De danse et de cœur
Août 20, 2021 ArtMali 7

Je rentre d’une résidence de danse malienne avec l’association Pazonote au cœur du Tarn. Pour la première fois, alors que c’est ma quatrième résidence estivale, j’ai posé des mots sur cette si forte expérience…

Dans un contexte si particulier, apprécier chaque instant de cette semaine dansée. Chaque seconde partagée. Chaque pulse de vie offerte ou reçue.

Sentir corps et cœur s’ouvrir.
Sentir son être s’épanouir.
Tendre à s’assumer. Dans le groupe, dans la danse, dans la vie.
Se centrer, profiter, se réjouir.
Se surprendre, s’écouter et se laisser aller.
Laisser l’âme agir. Être témoin de la magie de la vie.

Nouer de puissantes relations.
Apprendre à apprécier des regards familiers jusqu’alors non estimés à leur juste qualité.
Approfondir des amitiés et y trouver avec bonheur des sœurs de cœur.
Rencontrer de nouveaux visages, y découvrir des compagnes de voyage, peut-être même des amies d’une vie.

Danser.
Apprendre temps et tant.
Chercher, esquisser, répéter, trébucher, tomber.
Se relever et danser encore.
Se laisser guider, danser, traverser et vibrer.
Chanter de tout son corps.
Danser avec sa tête, sa chair et enfin de tout son cœur.
Se sentir pousser des aides et s’élever d’un élan commun.
Être danse.

Admirer, oh tellement admirer.

Manu, la grâce pétrie de danse.
Elle défie avec douceur la gravité.
Chaque parcelle de son corps incarne la musique, vibre le partage et joue avec la joie.
Elle est trait d’union dansant entre France et Mali, entre Tarn et Khasso, entre transmission et pédagogie.
Elle est connexion dansée, lien pensé, sagesse du corps et de la vie partagée.
Sa danse est un défi à l’écriture, de l’oxymore le mouvement : la force et la douceur, l’exigence et la joie, la concentration et le relâchement, l’alignement et la détente, la rigueur et la malice.
Manu alchimise une pédagogie artistique en un art de vivre, un enseignement sur le corps en une sagesse vécue et partagée.

Manu qui a si bien su s’entourer. De cœurs aimants, d’esprits aidants, de corps vibrants.
La danse de mes âmies-sœurs. Touchantes, puissantes, étourdissantes, aimantes, rayonnantes.
Une infinie ode à la vie.

Peaux tendues de bois et de cordes nouées. Qui connectent, vibrent et font danser. Irremplaçables instrumentistes. Leurs percussions qui s’ajoutent aux battements dans ma chair.  
Les voix qui touchent le fond de l’âme. Son propre timbre uni aux autres, un seul cœur pour trente coffres qui chantent.

Se chercher – soi avec les musiciens, soi avec le groupe. Soi dans la musique, soi dans le cercle. Se chercher soi, encore et depuis toujours. Trouver parfois sa place et l’assumer alors pleinement.
Se centrer, se laisser porter, s’en étonner.

Pour sa plus grande surprise, en ces terres dansantes, être appelée par le mystère.
Oser. Partager la plus intime part de soi, assumer qui l’on est et ouvrir son cœur.
Se laisser porter, encore, et se laisser toucher. Enfin, oser toucher.
Afficher ses failles, sa vulnérabilité, y puiser une puissance insoupçonnée.

********

Un immense merci à Manu.
Merci à Dramane, Mariam, Vincent, Julien, Antoine, Agathe, Fanfan, Cath, Fanny, Ayse, Colomban et Hawayel pour avoir permis à cette résidence d’exister.
Aou ni tchié aussi à Ami, Diaba, Kama et Kadiatou pour m’avoir aidée à accueillir le mystère.
Merci enfin à Nadia pour la photo qui a su si bien capter l’essence de notre dernière soirée.

Pour continuer la danse :
– le site de l’Asso Pazonote (et sa page vidéo pour en prendre plein les mirettes)
– Page Facebook de l’asso 
– Vesko « African Electro Sound » par Vincent (et Manu souvent à la voix)

7 comments on “De danse et de cœur

  1. Bonjour Aurelie,
    Du post de Manu sur Fbook, je découvre par hasard votre texte, que je trouve magnifique. Les mots sont simples, mais justes. La poésie est douce.
    Je danse un peu à travers cours et stages. Ma danse est encore fragile, mais j’aime et souhaite aller plus loin, comme oser vivre un jour ce genre de résidence.
    Alors votre texte est pour moi comme un message, une mise en mots sur ce que je dois arriver à franchir pour y arriver …. toutes les émotions vécues comme à venir y sont magnifiquement décrites.
    Merci pour votre partage.
    Gwenaelle

    1. Bonjour Gwenaelle,
      quel plaisir de lire ce message !
      Je suis ravie que mes mots vous touchent – je vous souhaite tellement de réaliser vos envies de danse <3
      Amitiés
      Aurélie

  2. Comme c’est bon de te lire encore…
    Tu nous donnes la douce sensation de danser dans le cœur ! S de la magie ?
    Tu as le don et tu le partages si bon …
    Merci Aurélie

  3. Entre tes mots on entent ton âme voler. Par tes mots on sent notre cœur danser. En tes mots on vibre en unité avec tout ce qui est… Après t’avoir lue on n’a qu’une seule envie: danser de joie d’avoir pu danser, par tes mots, avec toi. Merci.

Laisser un commentaire