Du courage
Mai 01, 2020 Voyaaages ! No responses

Alors que je lis un entretien d’Alain Damasio, je tombe sur ces mots qui révèlent en moi l’irrépressible envie d’écrire sur le courage :

Ensuite, il faut résister à la peur. Et pour ça, ceux qui ont une parole publique — médias, politiques, artistes, penseurs — ont la responsabilité de travailler sur ces imaginaires de la trouille et de les inverser. Ce beau mot d’encourager : redonner courage. 

« Ce beau mot d’encourager, redonner courage. » Est-ce que, par la toute petite lorgnette qu’est mon blog, et les quelques dizaines ou -rêvons- centaines de personnes qui liront ces lignes jusqu’à leur fin, pourrais-je moi aussi participer à ce grand inversement nécessaire pour résister à la peur ?
J’ose le croire, je l’espère, je le tente.
La peur est un sentiment que je déteste, et je déteste plus encore l’idée que mes choix et mes actes puissent être dictés par la peur. Alors oui, si mes lignes auront un tant soit peu éloignée de la peur une seule personne, et l’auront rapprochée du courage, cet article aura du sens.

Que signifie le courage ? Selon le Larousse en ligne, c’est la « Fermeté, force de caractère qui permet d’affronter le danger, la souffrance, les revers, les circonstances difficiles : Avoir du courage. » Et selon wikipedia, « Le courage (dérivé de cœur) est une vertu qui permet d’entreprendre des choses difficiles en surmontant la peur, et en affrontant le danger, la souffrance, la fatigue. Depuis l’antiquité et dans la plupart des civilisations, le courage est considéré comme l’une des principales vertus, indispensable au héros. Son contraire est la lâcheté. »

Les expressions « force de caractère » et « dérivé de cœur » me parlent au plus haut point. A partir du moment où il est en vie (« envie » ai-je écrit au premier brouillon de cet article), chaque être humain a un caractère et nous avons un cœur. Alors oui, le courage est à la portée de chacun.
Comme l’expliquait si bien le psychiatre Christophe André dans cette vidéo sur le liberté intérieure, on croit parfois qu’on peut changer son esprit simplement en le décidant. Par exemple en répétant tous les matins « je vais être patiente » ou « je vais être courageuse ». Christophe André propose l’excellente comparaison avec la transformation du corps pour comprendre que ce n’est pas aussi simple. De la même manière que même si l’on se lève tous les matins en disant « je vais courir un marathon », tant que l’on n’aura pas couru, et augmenté peu à peu l’intensité de sa pratique, répéter tous les jours « je vais courir un marathon » restera un vœu pieux. Il en est de même avec le changement de l’esprit, répéter inlassablement « je vais être courageuse » chaque matin ne me donnera pas du courage. Attendre un drame et espérer réagir comme un héros antique ne m’en donnera pas plus.

Que peut-on faire alors pour résister à la peur et se donner du courage, particulièrement en ces temps si étranges ?
Voici quelques toutes petites actions, tels les tout premiers entraînements du coureur, qui peut-être vous inspireront…
Oser toquer à la porte de ses voisins plus âgés et leur laisser notre numéro de téléphone « au cas-où ».
Oser regarder un mendiant dans la rue, et échanger avec lui, quelques pièces peut-être, mais surtout la dignité d’un regard ou de quelques mots.
Oser discuter avec celles et ceux que l’on reconnaît enfin comme des pièces maitresses de notre société : ces premiers de corvée comme le dit Alain Damasio, éboueurs, caissiers, livreurs. Leur accorder des sourires, quelques mots de soutien et de compassion, à chaque fois que leur travail nous rend service.
Oser imaginer le monde nouveau dans lequel on aimerait vivre, comme j’en parlais dans la Lettre à mes fils. Oser imaginer un monde où l’humain et le spirituel seraient les valeurs suprêmes et où l’argent et les marchandises seraient uniquement des moyens pour atteindre lesdites valeurs suprêmes. Oser imaginer ce monde et en parler… Lui faire prendre vie dans les discussions, dans les courriels, et ainsi, peut-être semer des graines, préambule au réel changement.

Et si l’on considère que le courage est une qualité nécessaire pour vaincre la peur, l’amour est selon moi tout aussi nécessaire.
Qu’est-ce qui guérit la peur de l’inconnu ou de l’incertitude ? Ce ne sont pas les certitudes ou le connu… On l’éprouve tout particulièrement en ce moment, la vie est faite de questions dont on ne possède parfois pas les réponses. La question de la mort est sans doute celle que le plus de personnes redoutent. Et toutes les questions soulevées par cette crise sanitaire angoissent tant de monde. Même si l’on dispose de quelques réponses, d’autres questions ne manquent pas d’émerger à nouveau.
L’amour est le moyen de tenir face à l’angoisse, au cortège de peurs. J’en ai très clairement fait l’expérience au début du confinement, je l’avais également ressenti lors des attentats de 2015. Serrer les êtres aimés dans ses bras, partager des mots doux avec ses proches, c’est l’antidote à l’insupportable anxiété provoquée par la peur. J’en ai déjà beaucoup parlé dans l’article « Rester chez soi – ou l’art de cultiver la joie, l’amour et la sérénité (malgré tout) »

Alors oui je l’affirme, pour résister à la peur, ce sont amour et courage que nous devons pratiquer, éprouver, laisser s’épanouir en nous.

Pour terminer cet article qui, je l’espère, vous inspirera ne serait-ce qu’un tout petit peu, voici des citations qui me tiennent à cœur – peut-être sauront-elles aussi vous guider sur le chemin du courage ?

Le courage n’est pas de peindre cette vie comme un enfer puisqu’elle en est si souvent un : c’est de la voir telle et de maintenir malgré tout l’espoir du paradis. -Christian Bobin

C’est la bonté qui est la normalité du monde car la bonté est courageuse, la bonté est généreuse et jamais elle ne consent à être comme une embusquée, qui, à l’arrière vit grâce au sang des autres. Nul ne peut expliquer la grandeur de ceux qui font la richesse du monde. Donne du courage autour de toi et n’accepte jamais ce qui te révulse. -Wadji Mouawad (dans une lettre à ses fils pendant ce confinement)

Le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre. -Nelson Mandela

Je serais heureuse de lire dans les commentaires ce qu’est pour vous le courage et surtout comment vous faites pour en avoir – n’hésitez pas à vous exprimer !

Voici le lien vers l’entretien d’Alain Damasio auquel je fais référence en début d’article – fortement engagé, comme vous le lirez ! Et la photo vient du site unsplash.com.

Laisser un commentaire