Lecture: 上海人家, Shanghai Living
Mai 27, 2010 ArtLa Chine au quotidien 7

On m’a récemment prêté un livre extraordinaire, un des premiers que je lis en chinois, car il est d’une part doublé d’anglais et surtout fait la part belle aux photos: 上海人家, Shanghai Living (Shanghai ren jia) de Hu Yang.

Tout a commencé en 2004 quand Hu Yang a décidé d’aller rendre visite à une centaine de familles Shanghaiennes pour voir comment elles vivaient. Pourquoi? car il trouvait que les gens avaient malheureusement perdu l’habitude de se rendre visite, d’aller les uns chez les autres, et que finalement personne ne connaissait ses voisins. Un ami étranger lui a aussi fait part de son envie d’entrer dans une maison chinoise. Il a alors voulu réaliser ce travail documentaire pour comprendre qui vit dans cette métropole internationale si attractive qu’est Shanghai.

Son travail photographique a alors commencé: il a démarché les familles qui lui paraissaient intéressantes, une à une, et a finalement photographié 500 intérieurs. De ce travail documentaire unique a été tiré une exposition et ce livre. Les photos y sont accompagnés d’un court témoignage, en chinois et en anglais, où les personnes photographiées parlent de leur vie, et de leurs conditions de vie.

Je trouve ces photos et témoignages admirables: c’est un travail documentaire donc, mais d’une grande humanité aussi. On comprend un peu mieux les Chinois, les petits bonheurs ou grandes difficultés qui remplissent leur quotidien. C’est un travail artistique fait de portraits singuliers, touchants et d’une sensibilité unique.

Morceaux choisis, extraits du site de la galerie Shanghart où l’exposition a eu lieu il y a plusieurs années, et où je n’étais malheureusement pas…

Petite coïncidence, la dernière photo est celle de Jin Xing, cette danseuse unique qui m’a tant touchée il y a quelques semaines…

A mon grand regret le livre 上海人家, Shanghai Living n’est plus édité… par chance, vous pouvez aller voir sur le site de la galerie Shanghart, toutes les photos et leurs très touchant témoignages sont encore en ligne. Elles ne le sont plus non plus…

Connaissez-vous cette œuvre de Hu Yang? qu’en pensez-vous?

Au plaisir de vous lire !

7 comments on “Lecture: 上海人家, Shanghai Living

  1. Je pense que ce livre parle trop des vies 2 extrêmes à Shanghai, soit les gens très riches ou les plus pauvres. Peut-être que l’auteur veut décrire la vie totalement différente à Shanghai pour montrer une vue globale. Mais selon moi, un fille qui est née et a grandi à Shanghai, ces deux sortes de gens ne peuvent pas montrer la vraie vie de Shanghai.

  2. Bonjour,
    Je prépare actuellement ma thèse de Master sur le comportement des cadres français expatriés en Chine.
    Pour cela, en utilisant différents questionnaires, je cherche à évaluer leurs stratégies d’adaptation, leur manière de faire face aux problèmes liés à l’expatriation ainsi que l’appréciation qu’ils ont de leur propre bien-être.
    Pour pouvoir mesurer l’intensité des changements liés à l’expatriation j’ai besoin que des cadres français expatriés en Chine répondent à ces trois questionnaires (environ 10 minutes de votre temps).

    Si vous connaissez d’autres personnes dans votre entourage qui pourraient eux aussi y consacrer quelques minutes, cela m’aiderait énormément.
    Ce questionnaire est anonyme et les réponses seront utilisées uniquement dans le cadre de ma thèse.
    Je vous ai trouvé par hasard sur le moteur de recherche de Google en espérant que vous puissiez prendre un peu de votre temps pour répondre aux questionnaires, néanmoins, vous avez le droit d’ignorer ce message, mais laissez-moi au courant, si vous êtes d’accord que je vous envoie les questionnaires, veuillez me répondre à cet adresse:
    email hidden; JavaScript is required
    Cordialement,
    Yue Lan LIU

  3. Bonjour Ye Lili,

    Merci pour cette découverte. J’aime beaucoup l’atmosphère des photos de Hu Yang et aussi les commentaires que je trouve, pour la plupart, attachants. Curieuse surprise de découvrir le diplomate français dans sa pièce joliment décorée. Bonne continuation.

  4. Je suis étonné qu’il ne soit pas réédité. J’ai acquis un exemplaire en 2007 lors de ma deuxième visite au musée des beaux-arts de Shanghai. Je l’avais repéré lors de ma première visite sans pouvoir me le procurer faute d’argent.

    Je trouve les photos très fortes et pour un peu que l’on ait vécu à Shanghai on a l’impression de voire défiler des visages croisés dans les rues, le métro et les bus de la ville.

    Ce qui m’a la plus frappé dans cette ville et dans ce livre c’est se rapport « maladif » à l’argent. Celui qui n’en a pas espère en gagner un peu plus pour ne pas être un fardeau pendant ses vieux jours. Celui qui en gagne correctement n’aspire qu’a devenir son propre patron pour en avoir toujours plus et l’intérieur des appartement semble se fait l’écho de ces envies . Le concept de loisir de « carpe diem » semble absent de la plupart de ces portraits.

    Je prends toujours du plaisir à le feuilleter, il me rappelle le visage de Shanghai. J’apprécie ce livre pour son esthétique, pour son regard sur la société shanghaienne.

    Ma vision de la ville elle même n’est pas très positive,je l’avoue. Cela s’explique peut être par le fait que mes premiers pas en Chine se soient effectués dans le nord du pays.

    Voilà pour mon témoignage sur cette œuvre de Hu-Yang

    Autrement le blog est agréable à parcourir. Bonne continuation.

Laisser un commentaire