Rêve de dunes #4 Apprécier la douceur tunisienne
Déc 05, 2012 AfriqueTunisie 11

*Samedi

On l’appelle Djerba la Douce. Dans mon cas, j’aurai apprécié la douceur de vivre de cette île pour me remettre des émotions du désert.
Nous arrivons de nuit dans notre superbe hôtel, le Park Inn by Radisson. Vue sur la mer, encore plus appréciable au lever du soleil.

Visite dans le souk de Djerba. C’est peu ou prou tout ce que j’aurai vu de la belle île en dehors de la plage et notre hôtel.
J’ai tout de même le loisir d’apprécier l’architecture de la vieille ville. J’ai aussi le temps d’apprécier les insistances des « gazous », rabatteurs ou vendeurs un brin trop insistants…

Rendez-vous le lendemain matin à 6h30 pour une balade à cheval dans le soleil maritime et matinal.
Nous ne sommes que deux avec Morsen, notre accompagnateur cavalier. L’occasion de lui poser mille questions pour mieux comprendre le pays. Mon ressenti se confirme : la venue des Islamistes n’a pas changé grand chose au quotidien ici. Il y a plus de liberté d’expression, un dictateur en moins, et pour le reste, peu de changements. Pour les femmes ? « Elles font toujours comme elles veulent, nous dit notre cavalier. Ma femme ne porte pas le voile. » Et pour le reste ? « Il faut avant tout prendre sa vie en main, moi la politique ne m’intéresse pas trop. »

Une vraie journée touristique nous attend ensuite : départ pour l’île aux Flamants Roses en bateau pirate.
Musiques d’Evangelis ou de Fort Boyard, costumes de pirate et mises en scène. Ils mettent les grands moyens. Je me prête au jeu de la touriste par compassion pour l’équipage obligé d’amuser une galerie indifférente ou blasée. L’occasion pour moi d’observer les groupes venus en voyage organisé. Ce périple-ci sera peut-être leur seule incursion en dehors de leur village-vacances. Ils ne savent vraiment pas ce qu’ils ratent…
Cette journée est aussi une initiation au Stand-Up-Paddle (SUP pour les intimes) par les frères Moussilmani qui sont de notre voyage… Un miracle se produit : j’y arrive du premier coup. Pédagogues en plus d’être bons, les champions du monde de Windsurf…

Une paire d’heures de thalasso nous attend au retour. La fin du séjour approche et tous les moyens sont mis pour nous donner envie de rester !
Je ne le sais pas encore, mais, dans la catégorie luxe, le meilleur reste à venir.

Un nouveau road-trip nous attend pour notre dernière journée en Tunisie. Plus de 400 kilomètres au programme pour rejoindre Hammamet.
La route me plait moins que celle des jours précédents.
L’amphithéâtre d’El Jem rompt superbement cette monotonie passagère. C’est le colisée romain le mieux conservé d’Afrique du Nord… Déjeuner face à lui, le visiter dans le doux soleil de 16h : une pure merveille.

Nous arrivons dans notre dernier hôtel en Tunisie. Rien d’autre qu’un 5 étoiles nous attend, un véritable palace où ma suite dépasse plus de 2 fois mon appartement parisien. Le Hasdrubal a en ses murs la plus grande suite du monde liée à un hôtel : 1500 m2 avec thalasso privée, piscines et plage privatives…
Et si vous aussi vous avez besoin d’un hôtel, rdv sur booking hotel Djerba.

Un atterrissage dans le luxe et la douceur avant le retour à la vraie vie.

11 comments on “Rêve de dunes #4 Apprécier la douceur tunisienne

  1. Alors, du quad, du dromadaire, du stand up paddle, des balades à cheval,… La tunisie regorge d’activités pour ceux qui ne sont pas fan de musées et qui préfèrent le plein air!

    Combiné à ton luxueux hébergement, cela fait de la Tunisie une destination très attrayante à mes yeux! Merci!

  2. Djerba est le seul endroit que j’ai visité en Tunisie et j’ai beaucoup apprécié son côté très paisible, dommage que mon séjour là bas fut bien trop court, j’aurais aimé y faire plus de choses.

  3. @ Gabrielle: tu as très bien résumé l’esprit général 🙂

    @ dirt: la Tunisie gagne en effet à être connue, au delà de sa cote et de Djerba…

    @ tewoz: merciii ! et la première photo, c’est un soleil levant (vue de la fenêtre de ma chambre à Djerba s’il vous plaît…)

  4. Waou tu as fait un très beau voyage dis-donc! Je dois dire que tes photos son magnifiques, elles donnent vraiment envie de faire un tour en Tunisie … et tu m’as achevé quand tu as parlé de ta ballade matinale à cheval :p
    Merci de partager avec nous tes merveilleux voyages,
    Lucile

  5. Très belle balade. J’ai hélas des échos tellement plus mitigés de la tunisie … plusieurs amies parties en circuit (sans un homme pour les ‘protéger’) ont vécu l’enfer du harcèlement sexuel constant par tous les hommes qui encadraient le voyage, elles n’iront plus jamais c’est certain. Et leur expérience est loin d’être anecdotique. J’ai de la famille là-bas. En un peu plus de 10 ans, toutes les femmes se sont voilées, renfermées ; impossible pour nous les françaises (= salopes ou putes) de sortir non accompagnées dans les villages, sans se faire scruter de la façon la plus humiliante. A l’université, les filles ont encore le droit de faire des études, mais les islamistes font pression pour que port du voile intégral y compris aux examens soit accepté, et bien entendu la séparation des sexes. Ne parlons même pas des contenus de cours scientifiques jugés comme anti-religieux. Alors oui je suis certaine que pour les touristes haut de gamme, peu de choses ont changé. Mais dans la vraie vie des vrais gens, l’obscurantisme gagne chaque jour du terrain et c’est gravissime. J’admire profondément les hommes et les femmes de ce beau pays qui ont le courage de continuer à défendre la liberté et la démocratie au péril de leur vie.

Laisser un commentaire