Découverte: La Maison de thé Song Fang à Shanghai
Mai 17, 2011 La Chine au quotidien 9

Je suis sur les routes d’Asie d’avril à juillet ; ce billet a été écrit au mois de mars avant mon départ de Shanghai…

La Maison de thé Song Fang renoue avec les traditions chinoises du thé, et nous invite à découvrir toute sorte de grands crus: sur place avec une pâtisserie, à l’achat ou lors de dégustations organisée par la directrice, Florence Samson. Cette dernière nous ouvre les portes d’un endroit unique à Shanghai !


Qui êtes-vous ?

Je suis la directrice de la Maison de thé Song Fang, je vis depuis 12 ans en Chine, mon mari est chinois, je l’ai rencontré à Harvard. J’ai vécu pendant 10 ans en Russie en travaillant pour LVMH et j’ai continué à travailler pour ce groupe en Chine.

J’ai créé Song Fang Maison de thé il y a trois ans et demi.

Quelle est la spécificité de ce lieu ?
J’ai voulu une approche ludique avec mes clients : en plus du thé, je veux partager la culture chinoise et l’histoire de Chine. Pendant les dégustations, j’explique par exemple qu’il y a un lien entre le thé et les concessions de Shanghai. C’était d’ailleurs une volonté de s’implanter au cœur de la Concession. C’est un endroit où rien n’a changé depuis 80 ans…

Comment se passe une dégustation ?
La session dure une heure et demie, on déguste trois grands crus, un thé vert, un wulong et un thé noir, accompagnés d’un financier au thé. Les différentes préparations sont expliquées : quelle eau choisir, quelle théière, le temps d’infusion… Puis nous parlons des bienfaits du thé, de son histoire…

Quel type de thés vendez-vous ici, et comment le choisissez-vous ?
Je me forme auprès d’une Maître de thé qui a plus de 50 ans d’expérience. Je vais moi-même choisir les thés dans des petites plantations, où le savoir du thé se transmet depuis cinq générations au moins. Nous avons ici 70 thés : une soixantaine de thés chinois, blancs, verts, wulong, noir ou Pu’er… Nous avons aussi une vingtaine de thés français : il s’agit de thés chinois, mélangés avec des arômes naturels, en France, avec un savoir-faire français. Des arômes de vanille, de banane ou de bergamote sont par exemple ajoutés. Vous pouvez aussi déguster des pâtisseries maison sur place faites avec des produits importés.

Quelle est la clientèle de Song Fang Maison de thé ?
Le salon accueille environ 70% d’Asiatiques, et le reste d’Occidentaux. A l’achat, il y a plutôt 40% d’Occidentaux.

D’où vient le nom Song Fang ?
C’est mon nom chinois. Song est une dynastie liée au thé et à son expansion, Fang a une connotation paysanne. Je voulais rester près des origines de la culture chinoise avec ce nom !

Vous l’aurez compris, amateurs de thés, sinophiles ou curieux, ce lieu gagne à être connu !

En pratique: Song Fang Maison de Thé – 227 Yongjia Lu, Shanghai – 6433 8283

9 comments on “Découverte: La Maison de thé Song Fang à Shanghai

  1. Tu ne sais pas a quel point un article comme celui-ci peut me faire plaisir… je suis un grand fan de thé… j’adore tester de nouvelles saveurs.

    70 thés….mmmh Une adresse à aller visiter durant notre séjour en Chine donc 😉 Merci !

  2. On dit toujours que la qualité a un prix.
    Tiens, petite question, si je devais acheter/lire des livres sur les relations franco-chinoises dans l’histoire, tu me conseillerai quoi, c’est pour un mini mémoire ?

  3. Désolée Pitor, mais la, depuis le Cambodge je n’ai pas trop d’idée… si tu es a Paris tu peux aller voir a la librairie Le Phenix, ils sont super efficaces…

  4. Rhaaa le thé Oolong ! Je ne peux plus m’en passer !
    C’est vraiment difficile de trouver du bon et « vrai » thé en Chine, ils font tellement de faux… Même les Chinois eux même viennent à Taïwan pour acheter leur thé, histoire d’être sûr de la qualité…
    Lili si tu passes par Taïwan fais un saut dans un teashop, tu ne sera pas déçu du voyage,
    Bon trip !

Laisser un commentaire