A Pleines Mains…
Fév 07, 2011 La Chine au quotidien 10

J’ai dernièrement rencontré les responsables de A Pleines Mains, une association caritative de Shanghai. Claire Rechatin et Katia Gailliegue, Présidente et vice présidente de l’association, se sont fait un plaisir de me présenter leurs nombreuses activités, centrées autour du même leitmotiv : mettre en relation des projets et des bonnes volontés…

A Pleines Mains (APM) agit depuis onze ans à Shanghai et en Chine, soixante cinq bénévoles participent régulièrement à ses activités.

Quels sont les publics aidés?

APM soutient divers projets : le plus ambitieux consiste à aider huit villages de lépreux à la frontière du Guangdong et du Guangxi. APM sponsorise les médicaments de plus de 800 malades, mais aussi les opérations médicales et l’amélioration des conditions matérielles de la vie des villages de lépreux.
Les orphelins sont aussi au cœur des projets de l’association : un orphelinat pour enfants nécessitant des opérations chirurgicales à Xi’an, l’institut Béthel pour orphelins aveugles près de Pékin, ou encore l’orphelinat privée de Lao Wang dans l’Anhui, où les conditions de vie sont très sommaires…
La priorité est donnée aux projets gérés de près ou de loin par des étrangers pour « mieux comprendre où vont les fonds » nous explique Claire. Par souci de visibilité donc.

Avec quels moyens ?
APM fonctionne principalement grâce aux dons: un show-room collecte et revend des vêtements, meubles, objets de seconde main et même de la nourriture donnés par des particuliers ou des entreprises. Tous les dons sont reversés aux projets : les biens récoltés sont d’abord triés pour savoir ce qui sera vendu et ce qui pourra aller directement aux structures concernées, selon leurs besoins. Pas de dons massifs, mais du sur-mesure, en fonction des projets et des nécessités. Les petites mains d’APM prépareront un carton d’habits pour telles familles défavorisées, la collecte de fonds financera la chirurgie cardiaque d’une petite orpheline ou paiera le salaire des Ayis d’un orphelinat…
Des ventes sont organisées tous les mois. Au départ il y avait plus d’expatriés que de Chinois, aujourd’hui la tendance est inversée, et le bouche-à-oreille fonctionne bien autour d’APM.
A Pleines Pages, une permanence régulière, assure aussi la vente de livres d’occasions : « une mine de livres pour une bouchée de pain ».
L’occasion de faire du bien tout en se faisant plaisir !

Envie d’agir ?
APM recrute… bénévolement bien sûr ! Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues : pour investir de votre temps, pour faire des dons ou tout simplement pour venir aux ventes (la prochaine vente a lieu le 22 février). L’association cherche aussi un nouveau local.
N’hésitez pas à les contacter pour en savoir plus !

Infos: www.apleinesmains.com

Tu as aimé ? N'hésites pas à partager avec tes amis !

10 comments on “A Pleines Mains…

  1. Ping : Tweets that mention A Pleines Mains… | Vues de Chine -- Topsy.com
  2. Est-ce que les oeuvres de charité sont une chose courante en Chine?
    J’ai un peu l’impression que c’est « chacun pour soi » et que le concept de solidarité n’y est pas aussi présent qu’en France (quoiqu’il y soit malheureusement bien mis à mal…)
    Je n’ai pas eu l’occasion d’aborder le sujet avec mes anciens collègues chinois malheureusement.

  3. @ patg: il y a des œuvres de charité, mais le problème c’est de savoir si les fonds sont bien exploités et pas « détournés »…
    Pour vous donner une idée, mes collègues ne sont pas vraiment au courant de ce qui existe mais trouve cela très bien, et seraient prêtes à participer si elles étaient informées.

  4. Les organisations de type loi 1901 n’existe pas en Chine, mais il y a bcp d’initiatives menees par des etrangers en lien avec des chinois. Pouvoir travailler benevolement est un luxe, qu’encore beaucoup de chinois ne peuvent pas se permettre a une grande echelle!
    A APM, les benevoles sont a une grande majorite, des femmes d’expat, nourries et logees par leurs maris ou les entreprises. Les facilitateurs d’APM (travail pro bono, communication, pret d’espace, dons de marchandises…) travaillent mais veulent aussi aider. Il y a aussi de plus en plus de jeunes chinois qui cherchent a aider car il realisent aussi de plus en plus les differences de situations concernant les chinois. Les fonds sont sans doute bien utilises, mais quels sont les couts de fonctionnement d’une association? C’est un point plus delicat.

  5. Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant !
    Je souhaiterais devenir bénévole au sein de cette association (même s’il me reste plus que deux mois à vivre à Shanghai). J’ai envoyé un email via l’adresse mentionnée sur leur site mais j’ai peur des délais de réponse souvent très long (et je pars « bientôt »).
    Auriez-vous un numéro de téléphone pour les contacter directement et commencer une mission le plus rapidement possible?
    Mille mercis
    Bénédicte B.

  6. Bonjour Benedicte, c’est une excellente nouvelle et nous pourrons te proposer de commencer a venir nous aider lors d’une vente de charite qu’APM organise le mardi 17 mai a partir de 7h 30 du matin ou des que tu es disponible le 17 mai… Ecris a email hidden; JavaScript is required Katia repond plus vite que son ombre!

Laisser un commentaire