Taiwan #12 – vers le sud…
Nov 06, 2012 Taiwan 4

– mardi, vers le Sud

Arrivée à Hengchun en bus. Une fois de plus, je pique du nez dans les transports. Un brusque coup de frein me réveille. J’ouvre un œil : à ma droite s’étend un océan en trois bleus. Turquoise près de la plage, des bandes terreuses, puis un bleu profond qui s’étend jusqu’au large, l’infini du Pacifique. A ma gauche, les montagnes sont toujours là. Couvertes de forêts touffues, leur vert est très vif.

Cette fois-ci, je n’ai pas de mal à garder les yeux ouverts.
Arrivée à Jialeshui, Chris de l’hôtel Summerpoint m’accueille très agréablement. Simple, et relax, welcome dans un univers de surfeurs. Le village de Jialeshui est plutôt moche : des maisons carrés et sans charme. « Construites par le gouvernement » me dit Chris. C’est aujourd’hui un village de pêcheurs très local continue-t-il.
Mon dortoir n’a pas de vue sur la mer. Dommage. Mais la petite boutique-restaurant-école de surfs a une belle vue, entre mer et nature. Et l’ambiance y est très conviviale. C’est là que je me poserai pour écrire…

Réveil à 6h ce matin. Je veux profiter de la nature avant qu’il ne fasse trop chaud. Bonne idée. Le soleil paraît déjà haut. Trois heures de balades me mènent entre forêt tropicale et balade en bordure de côte rocheuse.
A maintes reprises, deux musiques différentes se jouent en mes oreilles : à ma droite, l’océan roule, roule et roule à nouveau. Douce répétition du puissant murmure des vagues. A ma gauche, oiseaux, cigales et autres petits animaux non identifiés chantent pour moi seule. La joie de la forêt qui se réveille de bon matin.
Plaisir absolu d’être seule face aux éléments.
Le soleil continu son inexorable montée. Il semble un instant rattrapé par un nuage qui fait pleurer le ciel au loin sur la ligne d’horizon de mer. Mais non, le soleil l’emporte et ne cesse de rayonner un seul instant.

Je me souviens de ces matins d’été de mon enfance. Mes parents louaient un étage de la maison d’une mamie créole sur la côte Basque. Tous les matins, je me levais aux aurores et allais seule sur la plage encore vierge et vide. J’avais 6 ou 7 ans et c’est un de mes meilleurs souvenirs d’enfance. Je me sentais entièrement libre. Je me réveillais seule, guidée par la lumière, enfilais une robe et allongeais mon pas jusqu’à la plage. Je traversais la rue bordée de tamaris je crois. Arrivée sur la plage, les camions nettoyeurs tardaient rarement. J’aimais regarder les traces qu’ils laissaient sur le sable et j’aimais être la première à fouler ce monde neuf. Puis je m’asseyais et sentais le vent fouetter mon visage. Longtemps.
Plus tard, les premiers plagistes et promeneurs arrivaient. Je me dégourdissais à mon tour un peu les jambes. Je respirais une dernière fois l’air chargé d’iode et je partais retrouver le monde réel : ma famille m’attendait pour le petit-déjeuner.

Ce matin, un sentiment identique m’envahit. Liberté, jouissance matinale d’observer un monde neuf, avant que les hommes ne se réveillent !

4 comments on “Taiwan #12 – vers le sud…

  1. Quels magnifiques paysages ! Content de suivre votre séjour et d’en prendre pleins les yeux !
    Votre voyage doit être magnifique ! J’ai hâte de m’y rendre moi aussi … encore quelques semaines pour ma part

  2. Les photos sont à couper le souffle et c’est étonnant car c’est pas l’image que l’ont as de taiwan. Mais c’est toute la richesse du voyage… Changer ses idées préconcu,.
    Tu me donne vraiment envie de découvrir taiwan.

  3. @ massages: profitez en bien… vous partez combien de temps? (mais je suis pour ma part rentrée – voyage réalisé en août!)

    @ en_voyage: c’est vraiment mon but du moment, donner une autre vision de Taiwan… (car peu de Français ont une vision exacte de cette île!)

  4. que de belles photos et quelle poésie dans le texte!
    ravie que ces souvenirs d’enfance soient encore gravées dans ta mémoire, continue de nous faire rêver avec tes lignes.
    A + pour un long voyage!

Laisser un commentaire