages hors du commun, encore très variés d’une vallée à l’autre, parfois même d’un virage à l’autre… Jungle, pinèdes, rizières… on passe de l’un à l’autre en quelques clics !
Les bruits des oiseaux ou des insectes nous accompagnent tout le long de la route… Et que de vert… Nos pollués poumons sont tous rincés.
La terre est rouge, la terre est belle.
Les Thaïs sont tout sourire.
L’air est moite, lourd et chaud.
La route zig-zague, ne fait que monter et descendre, et le bitume est bon.
Je me sens bien, je me sens libre…

Read More
Un Voyage en Asie* La fameuse Chiang Mai

Comme promis, je reviens donc sur mon dernier périple, qui m’a mené de la Thaïlande du Nord à New-Delhi, en passant par le Laos, le Cambodge et Bangkok.
Je suis donc en léger décalage avec mon actualité, car comme vous le savez, je suis rentrée définitivement (enfin, d’ici la prochaine fois) d’Asie depuis mi juin…
Cet été sera donc placé sous le signe du récit de voyages… Nous commençons donc chronologiquement par le Nord de la Thaïlande.

Après une journée en « rab » en Chine (notre correspondance à Kunming ayant été décalée d’une journée), nous atterrissons à Chiang Mai. Ma première impression a été la surprise: je m’attendais à une ville des plus sympas d’Asie, une ville « easy-going », juste comme il faut, comme je l’avais lu sur de très nombreux blogs et sites de voyages.

Je ne m’attendais pas à une ville ultra-touristique, où tout est pensé pour le touriste étranger, des nombreuses guest houses et bars sympathiques, au sourire commercialo-typique accroché au visage de tous les Thaïs qu’on peut y croiser. Et je passe sur l’attitude des touristes occidentaux qui reproduisent ici leur exact mode de vie, et auxquels j’avais très souvent envie de conseiller d’économiser un billet d’avion et de rester dans le bar en bas de chez eux, mais je me suis retenue…

Bon, j’en conviens, je suis un peu dure, mais après deux années de voyage en Chine, je ne m’attendais pas à voir autant de Blancs, ou autant de facilités dans une ville d’Asie. J’avais oublié que j’étais dans le Pays du Sourire, et surtout dans une des destinations touristiques la plus prisée de la zone.

Ce petit coup de bouche passé, je peux dire ce que j’ai apprécié à Chiang Mai: la guest house loufoque dans laquelle j’ai logé, sur le conseil de Corinne, de Vie Nomade.
La Lita Guesthouse (voir ici) est tenue par une joyeuse bande de Thaïs dynamiques et décalés, qui vous accueillent avec grand coeur et bonne humeur…
J’ai bien sûr aussi beaucoup aimé les nombreux temples de  la ville: aujourd’hui la seconde ville du pays, la ville a été fondée en 1296 et fut capitale du royaume de Lanna. C’est à ce jour encore la capitale culturelle du Nord du pays…
Et pour rendre à Chiang Mai ce qui revient à Chiang Mai, notez que cette ville est le paradis pour ceux qui veulent prendre des cours en tout genre: cours de cuisine, cours de massage, cours de thaï, il y en a pour tous les goûts, et plus encore j’imagine!

De notre côté, pas envie de remplir les bancs de ces classes: nos deux premières journées ont été réservées à l’appréciation d’être enfin en vacances (après deux années de vie chinoise bien remplie, ça a fait du bien), la rencontre avec nos hôtes thaïlandais et la visite de cette fameuse ville et de quelques-uns de ses nombreux temples…

Read More
Un voyage en Asie plus tard – me revoilà !

Je rentre tout juste de mon long voyage en Asie. Comme vous savez, c’était aussi mon voyage « d’adieu » à la Chine (ou peut-être d’à bientôt?), que je quitte après deux années de vie sur place. Un voyage très fort comme vous pouvez vous en douter…

J’ai tellement de choses à raconter: je vous réserve des articles détaillés sur chacune des destinations croisées, mais la liste étant assez longue, j’ai besoin de temps pour tout mettre en ordre, digérer mes émotions, trier mes photos et vous proposer des articles dignes de ce nom…
Et puis je suis en plein ré-organisation de ma vie parisienne (pas une mince affaire), et je dois penser priorités !

En attendant – pas trop longtemps je l’espère – d’entrer dans les détails, voici un petit inventaire de ces semaines sur les routes asiatiques :

Pays visités: Thaïlande, Laos, Cambodge, re-Thaïlande, Inde (par rapport à mon plan initial le Japon a disparu, et l’Inde s’est ajoutée)

Jours voyagés: 72 (au lieu de 99 initialement prévus – 53 jours en couple, 3 jours entre amis, 10 jours seule, 6 jours avec d’autres amis)

Moyens de transport utilisés: avion, bus, train, moto, éléphant, bateau, vélo, taxi, tuk-tuk, pieds.

Et aussi:
. photos: plus de 2.000 prises !
. temples visités: beaucoup, et plus encore…
. fleuves: Mékong très longuement longé, Gange entrevu
. 1 épais carnet de notes achevé
. 1 sac à dos qui est passé de 12,5 à 11 kg
. 1 cérémonie de désenvoûtement-retour de l’esprit effectuée
. des dizaines de cieux observés
. je peux dire bonjour-merci-combien-aurevoir (et parfois un peu plus) en 4 langues de plus
. j’ai de nouveaux amis dans ce bout du monde-là…
. ma conception des voyages est en plein évolution… !

A bientôt, pour plus de détails, et avec pas mal de changements pour ce blog : à suivre!

Read More
Renouer avec des joies enfantines…

Deux semaines sur les routes asiatiques plus tard, la liste de sujets que je devrais aborder ici ne cesse de grandir. Je vous en reparlerai quand je serai de retour, une fois que le temps aura fait son travail et que je serai dans la douce phase post-voyage, en juillet ou plus tard…
En attendant, je continue mes courts messages ambiance / carte postale / petits plaisirs.

Ces derniers temps, je jouis du plaisir de prendre le temps, et donc de renouer avec des petites joies trop souvent remises au lendemain dans ma vie de jadis:

* regarder le ciel et surtout les nuages, imaginer des mondes nouveaux, scruter encore et encore…

* jouer comme un enfant, y perdre haleine, dans ce cas-ci lors de la spectaculaire bataille aquatique qui a fait vibrer Chiang Mai pendant les trois jours du nouvel an Thai…

* se rappeler de son souhait de petite fille : sauver, nourrir, soigner et/ou observer des animaux sauvages, dans leur habitat originel…

*…

Read More