Le jour où j’ai parlé de mon couple mixte en direct sur France 2, devant 1 million de personnes…
Jan 27, 2019 Couple Mixte 23

Je n’en reviens toujours pas… Je suis émue, touchée, excitée, fière et heureuse.
Je viens de vivre une superbe expérience, bien au-delà de ce que j’aurais pu un jour espérer.
Je vous raconte ?

Une demande de témoignage…

(si vous souhaitez uniquement voir le replay – c’est en bas de l’article!)
L’histoire commence un mercredi matin, sur les coups de 11h. Je reçois ce message sur la page facebook de mon blog :

Bonjour Aurélie je suis journaliste pour France 2 pour l’émission Ca Commence Aujourd’hui.
Je me permets de vous contacter car je viens de découvrir votre histoire qui m’a beaucoup touchée. Nous aurions aimé vous inviter sur notre plateau. Nous préparons une émission sur les couples mixtes « Faut il se ressembler pour s’aimer? ».
Seriez vous intéressée pour venir témoigner et nous raconter votre histoire ? Merci Aurélie et à très vite.

Des demandes de ce type, j’en ai déjà reçues quelques-unes par le passé, aucun n’a donné suite.
Témoigner sur ma vie de couple franco-malienne et islamo-chrétienne me tient énormément à coeur. J’en ai parlé sur ce blog, j’en ai parlé dans le journal La Vie, et j’ai pris part à une exposition photos sur ce thème. Mon mari Mohamed et moi sommes totalement alignés : notre couple n’est pas parfait, mais notre couple fonctionne, notre mixité est une force, une richesse, bien plus qu’une difficulté, et nous voulons en témoigner, dans un monde saturé d’étroitesse d’esprit.
Je réponds donc « pourquoi pas » à cette journaliste. Elle m’appelle, sa rédac-chef m’appelle, je suis motivée. Mohamed l’est également. Je donne notre accord, la journaliste me confirme notre participation moins de 5 minutes après.
Les délais sont courts, le rendez-vous est pris pour le surlendemain. L’émission se fera en direct ce dernier vendredi de janvier à 14h.
Je ne connais pas trop l’émission, je me renseigne, je réalise la veille qu’il y a plus de 800.000 téléspectateurs potentiels !
Bon. Il faudra que j’essaie de ne pas y penser.
J’ai pour moi les formations médias que j’organise régulièrement dans le cadre de mon travail, même si habituellement je reste dans les coulisses, étant en charge des Relations Publiques pour la belle marque de voyages Evaneos.
J’ai aussi pour moi d’avoir un mari zen en toute circonstance, ça aide !

Dans les coulisses du direct

Il y a à peine 48 heures entre le premier contact et le passage sur le plateau : ce qu’il me faut pour pane pas faire monter la pression inutilement.
Nous arrivons donc au jour J.
Nous sommes convoqués près de 3 heures avant l’émission. Dans les studios de la boîte de production, toute l’équipe est aux petits soins. Je sens qu’ils veulent vraiment nous mettre à l’aise, et ils y arrivent. L’émission est très bien préparée : nous savons exactement les thèmes qui seront abordés, et peu ou prou les questions qui seront posées. Nous réalisons même un rassurant filage questions-réponses.
L’heure H est presque là, enfilage du micro, dernières retouches maquillage. Nous sommes 4 couples invités sur le plateau. Les autres invités paraissent stressés. Essayer de les détendre m’aide à penser à autre chose.
On se rend sur le plateau. Faustine Bollaert, la présentatrice que nous rencontrons enfin, arrive et salue chacun de nous par notre prénom.
Un dernier brief de sa part pour nous mettre à l’aise, 5, 4, 3, 2, 1, le direct commence.

Le direct !

Je ne stresse bizarrement pas. Les efforts de l’équipe en coulisse, la gentillesse et la présence de la présentatrice, le fait que ce sujet me tienne tant à coeur et que j’en ai déjà beaucoup parlé… Je ne sais pas pour quelle raison, mais, alors que je sais que je parle devant plusieurs centaines de milliers de personnes, je suis calme et presqu’à l’aise.
C’est presque comme si nous discutions entre nous, Faustine Bollaert, mon mari, les autres invités et moi. La présentatrice aborde des sujets que nous avons évoqués avec la journaliste en préparant l’émission. C’est émouvant, mais c’est un sujet sur lequel j’aime parler. Je me sens à peu près bien, l’idée des 800.000 spectateurs ne me traverse l’esprit qu’une fois, je la chasse en me concentrant sur le moment (et le lieu) présent.
Jusqu’à ce que…
Jusqu’à ce que Faustine Bollaert me demande si je veux parler à ma mère. Ni Mohamed ni moi ne savons que cette émission pratique les « invités surprise ».
Quand je comprends que ma mère arrive en chair et en os, je sors totalement de ma zone de presque-confort et je sens le sol vaciller sous mes pieds: je ne maîtrise plus rien – moi qui étais à peu près sûre de mon discours et de ce que nous dirions, Mohamed et moi. Je devine que la séquence émotion atteint parfaitement son objectif.
La suite de l’émission est extrêmement forte pour moi.
J’ai vraiment l’impression d’être sur un petit nuage… dont je ne suis pas totalement descendue !

Après l’émission

Après l’émission, nous sommes félicités de toute part : par l’équipe de l’émission, par mes collègues (oui, je suis revenue travailler une paire d’heures avant le week-end, et j’ai presque réussi à me concentrer normalement), par mes proches… et même par des inconnus sur les réseaux sociaux.
Des félicitations sur notre message, sur la relation avec ma mère (la « sagesse » du plateau!), sur la beauté de notre couple, sur mon aisance pendant l’émission. Que cela me gonfle de joie ! Un immense merci à chacun de vous qui avez partagé une si aimable attention à notre égard…

J’apprends le lendemain matin par un tweet que plus d’un million de personnes a regardé l’émission. C’est tout simplement vertigineux.
Surtout que pour Mohamed et moi, depuis notre mariagec’est presque une mission de couple, de témoigner qu’on peut être un couple franco-malien, islamo-chrétien, blanc-noir… et mener une vie heureuse !
Ce blog s’est fait à plusieurs reprises le réceptacle de cette mission de témoignage (voir la catégorie dédiée au sujet « couple mixte »), l’association GFIC nous a permis de faire un pas de plus vers la médiatisation avec la parution dans La Vie et grâce à l’expo photo (voir mon article dédié).
Mais jamais jamais jamais je n’aurai eu la prétention d’avoir envie de parler devant autant de personnes.
Je suis émue, touchée, excitée, fière et heureuse de l’avoir fait !

Quelques mercis enfin…

Merci à mon cher chéri d’être lui, tout simplement.
Merci à nouveau à tous ceux qui nous ont soutenu pendant cet incroyable moment… l’équipe de « Ca commence aujourd’hui », mes proches, mes collègues.
Et bien sûr un immense merci à ma Maman d’avoir accepté de témoigner également (et à mon Papa de l’avoir aidée à se décider – et merci aussi pour la si belle photo de famille!). Plus généralement, merci chers parents, pour votre soutien inconditionnel !

Revoir l’émission « Ca commence Aujourd’hui » sur les couples mixtes :

Voici un extrait de 6 minutes nous concernant :

Et voici l’ensemble de l’émission (notre passage débute à 18 min. 07 exactement!) :

Vous qui me lisez pour certains depuis longtemps… ça vous a plu amis lecteurs ?
N’hésitez pas à partager vos avis dans les commentaires !

23 comments on “Le jour où j’ai parlé de mon couple mixte en direct sur France 2, devant 1 million de personnes…

  1. Je n’ai pas vu l’émission mais je trouve que vous formez un très beau couple avec ton mari… Cela se sent que vous êtes attachés l’un à l’autre et c’est très touchant. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé lire tes billets sur Bamako et la manière dont tu parles de ta belle-famille.

    Bravo à vous deux d’avoir eu le courage de témoigner de votre bonheur devant tous ces gens, j’espère que cela donnera une image plus juste des couples mixtes.

    Et sinon rien à voir, mais ton fils aîné te ressemble beaucoup tandis que le plus jeune est le portrait craché de son papa. Ils sont beaux comme tout !

  2. Ohh. . Aurélie c’est très émouvant, j’ai des larmes aux yeux surtout quand j’ai entendue que ta mère a dit qu’elle a eu peur au début, pas à cause que tu vas te marier avec un étranger ou un musulman mais parce qu’elle avait peur que tu vas habiter loin d’elle… She is such a sweetheart!!

  3. Bravo à vous deux d’avoir eu le courage de vous exposer et de donner une image positive des couples mixtes. Bravo aussi d’être dans la réalité et non dans le rêve : voir les réticences de vos parents tellement compréhensibles mais que vous avez su, à deux, avec votre amour, dépasser et faire dépasser à votre entourage . Bravo aussi à votre maman pour son beau et courageux témoignage. Je sais pourquoi j’aime vous suivre sur ce blog. J’apprécie votre vision de la vie et la famille que vous formez, étant moi même grand mère de petits enfants d’origine malienne. Merci Aurélie, car malgré votre emploi du temps surchargé de jeune maman qui travaille, vous en prenez un peu pour partager tous ces moments avec nous.
    Bises à toute cette belle famille. Nicole

    1. Merci infiniment Nicole pour votre fidélité, et pour votre commentaire, comme toujours si aimable. Je suis très heureuse que vous appréciez mes écrits et que vous vous reconnaissiez dans certains de mes écrits!
      Merci encore !

  4. je n’avais pas vu et ton article m’en a donné l’occasion, c’est très beau et franchement à vous voir on vous envie direct 🙂 et alors rien à voir mais…j’ai bien l’impression d’avoir travaillé dans la même société que toi il fut un temps, ou alors tu lui ressemble beaucouppppp (ça commençais pas un G). en tout cas bravo ! bises

Laisser un commentaire