Rêve de dunes #5 – les coulisses du voyage & comment je vois la Tunisie
Déc 09, 2012 AfriqueTunisie 16

Je vous ai donc livré ici les récits de mon voyage en Tunisie. Je commence à écrire ces lignes alors que le voyage s’achève à peine et que le roulis du bateau du retour me berce.
Ce voyage fut hors du commun à mes yeux pour bien des raisons.

Le contexte et les participants

Précisons que c’était la première fois que j’étais invitée si longtemps pour faire la promotion d’une marque et d’un territoire (mon autre expérience se situait en Flandres et avait duré un week-end).
La SNCM et l’ONTT m’ont donc invitée à découvrir une autre Tunisie pendant 9 jours.
Le but de notre voyage était clairement de faire la promotion de la marque suscitée et de la Tunisie. Trois petits films sont en cours de montage, et j’aurai le plaisir de partager ici encore plus d’images prochainement.

Les personnes avec qui j’ai partagé ce voyage sont Mélanie des Bridgets, Jeff de Vol 714 pour les blogueurs, et les Frères Moussilmani & Sophia pour les sportifs. Maxime & Adrien de Salade et Loukoum Productions étaient derrière les caméras – je vous conseille au passage ces derniers très chaudement. Adel et Mauricio nos chaleureux organisateurs-accompagnateurs, et vous connaissez toute l’équipe.

Ce séjour fut pour moi un challenge à un niveau particulier : c’était la première fois que je partais en voyage en groupe. Je peux dire que j’avais pas mal d’appréhensions (et des clichés en tête soyons honnête) à l’idée de voyager avec neuf personnes, d’autant plus que je ne les connaissais pas. Et bien je l’écris aujourd’hui : j’ai aussi apprécié ce road-trip en groupe car il m’a permis de rencontrer de belles personnes, de connaître l’univers de sportifs professionnels et d’être dans les coulisses d’une production.
Cela ne veut pas dire que j’apprécierai de partir en groupe systématiquement, mais déjà, c’est une petite révolution à mon niveau !

Tous les récits que j’ai fait et ferai ici sont personnels et nullement dictés par qui que ce soit. Je suis consciente d’avoir vu principalement le meilleur du pays, et mes récits seront comme toujours totalement subjectifs et sans doute incomplets.

Quelques détails pratiques

Aller et revenir en bateau permet de réaliser et de mesurer la distance (1000 kilomètres depuis Marseille), beaucoup plus qu’en avion – mais il faut avoir le temps ! C’est aussi un plaisir d’arriver sur un continent à la vitesse d’un bateau, on pense forcément aux grands explorateurs d’autres siècles… Le bateau permet encore (et surtout) d’emporter votre propre véhicule, plus qu’utile si vous souhaitez faire un road-trip en Tunisie.
Le désert tunisien est à portée de la France, même pour peu de jours. Tozeur est desservi en avion directement depuis Paris et est situé à deux heures de route de Douz, portes du désert et point de départ de méharées et autres circuits sportifs.

Je vous conseille donc de découvrir le sud de la Tunisie et de sortir des sentiers battus du All-inclusive bien sûr mais aussi des seules stations balnéaires de la cote. Pourquoi pas en solo également ? Mon conseil serait dans tous les cas de vous rapprocher de l’ONTT pour qu’ils vous envoient vers des contacts fiables sur place.

Comment je vois la Tunisie en général (de mon petit point de vue en particulier)

Si je devais vous dire une seule chose de ce séjour, ce serait la suivante : le sud de la Tunisie est un endroit calme et accueillant où j’ai apprécié voyager.
Tous les Tunisiens rencontrés ont le sens du partage et de l’accueil. Beaucoup m’ont dit regretter que le nombre de touristes ait chuté suite au Printemps Arabe. Le tourisme représente plus de 10% du PIB et près d’un tiers de l’emploi (de manière directe ou indirecte) en Tunisie.
La situation politique du pays et de la région est évidemment une question à garder en tête. Les Islamistes sont au pouvoir en Tunisie, et cela ne peut laisser indifférent. J’ai parfois ressenti une gêne en voyant bien moins de femmes que d’hommes dans les rues. Je suppose qu’il y a un lien avec le nouveau gouvernement. C’est la chose principale qui m’a marqué à ce propos, sachant que j’ai gardé les yeux grands ouverts chaque jour et que j’ai discuté avec le maximum des Tunisiens que je croisais.
Ces personnes m’ont dit que la liberté d’expression existait aujourd’hui en Tunisie, ce qui n’était pas le cas avant. J’ai d’ailleurs vu plusieurs manifestations pacifiques : les jeunes Tunisiens descendent dans la rue pour montrer leur solidarité avec les enfants tués en Palestine/Israël.

Je vous conseillerai donc d’aller voyager dans le sud de la Tunisie. Il faut bien sûr être conscient que c’est une région dont l’Histoire est en marche en ce moment-même, mais c’est un pays qui gagne à être connu au delà des nombreux clichés qui lui sont attachés sur la religion ou sur les clubs All-inclusive.

La Tunisie mérite qu’on lui laisse une chance, vous ne croyez pas ?
N’hésitez pas à me poser vos questions ou à partager votre expérience à ce sujet dans les commentaires…

16 comments on “Rêve de dunes #5 – les coulisses du voyage & comment je vois la Tunisie

  1. Merci pour ce billet, bien représentatif du Sud tunisien actuel qui gagne en effet à être découvert…
    Cela n’a rien à voir avec le nouveau gouvernement, ni même avec la religion, si l’on croise peu de femmes dans les rues. Cela est lié aux traditions, encore très présentes dans le Sud. Les rôles de chacun sont bien déterminés et chacun est maître dans son domaine.
    Le domaine de la femme est la maison et l’homme n’a pas son mot à dire. D’ailleurs, il est hors de question qu’il reste à la maison dans la journée en dehors des repas ! La femme est aussi très présente dans le quartier où elle peut aller à sa guise rendre visite aux autres femmes.
    Le domaine de l’homme, c’est l’extérieur où il est sensé travailler et ramener de l’argent au foyer. Faire les courses aussi ! Malheur aux hommes qui ne rapportent pas ce que les femmes demandent !
    Peu à peu, cela change. Dans les grandes villes du nord, on trouve autant de femmes que d’hommes dans la rue. Des femmes qui travaillent, qui font du lèche-vitrine, qui se baladent, qui prennent un pot au café…
    Les femmes du nord ne sont pas prêtes à se laisser dicter leur conduite par un gouvernement. Celles du Sud n’ont rien changé non plus. Elles changeront quand elles n’y trouveront plus leur compte…

  2. Et voilà qu’après Taïwan, tu me donnes envie de partir découvrir la Tunisie 🙂 J’ai déjà goûté au désert en Libye, avec une amie, il y a quatre ans, et j’avais aussi été émerveillée. J’y avais aussi découvert ce que signifiait la liberté d’expression, et surtout ce que signifiait d’en être privé, de se méfier à tout moment des oreilles indiscrètes qui pourraient vous dénoncer, de ne pas pouvoir librement discuter de tout avec qui on veut. Je ne me rends pas compte de la situation qu’on vécue les tunisiens jusqu’il y a peu, mais je comprends que pour eux ce soit déjà une immense victoire. Pour ce qui est de la situation de la femme, la meilleure arme est l’accès à l’éducation. Ca viendra, je pense, mais ça prendra encore du temps. J’ai l’impression qu’elles disposent d’une certaine liberté, tant qu’elles ne remettent pas en cause le rôle défini par leur culture. Il faudra donc le temps nécessaire à une évolution de la culture, mais ce n’est pas quelque chose qui peut être imposé de l’extérieur.

    Merci à toi pour ces récits de voyage

  3. @ Christine: merci pour tes précisions. Mes lignes ci-dessus ne sont que mon ressenti, et je te remercie d’avoir mis les sous-titres à ce que j’ai pu voir là-bas…

    @ Xtinette: avec grand plaisir pour la carte 🙂

    @ Gin.net: si tu as (aussi) envie de partir en Tunisie, alors mon but est atteint! Pour comprendre ce qu’est la liberté d’expression, si « naturelle » chez nous, le type d’expérience que tu as eu est vraiment enrichissante en effet. C’est également le genre de réflexion que je pouvais avoir alors que je vivais en Chine…

  4. Le sud de la Tunisie est magnifique
    Je fais appel aux voyageurs qui n’ont pas visiter encore Toujane d’aller le visiter, là bas il ya des auberges où vous pouvez séjourner sans aucun problème, des petites boutiques à coté de la route vendent des produits locaux, spécialement les tapis et je vous garantie les bons accueils et jamais vous serez déçues.

  5. Nous devrions tenter de monter un voyage blogueuses ensemble Lili, ce serait un grand plaisir de te rencontrer enfin à cette occasion et de confronter nos regards et nos sensibilités de voyageuse sur une destination donnée pendant quelques jours !

    🙂

  6. @ Mélissa: si je te dis que les vols AR sont à moins de 180€ en s’y prenant bien, tu succombes définitivement?

    @ paris: je ne connais pas Toujane, peut-être pour un prochain voyage…

    @ Marie-Ange: alors là, je dis OUI! cela sonne comme une invitation et j’entends bien l’honorer: je te réponds par email.
    (En plus, j’ai tout juste rencontré Aline hier soir, « enfin » aussi, et je suis plus que pour les rencontres avec des voyageuses de qualité comme vous!)

  7. Bravo encore !!

    Je suis heureux d’avoir pu te permettre via la SNCM de vivre cette expérience qui a aussi été enrichissante pour moi comme pour toute l’équipe constituée pour ce projet.
    Les vidéos sont en cours et sous peu, nous allons pouvoir nous délecter des qualités de notre sacrée équipe « Salade & Loukoum ».
    Merci à toi pour ta présence et tout simplement d’avoir été toi…
    Et vive la TUNISIE !!

    Mauricio (Le Gentil Organisateur…)

  8. Hi Ye Lili,

    Le titre de ton article m’a tout de suite attiré. Je l’ai lu très attentivement et je te félicites le récit de ton voyage est très intéressant. Je connais quelques villes de Tunisie, c’est un pays que j’ai beaucoup mais pas plus que le Maroc. Je n’y suis pas retourné depuis la révolution. La Tunisie mérite vraiment d’avoir sa chance et que les touristes reviennent dans certaines régions.

    Avez-vous réellement peur de vous rendre en Tunisie ? Les médias exagèrent un peu dans certaines situations !

    @ bientôt,

    Kamal Le Marocain

  9. @ tewoz: avec grand plaisir, c’était exactement le but, renouer avec ce plaisir perdu!

    @ Mauricio: vivement les vidéos! elles seront bien sûr partagées ici!

    @ Kamal: merci pour ce commentaire. Pour ma part, aucune peur de m’y rendre, chers lecteurs? n’hésitez pas à répondre à Kamal en direct!
    (et c’est certain, les médias exagèrent ou caricaturent souvent les situations…)

  10. Un beau pays qui mérite un peu de démocratie et de libertés, certes la Tunisie de Ben Ali attirait les Touristes, mais elle était une Tunisie étouffée…Il faut encourager les démocraties dans le monde, il faut les aider économiquement.

Laisser un commentaire