« Ode au temps retrouvé » et autres idées confinées…
Mar 29, 2020 FranceLe Chemin 4

Alors que les journées confinées s’ajoutent aux journées confinées, que notre sidération laisse place à une palette d’émotions plus élaborées, je m’emploie à nouveau à prendre la plume, à la « porter dans la plaie », comme le disait si poétiquement Albert Londres.

Quelques mots inspirés

Commençons amis lecteurs par un petit peu de prose versifiée inspirée par ces récents moments…

Ode au temps retrouvé

Oserai-je à nouveau m’exprimer ?
Par le bout de ma lorgnette mon avis partager ?
Moi qui vis dans le luxe désormais…
 
Luxe de la santé, d’habitude si vite oublié.
Luxe de l’espace – terrasse et belle surface, aujourd’hui trésors inégalés.
Luxe du temps partagé.
Luxe du temps retrouvé.
 
Avant, deux heures par jour offerts à mes petits cœurs.
En ce temps, deux heures de labeur, le reste auprès d’eux du bonheur.
 
Avant, métro, boulot, dodo et loin d’eux bien souvent.
En ce temps, réveils éteints, journées rythmées d’en.vies d’enfants.
 
Avant, tels des patins avancer sans réflexion.
En ce temps, sacraliser chaque action, aux interstices prêter attention.
 
Avant, s’affairer, s’occuper, de tout, de tant de matériel.
En ce temps, avec acuité, se centrer, te nourrir spirituel.

Quelques idées encore…

Des ressources, il en existe beaucoup, trop sans doute même. Aussi, ne vais-je pas vous abreuver de mille et un liens pour vous sentir bien.

Quatre idées seulement :
*si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite à lire mon deuxième article confiné « Rester chez soi – ou l’art de cultiver la joie, l’amour et la sérénité (malgré tout) » j’y partageais mon expérience et mon envie d’orienter mes pensées sur ces choses positives (et quelques liens, mais point trop, promis)

*observer les oiseaux est un de mes vifs plaisirs du moment, j’ai adoré écouter Daniel Fiévet parler nature et oiseaux en temps confinés sur France Inter hier matin. France Inter assure une vraie mission de service public ces temps-ci, et si je n’écoute pas les informations anxiogènes en boucle, certains programmes comme celui-ci font le plus grand bien !

*si vous avez l’envie de lire (elle revient chez moi peu à peu), le très à propos « Chez Soi » de Mona Chollet est disponible en ligne gratuitement. Je ne l’ai pas encore lu, mais j’ai adoré ses Sorcières et Beauté Fatale. Chez Soi figure en très bonne place dans ma P.A.L (pile à lire) !

*il existe de nombreux journaux de confinement rédigés par de talentueux auteurs. J’ai découvert le journal audio de l’excellent auteur d’origine libanaise Wajdi Mouawad, aussi directeur du théâtre La Colline. J’aime beaucoup cet auteur, et sa perspective artistique et personnelle, lui qui a vécu la guerre civile du Liban me touche particulièrement. A découvrir sur la page Les Poissons Pilotes de La Colline.
Terminons l’article sur ses si beaux mots…

Nous ne pouvons plus ni nous voir, et encore moins entrer en contact physique les uns avec les autres, alors l’esprit prend ici toute sa puissance.
Penser aux autres, avoir en tête le souci, l’inquiétude des autres, c’est là un travail purement spirituel.
C’est donc, dans ce malheur et cette tristesse, une possibilité de renouer avec cette puissance.

Je vous souhaite la santé, pour vous et vos proches, et aussi une vie spirituelle riche…
N’hésitez pas à commenter cet article ou à le partager si vous l’avez apprécié !

(les photos viennent de unsplash.com)

4 comments on “« Ode au temps retrouvé » et autres idées confinées…

  1. Je viens de terminer la lecture du livre de Sylvain Tesson La Panthère des Neiges. Un moment de bonheur et de sagesse. En ces temps de confinement imposé, celui qu’il traverse est acceptė. Sublimes ses quelques mots après son expérience au Tibet ….
    J’avais appris que la patience etait une vertu suprême,la plus élégante, la plus oubliée. Elle aidait à aimer le monde avant de prétendre le transformer. Elle invitait à s’asseoir devant la scène, à jouir du spectacle, fut il un frémissement de feuille. La patience etait la révérence de l’homme à ce qui était donnė….
    Je regarde juste avant que le soleil ne disparaisse dans l’océan, un pommier en fleurs. La vie est belle ! Merci mille fois pour vos écrits .

    1. Merci Geneviève pour votre passage ici !
      Me remercier pour mes écrits après avoir cité Sylvain Tesson… j’en rougirais !
      Et oui La Panthère des Neiges est sublime, je l’ai « dévorée » lors de mes dernières vacances (à Noël, il semblerait une autre vie!)… C’est en effet la lecture parfaite pour ce confinement.
      Merci encore pour votre message,
      Amitiés!

Laisser un commentaire