La féérie de Marrakech, ou la sublime escapade à la Maison Arabe et au Palais Soleiman
Jan 19, 2015 AfriqueMaroc 16

Je vous écris du Maroc, que je découvre pour la première fois après tant de rendez-vous manqués. Après réflexion, cela ne fut pas fortuit, il a fallu un départ tant de fois reporté pour que ce voyage se déroule dans les meilleures conditions. Car mon arrivée au Maroc a été digne d’un rêve.
Un rêve? J’ai eu la chance d’être l’invitée de Fabrizio Ruspoli et Driss Segueni, respectivement maîtres des lieux de la Maison Arabe et du Palais Soleiman, sans doute deux des plus belles perles de Marrakech. Laissez moi vous conter ces journées dignes des enchanteresses fables d’Orient.

maison-arabe

Magie, féerie, délicatesse, art de vivre, générosité, raffinement… Peut-être le vrai luxe ou même la perfection incarnée.
Voici les premiers mots qui me viennent en bouche quand j’essaie de décrire ces deux joyaux. J’ai savouré chaque minute passée en ces lieux féeriques, j’ai mesuré la chance de partager ces instants uniques en excellente compagnie. Car un lieu peut avoir les plus belles lignes du monde, s’il n’est pas habité de personnes de qualité, il y a peu de chances que l’on ne s’y sente bien.

La Maison Arabe

Fabrizio Ruspoli est un homme de cœur qui a su faire de la Maison Arabe un établissement unique. Dès notre arrivée, il nous accueille chaleureusement. Une fois en ses lieux, il nous parle de son histoire et de l’histoire de ce lieu hors normes.
Fabrizio Ruspoli a des talents de conteur, cela tombe bien, je me délecte à écouter des histoires, surtout quand elles sont aussi belles que celles-ci. Ce prince vient d’une grande famille romaine. Mais c’est son amour du Maroc, de l’art et son goût du partage qui lui permettront d’écrire son propre destin, indépendamment de sa généalogie.
Ce soir-là, il nous raconte comment sa grand mère égyptologue organisait de grands dîners à Tanger, comment sa première rencontre avec ce pays à l’âge adulte ne fut pas des meilleures, et comment il du revenir pour apprécier cette cité. Il nous raconte aussi l’histoire de cette maison créée par deux Européennes hors normes (jetez un œil par ici pour en savoir plus), et comment c’est son équipe qui lui permet d’avoir réalisé son rêve: créer un lieu où les invités se sentent chez eux…
La Maison Arabe c’est aussi l’adresse de toutes les premières fois: le premier restaurant marocain, le premier Riad en médina, le premier atelier de cuisine… Cette maison restera à jamais le lieu de ma première rencontre avec le Maroc, et j’en suis sûre, ce sont les (superbes) premières lignes d’une longue correspondance que j’ai ici noircies.
Je vous laisse juge par vous mêmes du superbe de cette maison…

La Maison Arabe, Marrakech

La Maison Arabe, Marrakech

La Maison Arabe, Marrakech

La Maison Arabe, Marrakech

La Maison Arabe, en plus de deux restaurants, de 26 chambres et d’un piano-jazz bar, c’est aussi un délicieux Spa hammam. Une pause détente que je vous incite de tout cœur à vous offrir, que vous séjourniez sur place ou que vous y soyez seulement de passage. Déjà l’atmosphère y est sublime. Mille et une petites lumières, calme, douceur, fluidité, tout invite au bien être.
Je savoure une exquise session soin gommage massage qui plus que jamais m’invite à l’évasion dans ce rêve d’orient. Des mains fermes et douces à la fois me saisissent, me rincent, me frottent, me remplissent, m’envahissent d’un immense bien être. Pur relâchement, succulente détente.

La Maison Arabe, Marrakech

La Maison Arabe, c’est enfin le lieu d’ateliers de cuisine hors du commun. Dans la lignée des premières fois, c’est tout simplement le premier atelier de cuisine du continent africain!
On embarque pour quatre heures consacrées aux plaisirs de la gastronomie. Tout commence dans la médina, chez un herboriste. On y apprend les différents épices, leur utilisations et leurs propriétés. Ensuite, direction les jardins de la kasbah de la Maison Arabe. A quelques kilomètres de Marrakech, on se retrouve dans un délicieux havre de nature et de paix. Thé à la menthe, fabrication du pain sous nos yeux, et petit point sur la cuisine marocaine en guise d’introduction. On y apprend les différentes influences dont cette dernière s’est enrichie, on se fait expliquer les différents plats traditionnels du pays.
On passe ensuite aux choses sérieuses: chacun se met aux fourneaux et réalise ce qu’il mangera plus tard. Le cours est didactique, facile à suivre grâce à la sympathique Dada et ses assistantes (parole de cuisinière du dimanche), et le résultat une réussite: tajine poulet citron, accompagné d’une entrée et d’un dessert tout aussi typiquement marocains. Cet atelier n’est autre qu’un réel saut dans la culture marocaine, de la meilleure manière qui soit: en mettant la main à la pâte!

La Maison Arabe, Marrakech

La Maison Arabe, Marrakech

La Maison Arabe, Marrakech

Le Palais Soleiman

Découvrons maintenant le second joyau qu’il m’a été donné de fréquenter lors de ma découverte de Marrakech. Le Palais Soleiman est l’unique palais familial aujourd’hui encore habité à Marrakech. La famille de Driss Segueni l’occupe depuis 1971, alors qu’il a été construit au 19ème siècle par un seigneur d’une tribu du Haut Atlas, amoureux des arts.

Palais Soleiman, Marrakech

Ici aussi tout n’est que luxe, calme et volupté. Les différentes salles et salons rivalisent de grâce et d’élégance. Les décorations sont somptueuses, toute en finesse et en arabesque. Zelligues colorées de Fès, stucs finement sculptés de Marrakech et plafonds en cèdre de Meknès se mêlent en beauté.
Ma plus belle surprise sera la découverte du bar lounge le Fafa’s. Je suis littéralement bouche bée devant la splendeur et la mise en beauté de cet espace. Tout en velours, en drapés et en décorations raffinées venus d’orient et d’ailleurs.
La soirée en ce palais fut, comme vous pouvez vous en douter, des plus agréables. Dîner raffiné sur fond de musique gnaoua et andalouse.

Les photos en diront certainement plus que les mots, qui, chose peu commune, en viendraient presqu’à me manquer…

palais-soleiman3

palais-soleiman4

palais-soleiman2

palais-soleiman5

Que vous découvriez Marrakech ou que vous soyez habitué de la Ville Rouge, je ne peux que vous convier à vous offrir une parenthèse féerique en ces deux lieux hors du temps, de véritables invitations au voyage au cœur d’une culture marocaine délicate.

Connaissez-vous la Maison Arabe ou le Palais Soleiman ?
Expérience vécue ou rêvée, dites moi tout dans les commentaires !

Liens utiles : La Maison Arabe, le Palais Soleiman.
Première, deuxième, cinquième, sixième, septième & huitième photos: (c) La Maison Arabe

16 comments on “La féérie de Marrakech, ou la sublime escapade à la Maison Arabe et au Palais Soleiman

  1. Envoutant! Bravo pour cet article qui fait voyager en ce morne lundi matin 🙂 Les photos sont magnifiques!
    Les lieux sont féériques et effectivement la citation de Baudelaire s’imposait! Je garde ces deux adresses sous le coude!
    Comme quoi, les aléas des départs ratés et projets reportés peuvent mener à de belles choses 🙂

  2. Je suis littéralement scotchée par la Maison Arabe… Le lieu a l’air sublime, hors du temps (bon, et totalement hors budget aussi ;-)) Merci pour ce partage et pour tes belles photos !

    1. La Maison Arabe est un lieu unique, c’est certain…
      Question budget, le hammam et le cours de cuisine ne sont pas forcément plus chers que d’autres, alors que la qualité y est vraiment !

  3. C’est vrai que Marrakech a de quoi séduire. Les riads enchanteurs créés de toutes pièces ou simplement restaurés aussi.
    En même temps, pour moi et c’est un goût personnel, Marrakech n’est plus tout à fait le Maroc même si l’art, l’artisanat, l’art de vivre, la gastronomie, … respectent et préservent les traditions. Trop de touristes et trop de people de la jet-set en ont fait leur destination de prédilection (la Maroc est bien proche de la France : distance, coût du voyage, usage du français) et ça ne peut être sans conséquences sur l’aspect de la ville et la mentalité des habitants de Marrakech.
    Un conseil pour aimer définitivement ce beau pays : n’hésite pas à visite d’autres villes et aller dans la campagne, dans les montagnes, sur les pistes du désert, à la rencontre des paysages et des gens. Toute la beauté et l’hospitalité du Maroc y est … peut-être même plus qu’à Marrakech.
    Amitiés,

  4. C’est très beau ! Ça me rappelle La Maison de Tanger, une maison d’hôtes à Tanger au nord du Maroc. Je suis une grande fan de la décoration marocaine, j’adore ça !

Laisser un commentaire