Shanghai
Juin 01, 2009 Voyages en Chine 4

Voyage d’avril 2007

Avril 2007: un nouveau voyage débute ici, rencontre avec un nouveau visage de la Chine.

« Tu vas voir, Shanghai, c’est spécial » m’a-t-on dit avoir mon départ… j’appréhendais un peu ce qui m’attendait, mais je me suis finalement décidée pour cette ville comme aéroport d’arrivée, voulant me faire ma propre idée. J’ai finalement bien fait : Shanghai est multiple, c’est la meilleure définition que je puisse lui trouver!

C’est avant tout une ville ultra moderne, avec des gratte-ciels qui concurrencent aisément ceux des Etats-Unis. Le quartier de Pudong, à l’ouest de la rivière Huangpu est le quartier des affaires de la ville, autrement dit un des principaux centres économiques de Chine et d’Asie. J’ai ici pris un train pointant a plus de 430km/heure, de quoi faire pâlir notre TGV national… Certains des nombreux expatriés vivant ici l’ont bien compris : on peut totalement vivre à l’occidentale dans cette ville cosmopolite.

shanghai-rue

Shanghai tient peut-être cet aspect cosmopolite de son passé colonial; sa situation portuaire explique l’installation des Européens dans les années 1840. Ce passé relativement récent, la ville n’était avant qu’un petit village de pécheurs, a laissé de nombreuses traces. Une belle architecture coloniale, souvent massive et parfois décrépite rythme les rues. C’est un des charmes de la ville : de nombreux hauts immeubles majestueux font face à Pudong, sur l’autre rive de Huangpu. Dans les petites ruelles du vieux Shanghai on croise aussi des traces de ce passe : les petites ruelles enchevêtrées donnent parfois sur une maison à porte de pierre.

shanghai-shimenkou

Ces Shimenkou (littéralement, maison à porte de pierre) sont caractéristiques de la ville. Héritées des colons elles ont un étage et sont construites en brique rouge ou noire. Certaines sont laissées à l’abandon, d’autres sont restaurées, et exploitées pour les touristes.
Je préfère le côté un peu désuet et décalé de ces maisons que j’ai aperçues dans le vieux Shanghai. Je suis sortie du parc aménagé pour les touristes autour de Yuyuan pour pouvoir l’apprécier. Je tombe alors sur des ruelles parfois larges de 2 mètres seulement. J’alterne entre l’animation de certaines rues ou de petits métiers subsistent à même le sol, couturiers, réparateur d’horloge, coiffeur, petits boui-boui, avec le calme d’autres ruelles où de vieux Chinois jouent au carte ou aux échecs. J’apprécie particulièrement le linge étendu d’une rue à l’autre qui donne un aspect très convivial à la promiscuité du quartier.

shanghai-back

Pour apprécier Shanghai, j’ai accepté ses cotés parfois fatigants et usé beaucoup de semelle: ses charmes qui n’ont rien avoir avec le reste de la Chine m’ont finalement gagnée !

shanghai-nuit

4 comments on “Shanghai

  1. j’adore cette ville puisque j’ai passe 48 h de visite a shanghai ,vu tout ce qu’on a decrit sur le net surtout l’excursion en bateau sur le fleuve huangpu dont je garde de tres bon souvenir

Laisser un commentaire