Croisière dans les Caraïbes : je vous raconte tout !
Mar 10, 2014 AmériqueCaraïbesVoyaaages ! 26

Je rentre d’une semaine de croisière dans les Caraïbes. Une semaine de découvertes inattendues et inouïes…
Je partage avec vous mon journal de bord – plus que jamais ce terme trouve ici tout son sens. Vous m’accompagnez ?

J1-coucher

Une semaine de croisière

J’écris ces lignes depuis le balcon de ma cabine. Sous mes yeux, un dégradé de bleus. Bien marine sous l’écume, plus clair et tacheté dans les cieux. Le roulis incessant des vagues constitue ma musique d’ambiance. L’air est doux, tiède à souhait.

Je suis dans un navire MSC Croisières sur la mer des Caraïbes. Une semaine de farniente absolu qui me mènera dans de superbes escales sur ce bout de continent inconnu jusqu’alors à mes yeux.

Ce voyage est en fait double. Je découvre un nouvel horizon, ce nouveau continent dont je vous reparlerai sous bien des angles, et je découvre aussi une toute nouvelle manière de voyager pour moi. J’ai nommé : les croisières XXL. Première fois que je pars si longtemps en mer. Première fois que j’emprunte un moyen de transport si imposant – plus de 4.000 voyageurs et 1.000 employés peuplent ce navire. Première fois que je m’emploie à ce type de tourisme…

Il y a des bons et des moins bons côtés. Les avantages d’un départ en croisière sont nombreux : on ne défait qu’une seule fois sa valise et pourtant on arpente des pays différents, ce type de voyage est abordable (de 1.000€ à 2.000€ une semaine sous le soleil des Caraïbes au départ de Paris, tout compris) et tout est fait pour que le vacancier aie la vie facile (plusieurs restaurants, des piscines en nombre, des bars sur tous les ponts, une salle de sport, des transats dans tous les coins, et même un casino !
Le côté le moins agréable à mes yeux est tout bonnement lié à ces avantages : peu de place pour l’initiative individuelle ou pour l’imprévu du voyage. Il est certain que les croisières ne vont pas devenir mon mode de voyage préféré ou exclusif, mais j’ai été très heureuse de tenter cette nouvelle expérience, et j’ai pu ainsi découvrir de superbes endroits. Il s’agit d’ailleurs plus de « mises en bouches » que de véritables découvertes, mais en amoureuse de voyages que je suis, je suis déjà heureuse d’avoir eu la chance de vivre ces entrevues…

Pour aujourd’hui et les jours à venir, je vous propose de retrouver ici mon carnet de bord, jour après jour…

J0-cabine

Carnet de bord, J-0 & J-1, Miami & sur l’eau

En écrivant ces lignes, je ne sais pas où je me situe, quelque part entre Miami et la Jamaïque.

Le vol Paris-Miami se passe sans encombres : trois films et un peu d’écriture et hop les dix heures passent rapidement.

Première fois aux Etats-Unis. Première fois en Amérique du Nord. Je formule quelques vœux en arrivant !
Premières images de Miami : un immense drapeau américain, un douanier souriant (je suis chanceuse, ce n’est pas souvent le cas, ici on ne rigole pas avec l’immigration), et surtout, surtout 28° qui m’accueillent, plutôt pas mal en ce mois de février. Je suis surprise de voir tant de palmiers élancés près de l’aéroport. Dans le bus qui me transfère pour le port, je suis encore marquée par la verdure (principalement constituée de ces mêmes palmiers élancés). Je vois ensuite ma première skyline. Je suis épatée. Elle annonce le port. Qui est immense. Taillé à l’échelle des voitures et des transports du 20ème siècle. Rien à voir avec nos ports du vieux continent. Une fois installés dans notre immense bateau, nous restons quelques temps à quai avant le grand départ. J’ai le temps d’admirer la capitale de Floride à foison…

J0-Miami

J0-MiamiNuit

Ma première journée à bord commence tôt. J’ai toujours aimé les aurores en voyage, et le décalage horaire m’aide bien à en profiter ici. Je pars donc en chasse aux rayons roses ce matin, avant que l’astre adoré ne se lève.

Nous passons cette première journée à naviguer. Pas d’escale en ce jour. J’en profite pour arpenter tous les angles de mon beau bateau. Plus de 300 mètres de long sur 30 de larges. 18 ponts. Les chiffres donnent le tournis (j’y reviendrai en détails). Mais la mer non : avec toute cette ampleur, le navire est plus que stable. Quelques doux sursauts me rappellent de temps à autre que je suis bien sur l’eau…
Il me tarde déjà mes prochaines escales et face à ces sublimes nuées, mon imagination s’envole en tout sens…

J1-Aurore2

En pratique :
Croisière réalisée à bord du navire MSC Divina, au départ de Miami.
Informations sur le site de MSC.

Vous pouvez aussi me suivre sur facebook // google + // twitter // flux RSS !

26 comments on “Croisière dans les Caraïbes : je vous raconte tout !

    1. En fait, c’est des compagnies quasi-identiques, il y a des gens qui ont une affinité supérieure pour l’une ou l’autre, mais globalement la prestation à bord est la même.
      Il y a tant d’autres compagnies de croisières, je pense aux américaines Royal Caribbean ou Norwegian cruise line qui valent le coup d’être essayées au moins une fois pour voir la différence avec MSC ou Costa surtout pour le côté « entertainment » comme ils disent aux usa

  1. je n’ai jamais testé non plus une croisière de plusieurs jours, j’ai failli en faire une petite en Méditerranée et puis ça ne s’est pas fait finalement … je croise les doigts, peut-être un jour ? 😉

  2. Nous avons découvert ce mode de voyage tout récemment (fin Janvier) et j’en suis arrivé aussi aux mêmes conclusions que toi : c’est génial pour la vie en tout inclus sur un beau palace flottant sur lequel il est bien difficile de s’ennuyer mais c’est un peu « frustrant » sur la partie découverte des différentes escales réalisées puisque l’on n’y reste que quelques heures et que l’on peut ne donc pas prendre le temps de les visiter à son rythme … cependant, comme tu le soulignes, c’est effectivement une mise en bouche qui permet de voir si telle ou telle destination nous plait et décider en conséquence d’y revenir ou non pour un plus long séjour …

    Sinon personnellement j’ai adoré les crépuscules sur la mer que nous avons pu admiré en différents lieux, cela est toujours l’occasion de faire de belles photos 😉

    1. Bonjour Christophe,
      j’ai vu en effet que vous étiez aussi parti avec MSC dans les Caraïbes. J’ai pris soin de ne lire vos articles qu’à mon retour de voyages… Et je les ai trouvés très pertinents !
      Pensez-vous en faire une autre un jour ?

      1. Merci pour ta remarque sur nos articles 😉

        Nous avons bien apprécié notre croisière, enfin plus moi que ma femme, et je pense qu’il me sera difficile d’inciter celle ci à en faire une à nouveau si elle peut trouver dans le même temps plus de liberté dans une autre formule de voyage … ou alors il faudrait que ce soit peut être dans le cadre d’une croisière plus « exceptionnelle » : c’est à dire dans des lieux totalement inconnus pour nous (comme par exemple du côté de la mer baltique) et uniquement avec une offre irrésistible 😉

        Nous privilégierons toujours les voyages où les visites se feront à notre convenance, c’est à dire faire ce que l’on a envie quand on en a l’envie … avoir en fait plus de liberté pour découvrir des lieux à notre rythme …

  3. Ce n’est pas ma façon préférée de voyager non plus, mais je dois dire que j’ai adoré mes deux croisières dans les Caraïbes (Carnival et Princess). Je serais même prêt à en faire une autre éventuellement. Personnellement, ce n’est pas tant les escales que j’ai appréciées (on ne passe que trop peu de temps à terre) mais plutôt le fait d’être en pleine mer ainsi que la vie sur le bateau. Et effectivement, en mer les ciels et les couchers de soleil sont variés et tout simplement sublimes.

    1. J’ai entendu que les croisières avec Carnival étaient de grosses fiestas permanentes sur l’eau : tu confirmes?
      Et c’est clair que le sentiment de « pleine mer » est génial !

      1. C’est l’image que tout le monde se fait de la compagnie Carnival. Une réputation surfaite selon moi. Concernant ma seule et unique expérience avec eux, je peux dire que ce n’était pas la fiesta en permanence et je n’y ai vu aucun excès ni aucun fêtard irrespectueux des autres passagers. De toute façon, tu es certainement d’accord avec moi pour dire que l’on réussit toujours à trouver des endroits plus calmes à bord de ces super-paquebots.

  4. Salut Amélie,
    ce n’est pas mon type de voyage préféré non plus,
    mais j’avoue pouvoir m’y fondre aisément:)
    Comme tu le notes, c’est le manque de liberté hors des groupes qui me dérangerait le plus. Mais il y a aussi des compensations.

    Quant tu dis tout compris, c’est… tout compris ?
    Champagne à volonté ?

    Félicitation pour le douanier sympa, c’est en effet pas tous les jours qu’on en croise aux states. Tu devrais faire un vœux:)
    Le gars lui a du se faire virer depuis pour faute professionnelle.

    1. Hello Sirhom,
      as-tu déjà testé ce type de voyage ou pas encore?
      Tout compris signifie : vol, hébergement, nourriture et accès à la piscine salle de sport etc. L’alcool est en supplément, mais pour 2000€, ça rentre dedans.
      Tu m’as fait rire pour le douanier 🙂

  5. J’ai eu la « chance » de suivre mes parents pour une croisière en Méditerranée il y a 3 ans, autour des îles grecques avec départ et retour à Venise. Moi je voulais voir les îles grecques, eux voulaient ne rien avoir à faire pendant 10 jours.. Cela semblait être un bon compromis!
    Mais je crois que je suis vaccinée de ce genre de tourisme de mon côté…

    Après réflexion, on s’est dit que les Caraïbes auraient valus plus le coup, car pour voir autant d’endroits sans avoir à bouger les valises, c’est vrai que c’est l’idéal.
    Mais après, il y a les mauvais côtés que j’ai trouvés nombreux… Impolitesse des autres passagers, dîner « placé » à une table avec d’autres français (et nous avons été malchanceux de tomber sur une famille très spéciale…), pas de place pour être tranquille, à moins d’avoir la cabine avec balcon j’imagine, excursions trop courtes car il faut un temps fou pour sortir du bateau et pour y rentrer à nouveau…
    Mis à part la promiscuité avec les autres passagers désagréables, j’ai aussi trouvé le personnel, souvent Philippin, Indonésien d’une gentillesse incomparable! Alors ça a relevé l’ambiance générale 🙂
    Par contre, c’est vrai que c’est excellent comme mode de voyage pour avoir une « mise en bouche » des différents lieux visités, cela permet de se dire « tiens, l’année prochaine on revient là »…
    Du coup maintenant je préfère les voyages en solo ou alors les croisières de petite taille… pas le même budget c’est sûr .

    J’ai hâte d’en lire plus sur ton blog, car je ne connais pas la croisière Caraïbes … ça fait rêver!

  6. Comme toi (avant cette croisière), je ne suis jamais allée sur le continent américain… Et encore moins testé une croisière et pourtant, j’y pense de plus en plus. Le préjugé « c’est pour les vieux » s’éloigne de plus en plus!

  7. @Lulu,
    Faire une croisière en Caraïbes est un rêve d’enfant pour la plupart des adultes; on vit maintenant un époque ou presque toute personne « moyenne » peut le faire, pourvu qu’il arrive à mettre de coté 1.200 euro (parfois moins cher qu’une cruise en Europe…)… je pense qu’il faut un peu arrêter de chiner pour tout et n’imp quoi (un autre couple à table, trop de monde, etc). Pour éviter cela il faut mettre la main à la poche, il y à des croisiéristes chez qui ces désagréments n’existent pas, mais ça va tripler le prix, êtes vous prêt(e) à le payer?? /Moi non, ça va comme ça.
    Sinon, nous avons testé Carnival (Liberty 1x) pour les Caraïbes et nous l’avons trouvé beaucoup plus jeune d’esprit et moins cher que MSC (Splendida 1x); animations au top (on préféré une fausse Rihanna ou un jeun guitariste en live à une soprano qui fatigue vite ou une bande vidéo), repas aussi.
    La seule chose que nous attendons maintenant et le prochain hiver, pour remettre ça.
    Pour la liberté il faut oser louer des voitures là ou cela est possible.
    PS – même avis chez nos enfants 12 et 14 ans.

  8. Je n’ai fais qu’une « bête » croisière sur le Rhin, 3 jours, et j’ai aimé mais pour le paysage surtout, pas pour l’ambiance à bord, peu utile à mes yeux. Témoignages et commentaires qui confortent notre idée qu’on ne fera jamais de ces croisières pour rien au monde. La promiscuité, la fiesta, les tonnes « d’activités » , bref, l’esprit club – si je lis bien ci-dessus – qui nous fait fuir. Nous resterons sagement à nos vacances « fixes » dans un agriturismo toscan ou un bon « gîte » en Provence, et quelques bonnes autres adresses. Cela dit, bonne croisière à tous les amateurs du genre…:-)

    1. Bonjour Fred,
      merci pour ce message.
      Je n’étais vraiment pas « pour » ce genre de voyage à la base, mais cette expérience s’est révélée plus agréable que prévu. Surtout pour l’aspect « découverte » de toutes les destinations où mouille le grand bateau.
      Après, je ne viendrai convaincre personne non plus, cela reste simplement une expérience parmi d’autres !

  9. J’ai fait ce type de voyage et je partage tout à fait ton avis. C’est très agréable et cela change complètement ses habitudes. Ça fait une vraie rupture avec ces habitudes. J’ai adoré

Laisser un commentaire