Suite de ma (surprenante & superbe) découverte de Zagreb, la capitale croate qui gagne à être connue…

Zagreb

Zagreb, journal de bord, jour 2

Tout commence ce matin par la visite de Captol la vieille ville de Zagreb, siège de la cathédrale,  toujours en compagnie de la dynamique Martina. L’histoire de la capitale commence officiellement ici en 1094 – des textes approuvent l’existence d’un archevêque à cette date. Mais, comme me le fait remarquer justement Martina, l’archevêque n’est pas devenu tel en un jour, donc la création de Zagreb est bien antérieure à cette date.
La cathédrale est majestueuse. A l’intérieur, je suis frappée par ce que m’explique ma guide passionnée  : on y trouve une inscription glagolitique. Glagolitique ? il s’agit de l’alphabet utilisé avant la création de l’alphabet cyrillique. Je n’en avais jamais entendu parler, alors qu’il a été utilisé en Europe pendant plus de trois siècles…

Notre balade nous mène ensuite vers le superbe marché de Dolac. Ici que des produits locaux. Les paysans vendent le surplus de leur propre production. A voir les formes biscornues de certains légumes, pas de doute c’est bien une production artisanale. Je suis aussi épatée par le marché au poisson. Tellement frais qu’il me met en appétit alors qu’il n’est pas encore 11h. Première fois qu’un étal de poissonnerie me fait un tel effet ! Je croise beaucoup de Zagrebois dans les allées du marché. De superbes petites créations de verdures en l’honneur de Noël. Beaucoup de musiciens de rue aussi…
Nous continuons la découverte du quartier, de ruelles en places, de places en églises.

Zagreb

Zagreb

Zagreb

Zagreb

Zagreb

Je visite ensuite l’unique musée que je verrai pendant ces heures zagreboises. Le Musée des Cœurs Brisés est un concept unique au monde. Les deux fondateurs, alors qu’ils venaient de se séparer, eurent la brillante idée d’exposer les petits objets ayant du sens pour leur relation tout juste terminée, même si ces objets n’avaient aucune valeur intrinsèque. Leurs proches les encouragèrent, l’idée était née. Ce musée est donc unique au monde, et une partie des objets est en tournée internationale permanente… En ces objets, je découvre un concept incroyable où de petits objets banals ont une portée émotionnelle universelle et deviennent de véritables œuvres d’art! Je recommande plus que chaleureusement la visite (infos sur www.brokenships.com).

Après avoir déjeuné de délicieuses pâtisseries (d’inspiration viennoise, disons le) je pars à la recherche du curieux Musée du Street Art. Pas de lieu d’exposition précis, pas d’horaire, pas de droit d’entrée. C’est en fait un projet pour mettre en avant toute forme de street-art. L’endroit où vous êtes sûr de croiser de belles pièces : la rue Branimirova… et pour tout savoir sur cette belle idée, rendez-vous sur le site dédié : www.muu.com.hr.

Un petit coup de tram me mène ensuite vers le « fer à cheval » de verdure de Zagreb : une enfilade de parcs en forme de U. Très sympathique, malgré la brume qui ne veut décidément pas se lever en ce samedi de décembre…

A suivre !

Zagreb

Zagreb

Zagreb

Zagreb

Zagreb

Plus d’infos sur Zagreb sur l’Office de Tourisme de la Croatie.

Vous pouvez aussi me suivre sur facebook // google + // twitter // flux RSS !

5 Responses to “Zagreb #2: vieille ville, musée & balade”

  1. J’avais bien aimé Zagreb également! Je garde notamment du marché le souvenir des meilleures tomates cerise jamais mangées (et oui, c’est important!!). J’avais beaucoup aimé le Musée des Coeurs Brisés également: c’est vraiment touchant!

  2. Glagolitique! Merci d’enrichir mon vocabulaire et ma culture ;)

  3. Sabrina dit :

    Merci pour cette jolie découverte ! Zagreb est une ville qui m’intriguait jusqu’ici… Juste une question: les photos étaient-elles interdites au Musée des coeurs brisés ? :)
    Bon week-end

    • Ye Lili dit :

      Bonjour Sabrina,
      les photos sont autorisées au Musée de coeurs brisés, j’en ai d’ailleurs prises quelques unes. Mais le résultat n’était pas génial, du coup je ne les ai pas partagées.
      Et oui: pars à Zagreb, cela vaut le coup !
      A bientôt

Leave a Reply