Passerelle #3, Dans le quotidien d’un couple mixte…
Août 25, 2015 Couple MixteVoyaaages ! 16

Comme vous le savez, ma moitié est malienne et musulmane. Vous le savez aussi, je fais partie d’un groupe de foyers islamo-chrétiens, qui a placé mon mariage, ma vie de couple et de famille sous un jour nouveau. Je vous invite à lire l’article dédié à ce propos si vous ne l’avez encore fait.
Une personne de ce groupe m’a récemment demandé un témoignage sur le thème « des petites choses quotidiennes qui me rappellent « l’ailleurs » de mon homme ». C’est un sujet qui me tient à cœur. Vivre avec un homme venu d’ailleurs me permet de vivre un voyage fabuleux : mon chez-moi est autant français que malien, mon quotidien est autant africain qu’européen.
J’ai donc réfléchi à des exemples précis illustrant cette mixité, et ce sont ces lignes, réécrites en partie pour vous chers lecteurs, que je partage aujourd’hui…

main

Vivre la mixité de notre couple au jour le jour signifie mille et une petites choses qui font que mon quotidien ne sera jamais identique à celui de la majorité des Français. Certaines particularités maliennes, je les remarque encore, d’autres sont tellement intégrées à ma vie que j’ai du mal à les identifier. Ce n’est pas facile non plus d’identifier ce qui tient de la « part malienne » de M., de sa culture, et ce qui tient simplement de sa personne propre. Car si l’on y réfléchit bien, il existe une différence entre hommes et femmes et même une différence entre chacun de nous, que l’on pourrait aussi nommer différence culturelle si l’on entend par là, manière de voir le monde, manière de s’exprimer, ou tout simplement manière de vivre sa vie…

Je me suis tout de même prêtée à l’exercice et j’ai essayé de lister quelques unes de nos différences qui rappellent la culture malienne de M. et qui font que mon quotidien est plus voyageur qu’un autre…

Epices, communication et horaires…

Je pourrais rédiger un article entier sur les différences culinaires, mais là n’est pas ma spécialité… En quelques mots, depuis que je vis avec M. piments, épices et autre Maggi occupent une place de choix dans notre cuisine.

DSC02003

Un sujet qui par contre me tient à cœur concerne la communication et nos manières de nous exprimer.
M. vient du Mali et il est francophone. Pour autant, nos manières de manier la langue de Molière sont parfois bien différentes. Au Mali, point de discussion ping-pong comme en France, où répondre au « tac au tac » est la norme. Mohamed prend le temps de réfléchir à ses réponses et tourne bien plus de sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Pour ma part, j’ai plutôt tendance à réfléchir tout en parlant, au moment-même où les mots sortent de ma bouche. D’une manière générale, les Maliens accordent une haute importance à la parole et à la façon dont elle est prononcée. Cela me déroute parfois encore…
Les Maliens ont enfin l’habitude de ponctuer leurs discussions de proverbes… dont la chute se situe souvent en-deçà de la ceinture ! Rappelez-vous par exemple ce proverbe où il est question de moustiques… et de testicules !

horloge

La conception du temps et des horaires est un autre point où nos différences culturelles s’illustrent. Vous avez déjà peut-être entendu ce proverbe africain « Les Européens ont les montres, les Africains ont le temps ».
Au quotidien cela peut se manifester ainsi : je suis à la maison, M. me téléphone, me dit qu’il est en chemin et qu’il sera là dans un quart d’heure. Il arrive finalement une heure plus tard, sourire aux lèvres. Moi (à qui on a souvent dit « tu as avalé une horloge… »), j’ai eu du mal à patienter jusqu’alors ; alors que pour lui, j’étais à la maison où je vaquais à mes occupations, donc pas de problème…
M. saura bien sûr respecter les horaires pour le travail, les rendez-vous administratifs ou importants, mais sa vie personnelle ne « subit » pas le rythme d’une horloge… Versant positif de cette manière d’être : mon cher et tendre aura toujours le temps d’écouter les proches qui en ont besoin !

Le sujet est vaste… Je vous propose donc de poursuivre dans un prochain article.
En attendant, n’hésitez pas à partager vos impressions sur ces premières « différences culturelles », je serai ravie de les lire !

16 comments on “Passerelle #3, Dans le quotidien d’un couple mixte…

  1. Bonjour,
    un article très intéressant qui me touche d’autant plus que fille d’expatriés j’ai grandi au Maghreb et en Afrique de l’Ouest et suis mariée à un Russe. Je reconnais dans ces différences mentionnées à la fois ce que j’ai vécu en Afrique, notamment sur l’élasticité du temps et les épices et ce que je vis au quotidien avec des enfants élevés dans deux langues, des mots employés parfois en russe dans une conversation française en oubliant que les personnes présentes ne comprennent pas forcément tout. Vivre dans un couple mixte c’est à la fois vivre un quotidien différent mais aussi accepter que certaines évidences ne le soient pas pour l’autre.

    1. Bonjour Anne-Laure,
      merci pour ton témoignage ici, le métissage tu as l’air de connaître.
      Cette phrase « accepter que certaines évidences ne le soient pas pour l’autre » fait particulièrement écho chez moi… et chez ma moitié qui passait par là il y a peu 🙂

  2. Très bel article. J’ai hâte de lire la suite. Pour avoir été confrontée plusieurs fois à la différence culturelle en couple, je confirme que c’est tout un voyage et une aventure en soi, souvent bien plus complexe qu’exotique. Cela demande une remise en question permanente, et je suis à peu près sûre que cela permet finalement d’avancer deux fois plus vite. Belle idée que d’écrire ces lignes. Bonne continuation 🙂

  3. Bonjour,
    Joli article qui fait du bien en ces temps où la fraternité est mise à mal!
    C’est vrai que dans un couple mixte, les différences sont souvent palpables, parfois caricaturales, comme ce que vous décrivez sur la notion du temps. J’ai la même tendance à la nonchalance que Mr d’ailleurs, je suis aussi née de l’autre côté de la Méditerranée 🙂
    Mais je vous rejoins complètement quand vous dîtes que l’on est tous différent culturellement dans un sens. Sauf que quand on est dans un couple de même culture, pays… on a tendance à ne pas avoir conscience que l’Autre n’a pas le même héritage sociale, familiale, comportementale, on oublie alors qu’il est très différent de nous, ce qui suscite bon nombre des incompréhensions et situations cocasses de la vie de couple 🙂

  4. Je viens de découvrir que mon mari, qui est russe du Kazaksthan, est en fait Malien !!!! Même tempo dans le rythme de la conversation, mêmes blagues, même notion du temps… moins d’épices quand même 😉

    1. Bonjour,

      Moi par contre, j’ai un problème. mon mari est de la même origine que le tien mais il est obsédé par la ponctualité… Va savoir d’où ça lui vient!!! Nous arrivons toujours à l’heure à un mariage malien où on attend des heures avant que cela ne commence…
      Laurence

  5. Ton article est très intéressant. La différence entre cultures rajoutée aux différences homme – femme est effectivement un challenge de tous les jours. Il faut beaucoup prendre sur soi pour pouvoir être tolérante et il nécessite des compréhensions des deux côtés. Chez moi, ce n’était pas une expérience concluante.

      1. J’ai vecu presque 2 ans avec un homme d’une différente culture. A la fin je ne pouvais pas comprendre son fonctionnement, le fait de pouvoir me laisser seule pendant des jours sans prévenir et de revenir comme si rien n’était… J’ai dû me rendre à l’évidence que ce n’était pas possible. J’avais l’impression de faire beaucoup d’efforts, mais pas lui. Mais peut-être ce n’était pas seulement un souci de culture, mais tout simplement homme-femme…

Laisser un commentaire