Premiers pas bretons
Nov 25, 2011 France 6

En cette fin octobre, je fais un séjour express au fin fond de la Bretagne, pour y rencontrer « mon » éditeur. Je suis précisément à Telgruc-sur-Mer, situé à la pointe du littoral breton, aux portes de la presqu’île de Crozon.

Le séjour est court, et surtout studieux: nous sommes à moins d’un mois de la sortie de La Chine à fleur de peau et nous avons bien des choses à faire avant que ce livre ne soit finalisé. Mais tout de même, Jacques et sa compagne, que je rencontre pour la première fois, m’accueillent chaleureusement et incluent une part de tourisme à ces 48 heures… nous passons une partie du samedi à nous balader de côte en village, on travaillera un peu plus ce soir.

Première rencontre avec la Bretagne, avec la force des éléments. Vent, pierre, mer. Air, terre, eau. Puissance du vent surtout. Je me sens vivre je me sens libre je me sens bien.
Beauté des roches déchiquetées. Semblables aux calanques, à la Corse.
Premier avant-goût. Envie de longer le sentier des douaniers, sac au dos.

J’aime me perdre dans l’immensité face à l’océan. Tous les possibles sont devant moi. Tout devient possible. Le gris changeant du ciel, le bleu grisant de la mer: tout se mêle en un immense décor dont je suis la seule actrice.
Je me sens libre présente forte.

Avant de retrouver Paris, j’ai choisi de faire une halte de quatre heures en mes deux trains, un « stop-over » à Rennes, arrêt moins exotique que d’autres, mais j’ai bel et bien décidé de saisir toutes les occasions de découverte qui s’offriraient à moi. Et je ne le regrette pas un seul instant: je n’avais aucune image de cette ville en tête, et je découvre une ville médiévale aux colombages dignes d’un décor de film, une ville très animée en ce dimanche soir, où les gens que je croise ont l’air de bien vivre. L’été qui joue les prolongations en octobre y est sans doute pour quelque chose…

Envie d’en savoir plus sur la Bretagne? Rendez-vous sur mes récits du Finistère, découverts deux années après ces premiers pas…

6 comments on “Premiers pas bretons

  1. Je me souviens du jour où je me suis rendu compte que j’avais laissé des empreintes sur au moins une plage de chacun des océans du globe. Je me suis, a ce moment la, surpris a penser qu’il n’y avait pas un endroit au monde où la mer semblait plus vivante, présente et en colère que le long des côtes tourmentées de la Bretagne.

  2. héhé, et oui très juste, ça ressemble tellement à la corse qu’un office de tourisme en corse a piqué les photos de l’île vierge, petit paradis d’eau crystalline et de pins maritimes sur la presqu’île de crozon, et a fait croire à tout le monde que c’était en corse ! Non mais quel toupet ! Bisbille entre l’OT de crozon et l’OT corse, on a pas l’habitude de voir ces deux régions se tirer la bourre… la prochaine fois que tu viens je te fais faire un tour du propriétaire de dingue 🙂 entre resto gastro de folie et pas cher du tout, fest noz endiablés dans un lieu collaboratif et balades en bateau en rade de Brest avec PPVR à volonté (Pain, Pâté Vin Rouge). e
    Et ces paysages sont très galvanisants, on se sent libre et fort comme tu dis 🙂 et parfois nanomicrominuscule aussi…

    1. Alors ça, qui l’eut cru, dispute entre offices de tourisme? Crozon et Corse qui se disputent des images, je n’aurais pas cru !
      Merci pour ton mot ici aussi, et je retiens bien l’invitation, compte sur moi 😀
      A bientôt, donc !

Laisser un commentaire