Road-trip en Namibie… coups de cœur multiples d’un voyage unique !
Mar 13, 2018 Namibie 6

Amis lecteurs, vous le savez je suppose : je n’ai pas voyagé depuis quelques mois déjà. La raison ? la naissance du Petit Curieux, il y a trois mois de cela. Cette sédentarité n’est qu’une pause, je le sais… Il me tarde déjà de reprendre la route, et en attendant, je me replonge avec plaisir dans quelques-uns de mes voyages. Car tenir un blog de voyage a cet énorme avantage : il permet de garder une trace précise de ses périples. Pas besoin d’aller chercher dans un de mes (très nombreux) carnets, tous mes récits sont rassemblés ici.
Ce matin, rongeant mon frein à l’idée d’un prochain voyage, je me suis donc plongée dans mes écrits, rédigés à chaud pendant mon road-trip en Namibie en juillet 2016. Et j’ai tout simplement eu l’impression d’être encore là-bas.
Si vous avez un peu de temps devant vous, vous retrouverez derrière ce lien l’ensemble de mes récits de voyage en Namibie.
Si vous souhaitez découvrir les coups de cœur de ce superbe voyage, lisez donc les lignes qui suivent…

Je suis donc partie deux semaines pour un road-trip de 3.500 kilomètres qui nous a menés, mon conjoint, notre guide-chauffeur et moi-même, dans les superbes contrées suivantes : le parc national d’Etosha, le Damaraland, la région de Twyfeilfontein, la ville de Swakopmund, le désert du Namib et le désert du Kalahari.

Sensations fortes

Quand je ferme les yeux et que je repense à ce road-trip en Namibie, voici les premières sensations qui me reviennent en tête (ou au cœur, ai-je envie d’écrire) :
*L’immensité de la nature
*La pureté du ciel bleu et la puissance du soleil dès le premier matin
*Les animaux sauvages, beaucoup, dans les parcs bien sûr, mais tout simplement partout, comme ces dik-diks, animaux qui semblent sortis directement de livres d’enfants ou cette horde d’éléphants du désert, croisée dans le Damaraland…
*L’importance de notre guide, qui a mis pour nous bien des sous-titres
*L’immensité des paysages parcourus et des kilomètres avalés, encore et encore

Road-trip en Namibie – l’incontournable Etosha

Le parc national d’Etosha est l’une des plus grandes réserves animalières d’Afrique, et un passage obligé pour tout voyageur en Namibie. Etosha restera à jamais pour moi le lieu d’une première fois mémorable : le lieu de mon premier safari… Enfant, j’adorais le dessin animé Le Roi Lion (je connaissais presque toutes les chansons par cœur, et j’en connais encore beaucoup), et en ce parc, j’ai pu voir mes rêves d’enfant prendre chair…
Des très nombreux animaux vivant sur place et que l’humain peut ici observer, voici ce qui m’a le plus marquée…
*L’élégance des girafes
*La sociabilité des éléphants (on ne le sait pas assez, mais les éléphants ont une vie sociale intense et j’ai assisté à de véritables scènes de vie de famille)
*Le temps suspendu à guetter les animaux sauvages les plus rares, tel le guépard ou le lion
*La vue de l’accouplement (rarissime) de deux rhinocéros noirs, dont l’espèce est sérieusement menacée

Pour ceux qui aiment les chiffres et les records, notez qu’on trouve à Etosha quatre des fameux « Big Five » : le lion, l’éléphant, le rhinocéros et le guépard. Nous avons la chance d’assister à une chasse co-organisée de trois guépards et de croiser un léopard pendant sa sieste. Notre guide namibien sera d’une aide plus que précieuse dans ces découvertes – un guide pouvant s’avérer plus qu’utile pour préparer au mieux un voyage en Namibie avec divers circuits aventure – et je vous partage à nouveau son meilleur conseil :

Pour réussir un safari, il faut deux qualités : la passion et la patience !

A découvrir en Namibie : le Damaraland, un coup de cœur inattendu

Avant mon road-trip en Namibie, j’avais quelques idées sur ce pays, qui avaient donné lieu à un fameux rêve, qui m’a bien plus tard permis de réaliser ce voyage. Mais j’étais très loin de connaître bien ce pays. Et une région m’était totalement inconnue : le Damaraland. C’est pourtant un des plus grands coups de cœur de ce pays.
Je suis tombée en amour avec le Damaraland lors de mon passage dans le Grootberg, sur le plateau d’Etendeka. Ce massif montagneux qui ressemble fortement à un canyon est en fait constitué d’anciens volcans dont la cime a été érodée. Le Grootberg lodge, où j’ai eu l’immense joie de séjourner est au cœur du projet de la réserve de Khoadi Hoas. Dans cette zone, des animaux sauvages, lions, oryx, ont été réintroduits pour vivre en liberté et c’est aux humains de s’adapter à leur présence.

Toujours dans le Damaraland, la route menant à Twyfelfontein m’a aussi énormément plu. Dans cette région anciennement volcanique, j’ai eu l’impression d’évoluer dans le décor de Westerns américains : paysages rocheux, vastes et rouges. Chaque kilomètre de road-trip fut un pur plaisir riche en couleurs, entre le rouge du sol et des roches et le bleu vif des cieux sans ombrage…

Autre étape superbe du Damaraland, le site de Twyfelfontein. Ce lieu est connu des voyageurs pour être le premier site de Namibie à avoir été classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Twyfelfontein, qui signifie la « fontaine du doute », offre la possibilité d’observer des gravures et des peintures rupestres vieilles de six millénaires. J’ai pu voir des représentations de girafes, koudous, et autres zèbres, particulièrement bien conservées. Dans les lumières de fin de journée, la balade ponctuée de ces œuvres d’un autre temps fut juste superbe !

Road-trip en Namibie – des beautés naturelles, encore et encore…

Je réalise que j’ai finalement du mal à être brève en rédigeant ces lignes. Mais voici encore quelques coups de cœur que j’ai envie de mettre en lumière ce jour…

Le safari maritime à Walvis Bay, réalisé depuis Swakopmund est l’un d’eux. On vient ici notamment pour voir les otaries à fourrure. Ces dernières sont plus nombreuses que toute la population namibienne réunie, soit au moins deux millions… Mais j’ai aussi eu la chance de voir des dauphins en nombre… ainsi qu’une baleine qui est venue nous saluer, à deux mètres de notre bateau. Là aussi, j’ai vraiment senti l’immensité de la nature et à quel point l’homme est bien petit !

Enfin, je ne peux pas évoquer la Namibie sans parler du désert du Namib, dont je rêvais la rencontre depuis tant de temps. Le Namib est réputé pour être le plus vieux désert du monde. Je l’ai découvert tôt le matin, à l’ouverture du parc. J’ai ainsi assisté à un superbe spectacle : les ombres du soleil levant s’imprimant sur les dunes du désert. Les couleurs étaient tout en contraste : ocre du sable, brun sombre de l’ombre, bleu pur du ciel. Une pure merveille naturelle… Je suis ensuite partie arpenter « Big Daddy », la dune réputée pour être la plus haute du Namib, et peut-être même du monde, avec ses 300 mètres de hauteur.
Du haut de cette dune, les paysages sont plus beaux que sur n’importe quelle carte postale, les couleurs si uniques… mais, malgré notre réveil très matinal, nous n’étions malheureusement pas les seuls à avoir voulu profiter de cette splendeur. Qu’importe, la majesté de la nature a été plus forte que tout…

Il y a encore beaucoup à dire sur ce superbe pays, mais j’en resterai ici pour ce petit flash-back…
Amis lecteurs curieux de Namibie, je vous invite à cliquer derrière ce lien pour découvrir ou redécouvrir l’ensemble de mes récits de voyage et par là pour préparer un voyage en Namibie avec divers circuits aventure

N’hésitez pas à partager vos coups de cœur – rêvés ou réalisés – sur ce superbe pays !

6 comments on “Road-trip en Namibie… coups de cœur multiples d’un voyage unique !

  1. Bonjour! je serais curieux d’avoir une idée « budget » d’un trip pareil en Namibie? et est-ce que ca vous parait faisable avec un petit de 3 ans? Merci!!

    1. Bonjour Jérémie,
      j’ai eu l’immense chance d’être invitée sur ce voyage, comme je l’expliquais ici https://www.curieusevoyageuse.com/namibie/, et je n’ai pas d’idée précise de budget, désolée.
      Quand à partir avec un petit de 3 ans, c’est possible, mais il y a beaucoup d’heures de route (3 h par jour au minimum), il faut donc qu’il aime beaucoup rouler et sans doute alléger un peu le programme pour passer un peu plus de temps à chaque étape.

  2. Hello ! J’ai parcouru tes articles, tes photos sont magnifiques !
    Et tu as la chance d’y être allée bien avant tous les gens qui en font une destination très prisée en ce moment j’ai l’impression… J’avoue que je ne m’intéressais pas trop à l’Afrique comme destination auparavant, mais maintenant tous les récits sur la Namibie me font naître des envies de dunes et de grands espaces 🙂
    Merci pour cette très belle escapade !

Laisser un commentaire