Flâner dans Lisbonne
Mar 08, 2012 EuropePortugal 11

(Carnet lisboète 2/3)

Notes du 25 février

*Miradorou de santa Luzia*
La Sé ou l’odeur de javel – il n’est pas 9h et le parvis de cette vieille église romane est lavé à grande eau.
Lumière, lumière, lumière. Oiseaux qui chantent.

*Parvis du couvent de Graça*
Envie de me laisser écraser par la lumière, le bleu du ciel, la luminosité des façades, le poli des pierres…
La nature ponctue la ville aussi. Un arbre immense au tronc de deux mètres de diamètre au moins se tient majestueusement en bord de route, en toute normalité…

*Sentora de Monte*
Moi vouloir être chat, la la la lalala…
Le soleil chauffe mon derrière
Les oiseaux chantent

*Escaliers de Sao Miguel*
Enivrée de soleil. De l’église face à moi s’échappe une rumeur comme si des mamas portugaises organisaient un prochain événement religieux… Le portugais sonne comme un chant à mes oreilles. Un père gronde son enfant : ce n’est pas crédible ! Les piaillements des oiseaux, encore. Et la lumière toujours forte, blanche, belle.
Les pierres sont magnifiques, enfin ces Azulejos, ces carreaux de faïence superbes. Originaires d’Andalousie, d’un nom arabe avec une influence chinoise. Ils me plaisent, rendent la ville rigolote, pas sérieuse, colorée, humaine, chaleureuse…

*Au resto sur la rue Augusta*
Très beau chœur étudiant croisé plus haut dans la rue, concentré et détendu à la fois. Belles voix, beaux visages, beaux accords, tous tendus dans un même élan.
Je me laisse avoir par un restaurant attrape-touristes tant sa position plein soleil – rue piétonne me plait…

*Sur la place de l’église des Carmes*
Belle petite place. Le soleil caresse ma peau au travers les branches d’un arbre déplumé…
La quête d’un café au soleil a guidé mes pas jusqu’ici.
Lisboa, up and down. Lisbonne détonne. Ne cesse de monter & descendre. Et sous les semelles, les beaux pavés, colorés, lissés, glissants à l’occasion, irréguliers, ondulés, comme si la mer les poussait par en dessous ! un peu fatigant mais si agréable…
Et particulièrement ce matin, dans le quartier Alfama, si calme. Je m’y suis retrouvée seule bien souvent.
Avec beaucoup de chats autour quand même !

Des envies de poésie…

Lisbonne
Le bleu de la mer jamais loin
L’azur du ciel toujours plein
De haut en bas, de bas en haut
Rues qui zigzaguent
D’autres en quadrillage
Lumières, murs blancs, faïences colorées
Belle peaux métissées
Lisbonne up and down
Lisbonne haute en mon cœur

La douceur
Douceur du soleil de février
Première chaleur de l’année
Une langue qui chuchote, chuinte et chante
Une ville d’architecture émouvante, éprouvante, charmante
Lisbonne au cœur tu m’as touchée
Et toute de douceur enveloppée

Beaucoup de murs, d’appartements, d’immeubles délabrés. Car les loyers sont figés, ce qui a poussé les propriétaires à laisser « pourrir » leurs immeubles, les faire détruire puis revendre les terrains. Ou simplement car ceux qui détiennent ces murs sont introuvables, entre l’Angola, le Cap Vert et autres villes brésiliennes…

Ca donne toujours un charme désuet, le côté mur coloré légèrement (ou carrément) décrépi. Mais c’est aussi inquiétant : beaucoup de travaux, de façades bâchées d’où dépassent des grues qui accoucheront bientôt de hauts immeubles impersonnels. Le charme, tout désuet qu’il soit, sera envolé. Restera une capitale occidentale standardisée, où du moins ce sera le nouveau visage de certains quartiers…

*à l’étage de mon lit double, Yes Hostel*
Belle surprise. Je me retrouve chez un des deux luthiers de la ville de Lisbonne. Ami d’amie, encore, mais un nouveau… je passe une belle soirée avec lui et deux de ses amis.
Ce que je sais de plus sur les Portugais :
– ils n’aiment pas qu’on confonde brésilien et portugais
– ils sont sympas
– ils aiment le football, beaucoup, beaucoup
– certains quartiers de Lisbonne s’arrêtent pendant les matches : les bars du Barrio Alto sont étrangement vides un temps
– certains métis sont ma-gni-fi-ques
– beaucoup de Lisboètes parlent français
– ils sont avenants (un ami me dit « chauds »)
– les automobilistes respectent les piétons
– les Lisboètes aiment aller de bar en bar, le verre à la main
– dans les rues, il y a bien des enfants qui jouent, mais juste un peu, pas autant que les guides peuvent le laisser croire
– comme dans les films, il y a des vieilles dames aux fenêtres, elles interpellent leurs copines dans ces mêmes rues

Il semble que demain, je n’irai pas à Belém, un des incontournables de Lisbonne pourtant… « On va à la mer demain, tu viens ? » un appel de ce type, ça ne se refuse pas !

11 comments on “Flâner dans Lisbonne

  1. J’aime beaucoup ton article. tu me donnes envie d’aller à Lisbonne.

    D’ailleurs toi qui a été là-bas est-ce que tu recommande d’y aller en Mai? Je cherche où passer mon anniversaire au mois de Mai (depuis 4 ans je célèbre mon anniversaire dans un pays différent à chaque fois et j’ai déjà fais Hollande, Tunisie, Canada et Japon). Je pensais notamment un pays de l’Europe de l’Est ou le Portugal….

    Merci en tout cas pour cet article sympathique

  2. Merci tunimaal: si je t’ai donné envie, alors l’objectif de ce blog est atteint 🙂
    Y aller, en mai c’est une bonne idée, je pense que le temps est parfait. Et j’adore l’idée de fêter son anniversaire chaque fois dans un pays différent (c’est ce que je disais justement dans mon article précédent, un nouveau concept de voyage pour moi).

  3. Oui tu m’as donné envie. Maintenant le plus dur sera la choix, il y à tellement de destination possible… Que faire? 🙂 En tout cas si je vais à Lisbonne je te tiendrais au courant….

    Sinon moi aussi je pense à un « nouveau concept de voyages » (après avoir réalisé 3 Permis Vacances Travail)… Je suis en train de pense à faire un tour du Japon à pied dans 2 ans

  4. @ tunimaal: oui si tu y vas dis moi, je pourrai te donner les petites adresses que j’ai 🙂
    @ Leslie: un grand merci, c’est vraiment ce que j’essaie de partager!

  5. Bonjour, merci pour cette article, Lisbone est une très belle et agréable ville, qui se distingue par un charme particulier à découvrir sous le soleil de l’hiver. j’étais a Lisbone l’hiver dernier, tout simplement c’est une ville magnifique avec plein de choses à faire et à voir. Au plaisir

    1. bonjour et bravo pour votre recis ,je vois que vous etes allée l’hiver à Lisbonne comment cela ce passe es ce qu,il fait beau quelles sont les températures moyennes ,nous y allons cet année pour le reveillon ,merci pour la reponse

Laisser un commentaire