Je rentre tout juste d’un long week-end à Copenhague…
J’y suis partie pour sentir l’ambiance « Christmassy » de la ville, et on peut dire que je n’ai pas été déçue, « Jul » comme on nomme Noël en danois, c’est une affaire sérieuse là-bas !
Je vous livre en détails mon journal de bord des journées passées sur place…

Copenhague

La chose qui m’a le plus marquée à Copenhague est l’ambiance de la ville. Ce qu’on appelle là-bas la « Hygge » est vraiment palpable. Je la définirai par la volonté de créer une bonne atmosphère en tout lieu, à la croisée du bien-être, du design, du pratique, du confort et du cocooning… Et j’en ai largement profité dans de nombreux cafés, car les conditions météo ne m’ont pas permis d’arpenter les rues autant que je l’aurai souhaité…

Copenhague, Journal de bord, Jour # 1

J’écris ces lignes de Copenhague. Il est 16 heures et la nuit déjà pratiquement tombée. « A titre indicatif, ai-je lu, le soleil se lève à 8 heures passées et se couche à 15h29″. Quand même. Il ne faut pas traîner si l’on veut profiter de la capitale de jour…
Quand il approche de la capitale, mon avion connaît quelques turbulences (je ne le sais pas encore, mais ce sont les prémices d’une tempête). Étrange, la piste d’atterrissage est très courte, la majorité de la descente s’effectue au-dessus de l’eau. Faudrait pas que le pilote ait un raté, me dis-je.

Arrivée rapidement dans le centre-ville, je découvre ma chambre, simple design et fonctionnelle. A l’image des villes scandinaves je crois. L’hôtel Andersen est un bon choix…
Il est déjà 14h10, il ne me reste moins de 90 minutes pour me faire un premier avis sur la ville en lumière naturelle.
Je sors. Le vent s’est levé, la pluie aussi. Je trouve le parc Tivoli entre deux bourrasques. Je m’étais imaginée un jardin ouvert, je tombe sur un parc d’attraction, en plein centre-ville. J’ai le parc pour moi seule ou presque. Déjà illuminé, il n’est pas encore 15 heures. La magie de Noël me prend par surprise. Je m’imagine à la même place, petite fille. Bonheur et féerie… Je contemple longtemps les saules pleureurs dont les ramures dansent vivement au vent. Un des arbres est tout entier recouvert de lumières. Premier pleureur enguirlandé que je côtoie.

Copenhague

Je poursuis la balade. Pas évident de sentir la ville quand on sent surtout le froid… Je tombe tout de même sous le charme d’une petite rue, la Kompagniestraede. Je suis loin d’être adepte du shopping, mais je suis épatée par toutes les vitrines design, aussi belles et lumineuses les unes que les autres. Je repère aussi quelques cafés « cosy ». Je me dirige ensuite jusque Nyhavn. Il semble superbe comme je me doutais. Façades colorées et vieux navires. Une bourrasque trop puissante me force à rebrousser chemin, ce sera le point le plus éloigné de ma balade diurne.

copenhague

Tout en trottant sous des débuts de torrents, je retrouve un café repéré plus tôt. Bon choix, le café Kreuzberg cultive la « Hygge » danoise comme il se doit. Bougies, cheminée, mobilier choisi avec soin.
En tentant de faire sécher mon pantalon trempe, je réfléchis à ces premières 210 minutes à Copenhague:
– Je vais intégrer des musées à mon programme
– Je vais me résoudre à faire un programme, le froid ne me laisse pas trop le choix
– J’ai déjà vu un père Noël
– Les Danois ont l’air serviable, souriant et détendu
– J’ai vu de nombreux vélos à terre, et j’en ai vu beaucoup d’autres montés par de courageux Danois bravant ce qui est bel et bien un début de tempête

Copenhague

De retour à l’hôtel vers 17 ou 18 heures, je me motive pour ressortir, la curiosité avant tout. La pluie a raison de moi: moins de dix minutes plus tard, je suis à nouveau trempée. Entre temps, j’ai compris qu’une vraie tempête est en cours. Bon, elle ne doit pas durer et devait être partie d’ici demain. Ensuite, place à la neige me dit-on a l’hôtel… A suivre !
En attendant, une douce soirée dans mon hôtel très « Hygge » m’attend, tisane et bonne lecture pour tout programme…

Copenhague hôtel Andersen

Infos: Office du Tourisme du Danemark & hôtel Andersen (dont l’accueil était excellent!)

Vous pouvez aussi me suivre sur facebook // google + // twitter // flux RSS !

9 Responses to “Copenhague #1, Premières (et courtes) impressions”

  1. LadyMilonguera dit :

    8h-15h30… pinaise… ça fait court… mais quelle atmosphère dans la ville !

  2. JP dit :

    Effectivement, 15h30 .. ca fait tôt pour prendre l’apéro en regardant un coucher de soleil. ;-)
    On doit s’habituer quand on vit là bas.. mais pour un français ça doit faire un choc non ?

  3. tinit dit :

    Parfait , avec toute cette ambiance

  4. Barbara dit :

    Bonjour,
    Cet article m’étonne un peu. Pour vivre au Danemark depuis 4ans, je peux dire que ce pays est très chouette et qu’il a beaucoup d’aspects séduisants. Cependant, les Danois ne sont pas reconnus pour leur serviabilité: ils n’aiment pas ça et pourquoi quelqu’un servirait-il quelqu’un dans un pays où l’on cultive l’égalité de tous? Par ailleurs, Noël, qu’ils appellent la fête des cœurs, n’a pas beaucoup de valeur puisque les Danois ne sont pas vraiment religieux. Les illuminations célèbrent la lumière nécessaire et restent finalement sommaires. Reste Tivoli, certes féerique, mais dont le prix d’entrée s’avère vite dissuasif pour une famille (les enfants payent à partir de 8 ans).

    • Ye Lili dit :

      Bonjour Barbara,
      merci pour ta réponse!
      Ces impressions sont celles que j’ai ressenties en restant 3,5 jours à Copenhague. Et je n’ai aucune prétention de dire que c’est la vérité sur les Danois et le Danemark…
      Pour le coup, on m’a proposé de l’aide à plusieurs reprises quand j’avais l’air perdu au-dessus de ma carte, et à chaque question posée, on m’a répondu en détails et bien plus longuement qu’un Parisien ne l’aurait fait. Je confirme: mon niveau, les Danois ont donc été très serviables!
      Sur la valeur de Noël, je n’en sais rien non plus de manière absolue, mais j’ai vraiment ressenti une ambiance, là encore, plus forte que celle que je ressens à Paris. Et de même: que Tivoli soit cher change-t-il quelque chose à la féérie? Ce sont deux aspects différents je crois :)
      En plus, venant pour quelques heures seulement, je conseillerai la carte COPENhague aux touristes. Elle permet justement de s’offrir toutes ces attractions plus chères.
      Ceci dit, je te remercie pour tes éclairages en tant que Danoise d’adoption, les lecteurs apprécieront je crois :)

  5. patrice dit :

    Merci de nous faire découvrir Copenhague. Je pensais y aller il y a quelques années mais cela ne s’est pas fait :-(
    Ton article et tes jolies photos me donnent bien envie d’y aller ! Peut-être en 2014 ?

Leave a Reply