Trois instantanés de Marrakech
Fév 10, 2015 AfriqueMaroc 19

Après une première découverte féérique de Marrakech, je découvre la Ville Rouge au gré de mes pas.
Vous m’accompagnez ?

marrakech18

Première balade marrakchi

Beaucoup de chats à Marrakech. Les mobylettes y sont aussi à la mode. Pas étonnant, aucune voiture ne s’aventurerait dans ces entrelacs d’hommes, de ruelles et de tant d’autres choses… Parfois quelques mulets.
Des odeurs, fortes et désagréables parfois, douces et engageantes d’autres fois…
De paressants badauds, d’autres hommes bouillants d’occupation, des femmes aussi affairées, voilées souvent…
Le bleu du ciel, l’ocre des murs.
La beauté de la Medarsa Ben Youssef. Les arabesques, les courbes et recourbes, les turquoise, la beauté des lignes, la douceur des tracés.
Le souvenir de l’Alhambra de Grenade. Marbres, arabesques, calligraphies. Pureté et douce beauté en ces formes plus que jamais incarnées.

marrakech2

marrakech3

marrakech10

marrakech8

marrakech7

marrakech6

marrakech5

marrakech4

Sur la place Jemaa El Fna

Coup de cœur pour ces cercles d’hommes, entourant un comédien loquace racontant c’est certain des histoires salaces.
Plus loin, un vendeur d’exploits situés au-dessous de la ceinture. Il est aidé d’un assistant inattendu, un reptile, iguane peut être, démontrant par sa présence au niveau de l’entrejambe du bonimenteur la puissance attendue suite à l’usage dudit produit…
Partout, des vendeurs ambulants en nombre.
Des stands éphémères, se montant à la tombée du jour. Des échoppes dînatoires crachant d’épaisses fumées, des jus de fruits frais vendus pour quelques dirhams, des gâteaux baladés sur des charrettes.
Plus loin, des groupes de gens encore. Des Marrakchis attroupés autour d’acteurs ou de conteurs. Des charmeurs de serpents à la flûte bien affûtée, des chanteurs de gnaoua, des porteurs d’eau d’un autre temps, des diseuses de bonne aventure, prêtes à vous accueillir sous leur ombrelle, des tatoueuses de henné le pinceau levé pour dégainer.
Un voyage sonore, olfactif et bien entendu visuel.
Des gens gais, heureux d’être ensemble.

marrakech12

marrakech15

marrakech13

D’une terrasse marrakchi

Déjà hier, la lumière était superbe depuis ce toit terrasse. Première occasion de saisir vraiment le sens de Ville Rouge. Des maisons au toit plat, des murs ocre, des dômes arrondis, des minarets fièrement dressés.
Tout autour, la ceinture de l’Atlas. Plus près, des palmiers et là-bas la lune montante et le soleil couchant. Sa lumière se diffusant modifiant les tonalités de la cité en chaque instant. Bonheur de l’éphémère moment présent.
Je reviens ce matin, je sais que le spectacle sera beau. Je ne suis pas déçue. Tout est différent. La lumière est crue, la rumeur de la ville plus discrète. Ce sont les oiseaux qui donnent le ton.
Un opéra de piaillements aux octaves ondulant selon le point de la terrasse où je campe. J’aimerais tant comprendre leur langage. Je les sens tout en joie, tout en verve, s’époumonant dans leur élément. Je les entends plus que ne les vois. Je dresse l’oreille et les devine à travers un feuillage, sur la branche d’un arbre ou plus près pour les téméraires s’approchant de ce toit par moi peuplé.
Le soleil réchauffe doucement mon visage. J’entraperçois la lointaine remueur citadine. Tout mon être s’emplit de piaillements nouveaux et enjolivants.
Ces gais chants, ces cris joyeux, cette mélodie millénaire aux frontière de la discrétion composée de mille sons, de mille tons, qui me touche au plus profond…

marrakech14

marrakech17

marrakech16

marrakech29

marrakech28

marrakech9

marrakech26

marrakech25

marrakech31

Connaissez-vous Marrakech chers amis lecteurs ? Ces quelques lignes vous inspirent-elles ?

19 comments on “Trois instantanés de Marrakech

  1. Avec du recul, nous avons peu apprécié Marrakech ou plutôt Arnakech comme on entend souvent. Les gens sont agressifs dans le souk et autour de la place Jema El Fna, ils n’arrêtent pas d’harceler les touristes, voyageurs pour acheter. Les taxis vous suivent pour vous faire monter dans leur voiture malgré plusieurs refus courtois. Franchement, il faut sortir de la médina pour commencer à apprécier cette ville et le pays.
    Je sais que ça fait parti du folklore tout ce marchandage mais il y a bien d’autres lieux à visiter tellement plus tranquille que nous ne retournerons plus à Marrakech!

    Cet avis n’engage que moi.

    1. Hello Chrissand,

      merci pour ton témoignage, même s’il est bien loin du mien !
      A quel moment étais-tu à Marrakech? J’ai eu des retours d’expérience différents, notamment quand les gens sont partis il y a pas mal de temps.
      Aurélie

  2. Décidément, nous avons beaucoup de choses en commun, après le Mali, je suis comme vous ravie par Marrakech. Je ne saurais mieux le décrire que vous ne le faîtes.
    Contrairement à Chrissand, les souks , la médina, la place sont des endroits de ressourcement pour moi. Au moins deux fois par an, je viens m’y balader, m’asseoir à une terrasse, échanger avec ces gens si accueillants, prendre du temps, vivre au rythme de ce pays pour repartir en pleine forme afin d’affronter les aléas de la vie.
    C’est une ville qui mérite mieux qu’un séjour touristique mais où en plus des sites architecturaux incontournables (si beaux quand on peut les voir sans la foule), il faut se perdre dans ses ruelles surtout tôt le matin, sortir des rues commerçantes, respirer avec la vie réelle, marcher au hasard, accepter les rencontres et l’hospitalité des « vrais » habitants.
    Dans le monde , il y a énormément de lieux à visiter. J’en ai visités beaucoup. Je les ai appréciés souvent. Et ma vie sera trop courte pour voir tous les endroits que j’aimerai voir.
    Mais pouvoir y revenir, y revenir encore, s’y sentir comme chez soi, je ne peux le faire qu’à Marrakech.

    1. Bonjour Nicole,

      merci pour ce beau témoignage.
      Je pense que j’y reviendrai à mon tour encore et encore et continuerai à apprécier cette belle ville rouge…
      A suoivre donc !
      Aurélie

  3. Un peu comme Chrissand, Marrakech n’est pas la ville du Maroc que je préfère. Je reconnais qu’il y a de belles choses à y voir, mais lors d’un prochain séjour au maroc, nous privilégierons la découverte de Fès et Meknès que nous ne connaissons pas ou de l’atlas.

    1. Hello!
      Et pareil, je te demanderai de quand date ton dernier séjour là-bas…
      Marrant de voir comment les avis divergent sur un seul et même endroit !
      Merci en tout cas de ce commentaire.
      Aurélie

  4. Les terrasses à Marrakech sont vraiment très agréables. En plus, il n’est pas rare d’y croiser des cigognes. La place Jemaa El Fna c’est vraiment quelque chose, soit tu l’adores soit tu la déteste. La journée elle est calme mais alors le soir c’est la folie. Un incontournable à Marrakech.

  5. Ah, Marrakech… J’ai découvert cette ville en 2009 et ce fut un gros coup de coeur ! Lesouk, la place Jemaa el Fna, la Medersa Ben Youssef… nous avions également profité de notre séjour pour faire une petite escapade de 2 jours à Essaouira, topissime. Bref, on y retournerait avec plaisir !

Laisser un commentaire