Lecture: Fleur de neige
Juil 30, 2009 Art No responses

Fleur de Neige de Lisa See est la fresque de la vie de deux femmes chinoises au cours du 19ème siècle : une magnifique histoire d’amitié, mais aussi un témoignage sur la triste place des femmes chinoises dans la Chine impériale.

fleur_de_neige

Fleur de Lys, la narratrice, d’origine paysanne, et Fleur de Neige, d’origine aristocratique, sont nées la même année, le même jour, à la même heure. Elles sont « laotong », âmes sœurs pour l’éternité. On suit leur destin croisé pendant  400 pages : l’ascension sociale de la première et la déchéance de l’autre. En dépit des difficultés de la vie, leur amitié perdurera …

Ce livre est une ode à ces deux femmes chinoises : on découvre la force et la beauté de leur caractère malgré  leur position sociale inférieure, en tant que femmes, elles se considèrent elles mêmes comme des « branches inutiles », dont l’ultime but dans la vie est d’avoir des fils.

Lisa See est d’origine chinoise, elle est née à Paris et vit aux Etats-Unis. Elle s’est rendue dans la province du Hunan, où le récit se situe, et a mené une enquête auprès des vieilles femmes de la région. Ce livre a une très grande valeur documentaire sur la place des femmes dans la Chine impériale.

On y découvre le « nu shu », ou écriture secrète des femmes, qui lie les deux héroïnes pendant tout le récit. Il s’agit d’une langue écrite et chantée uniquement utilisée par les femmes Yao. En effet, dans la Chine féodale, les femmes n’avaient pas accès à l’éducation et étaient condamnées à l’isolement social. Le nu shu se serait transmis de mère en fille dans des régions rurales coupées du monde. Croyant les femmes inférieures, les hommes ne se sont pas intéressés à ces codes secrets qui sont ainsi restés inconnus pendant des siècles, jusque dans les années 1960.

La tradition des pieds bandés est aussi au centre de ce livre. Véritable torture qui a perduré jusqu’aux années 1960, cette tradition a mutilé des milliers de femmes : on leur bandait les pieds quand elles avaient moins de 10 ans pour obtenir des « lys dorés » qui ne devaient pas dépasser la dizaine de centimètres. Cette pratique les condamnait à rester cloîtrer chez elles toute leur vie en plus des souffrances insoutenables qu’elles subissaient pendant 2 à 3 ans (le temps que tous leurs os se brisent). La lecture du chapitre qui traite du bandage des pieds de l’héroïne m’a touchée au plus haut point : un témoignage rare reflétant une douleur subie par les femmes chinoises pendant plusieurs siècles.

Fleur de neige est un fascinant voyage dans la Chine du 19ème siècle, un livre instructif et touchant à la fois, à découvrir !

Acheter sur Amazon: Fleur de neige

Laisser un commentaire