Jin Xing, une danseuse en or !
Mar 15, 2010 Art 4

Vous avez peut-être entendu parler de Jin Xing, la chorégraphe et danseuse la plus connue de Chine?

Made In China – Return of the Soul, sa dernière création, est le premier ballet que je vois depuis que je suis en Chine, je l’ai vu samedi soir au Grand Theatre de Shanghai et j’en suis sortie extrêmement touchée.

Jin Xing, 金星, mot à mot l’étoile d’or, est célèbre pour être le premier transsexuel reconnu en Chine. Elle a toujours aimé la danse: quand elle était encore il, Jin Xing a d’abord dansé dans le ballet de l’armée de Chine où il est devenu colonel avant de partir aux Etats-Unis et en Europe où il s’est perfectionné dans son art. De retour en Chine, il a vécu sa deuxième naissance et est devenue « elle », Jin Xing vit aujourd’hui à Shanghai. Au delà de la première curiosité que m’a inspirée ce personnage, j’ai tout simplement été bouleversée par ce ballet.

Un spectacle de danse est à mes yeux une forme d’art qui laisse la place à beaucoup de subjectivité pour le spectateur. Je n’avais rien lu sur le spectacle avant d’y aller et je connaissais très vaguement l’histoire de Jin Xing. Ce que j’ai ressenti dans ce spectacle c’est surtout un questionnement sur l’identité, sur les transformations que nous pouvons vivre dans une vie, sur la place d’une personne face à un groupe. Beaucoup d’humanité et d’émotions en somme…

D’après le propos sur le spectacle, que j’ai lu après l’avoir vu, il y est question de l’identité dans la Chine contemporaine, du rythme invraisemblable qui règne dans les villes chinoises, de la place laissée à l’individu et au couple dans ce monde contemporain. Tout cela avec pour filigrane l’opéra traditionnel chinois Le Pavillon aux Pivoines, datant du 15ème siècle – deux interprètes de cet opéra ponctuent le spectacle de leur danse et chant. J’ai donc été heureusement surprise d’être touchée par la volonté subtile des artistes…

Ce que j’ai particulièrement aimé: le travail des mains et des bras dans la danse, tant de finesse, de grâce; la musique, je ne savais pas si la danse était portée par la musique ou le contraire (le compositeur est Lutz Glandien); le jeu très présent et pourtant subtil des vidéos; les changements de rythme et d’émotion.

C’est le plus beau spectacle de danse que j’ai vu, et je suis heureuse qu’il soit chinois. L’art est un des filtres qui nous permet de mieux comprendre le monde, et ce spectacle sur la Chine, créé et interprété par des Chinois, m’a un peu aidé dans cet exercice que je pratique au quotidien: essayer de comprendre ce drôle d’Empire au milieu du monde.

Mise à jour de janvier 2018 – pour en savoir plus sur sa vie, lisez le très chouette portrait de Jin Xing sur le site des Echos.

4 comments on “Jin Xing, une danseuse en or !

  1. Ping : Lez Tranz

Laisser un commentaire