En attendant Taiwan

Ca fait pas mal de temps que l’idée a germé en moi (à peu près depuis que je suis rentrée d’Asie à vrai dire), un peu moins longtemps (mais quelques mois quand même) que je me suis fermement décidée, et quelques semaines que j’ai pris mes billets: dans moins de 3 semaines, je pars pour Taiwan!

Pourquoi Taiwan? pour peu de raisons, mais quelques envies quand même:
– l’envie de parler mandarin, qui est très forte depuis mon départ de Chine, en avril 2011 (sic, le temps passe vite),
– surtout l’envie de découvrir ce presque pays que j’imagine être à la croisée de la Chine et du Japon…
– un peu l’envie de me régaler de bon thé (Taiwan est l’endroit incontournable pour tout amateur de thé chinois)
– et aussi l’envie de me faire une idée sur un endroit du monde dont les Occidentaux ont très peu d’images en tête

Je l’étais déjà, je le suis d’autant plus que je parle de ce prochain voyage autour de moi : étonnée du peu d’intérêt que suscite l’île depuis la France…
« Taiwan, ah pourquoi pas? mais c’est très urbanisé non? »
Euh non, il y a certes la banlieue de Taipei qui doit l’être, mais le reste de l’île n’est que côtes et montagnes, donc ça laisse de la marge. On a certainement été trop marqué par le « Made in Taiwan » des années 80…
Et puis de nos jours, le grand frère continental fait beaucoup trop parler de lui pour laisser un peu d’espace dans les médias, blogs et autres livres de voyages de ce côté-ci du globe…

Je pars donc le 3 août.
Avec un billet de retour – à la fin du même mois pour dire bonjour aux copains laissés à Shanghai et début septembre pour la France, mes valises étant posées pour quelques temps encore en notre capitale.

Et de programme, je n’en ai pas vraiment…
M’inspirer (légèrement) de deux co-blogueurs que j’apprécie énormément, Corinne & Sandro (un immense merci à ce dernier pour ces bons plans et contacts dont je reparlerai sans doute ici). Pour vous aussi, vous faire une idée, c’est par là.
Et si, je pourrais résumer ainsi le programme à venir: respirer l’énergie asiatique à Taipei, y découvrir les vestiges de la Chine classique et les remous du Taiwanais contemporains, faire (peut-être) le tour de l’île en train, écrire, un peu, beaucoup, passionnément, et prendre le temps surtout…

Ca vous inspire? moi, passionnément !
Et bien sûr, si vous avez des coups de coeur, bons plans et autres conseils à partager, ils sont les bienvenus dans les commentaires !

Et je termine avec quelques images empruntées à l’office de tourisme, s’il fallait vraiment vous convaincre que l’île vaut le détour…

26 Responses to “En attendant Taiwan”

  1. Piotr dit :

    vive le train, vive Taiwan, vive Ye Lili :)

  2. Margot Zhang dit :

    J’aime beaucoup Taiwan, vous ne regretterez pas! Bon voyage et merci pour votre superbe blog!

  3. Nico dit :

    La dernière photo me fait penser à la Nouvelle-Zélande, on a une photo quasi identique ! On ne connait pas Taiwan mais ca donne envie. Amuses-toi bien et on attend avec impatience le résumé de ton voyage.

  4. fabrice dit :

    Bonne destination! En effet, peu connu!
    Sandro disait que ce pays fait partie de ceux où il fait bon vivre!

  5. Woods dit :

    Taiwan ca sera peut-etre l’an prochain pour moi. Meme fascination que toi après ma visite au Japon et après avoir entendu pas mal de gens dire que Taiwan est a mi chemin entre la Chine et le Japon !
    Bon voyage.

  6. Ye Lili dit :

    @ Piotr: merci, et oui je suis une grande amatrice de voyage en train!

    @ Margot: super, et merci! Avez-vous des « coups de coeur » à partager ici?

    @ Nico: oh, des récits de voyage il y en aura, et sans doute plus de que des résumés!

    @ Fabrice: yes, et Sandro en est totalement fan… il me tarde!

    @ Woods: je t’inspirerai peut-être alors d’ici là !

  7. Did dit :

    Petit bonjour de Taiwan, Taidong (TAITUNG pour les intimes). Le sud, déjà, de l’île… Dès que je passe plus de trois semaines dans nord urbanisé, même vivant près de la mer ou sur la plage quasiment, je ne tiens plus. Il me faut passer par ici ou par là, là où comme vous dites bien « la marge est large!!! ». Attention le temps est une contrainte forte durant cette période ( 3 août au ~), celle des typhons, mais il y a des années sans~ Si avec, il faut composer lors de son itinéraire. En ce moment beaucoup de dépressions tropicales et pas de gros grain, mais quand cela tombe…
    Un bon site étranger pour mieux y comprendre, les informations dans ce domaine en mandarin ne se valent pas toujours. Beaucoup d’incertitude, qui est le lot quotidien des Taïwanais, parmi les peuples les plus prudents de la planète sur une terre à risque en permanente contradiction dans bien des domaines, à chaque expérience répétée maintes et maintes fois pour qui aime les voyages courts et très changeants malgré tout (s’il on doit mettre une définition à ces personnages îliens et lieux insulaires aussi familiers qu’indéfinissables le plus souvent). Mon conseil: choisir les extrèmes bien sûr en sachant que l’on ne pourra jamais tout voir sur un territoire aussi riche pour qui s’y attardent, et… s’y attarder paradoxalement autant que l’on peut. Un paradoxe qui implique d’y revenir indéfiniment. La constante: voir le plaisir là où d’autres voient la difficulté (langues, cultures, politique, environement, manque d’information uniformisé et clichés facilement utilisable). Fuir la tv cablée et la propagande des sites touristiques dit incontournable « 101, le mémorial », les marchés « de grande bouffe » ou y passer un minimum de temps. Le reste au bon vouloir de chacun. En ce moment à l’Est, le plus épargné par la culture de masse qui existe aussi ici, c’est la période des fêtes aborigènes qui ne s’arrêteront qu’en septembre après plusieurs récoltes de « petit riz » des montagnes. Trop à dire:D http://www.tropicalstormrisk.com/

  8. catherine dit :

    Une adresse gourmande le VVGB+B 2F, No 18-20, Alley 40
    Lane 181, Sec 4
    Chung-Hsiao E. Rd
    Taipei, 106, Taiwan

  9. Ye Lili dit :

    @ Did: merci pour ce commentaire fourni… et je sais pour les typhons, mais bon: au pire je visite moins et je vis plus ! vos mots me donnent encore plus envie d’y aller…

    @ catherine: xiexie comme on dit là-bas!

  10. Lucie dit :

    Magnifique, j’espère que tu vas passer un beau voyage et j’ai hâte de lire tes récits!

  11. Hà Thu dit :

    C’est génial ce récit de voyage. Taiwan est juste à coté de chez moi, le Vietnam, mais je n’ai pas encore l’occasion de le visiter. J’espère très bientôt. C’est vrai que presque toutes les villes sont actuellement urbanisées. Mais t’as raison qu’on pourrait toujours trouver des coins bien authentiques et moins touristiques et qui sont des endroits idéals pour se ressourcer après la fatigue du travail.
    Si ça te dérange pas, j’aime bien partager ici mon blog sur le Vietnam, mon pays natale avec mes propres expériences de voyage dans ce beau pays: http://360degresvietnam.com/
    Bonne journée à vous tous !!!

  12. tewoz dit :

    Je ne connais pas personnellement, mais j’ai un copain qui y a fait un VIE, il est resté la bas près de 2 ans, et son retour en France a été particulièrement difficile.
    Il faudrait vraiment que j’y aille un jour.

  13. Maïder dit :

    Une amie de Singapour m’en avait dit le plus grand bien et j’ai en tête ses photos du parc Taroko et de son pont, une sorte de Golden Gate Bridge version asiatique ! Bon voyage !

  14. NowMadNow dit :

    Et bien je vais me joindre à tous ceux qui n’ont entendu que du positif de Taiwan :) J’ai rencontré pas mal de Taiwanais sur ma route et tous m’ont décrit une île protégée du tourisme de masse, à la culture vivante, aux influences multiples et dont la nature est paraît-il très préservée.
    Tu vas sans aucun doute y trouver l’inspiration nécessaire pour tes nombreux projets.

    NowMadNow

  15. Ye Lili dit :

    @ Ha Thu: je te dirai si j’ai trouvé ce genre d’endroit à mon retour!

    @ tewoz: j’espère te donner plus envie encore avec mes futurs articles ;)

    @ Maïder: merci !

    @ Aline: je pense aussi, un voyage inspirant, ça pourrait résumer tout ce dont j’ai envie :)

  16. Xtinette dit :

    Ma première prof de mandarin était de là-bas… mais pour l’instant autant j’ai eu très envie d’aller en Chine, autant Taïwan ne m’a pas attirée ! Mais je suivrai ton reportage à ton retour !

  17. Jean-Marie dit :

    Taïwan semble attirer de plus en plus, j’y vais pour ma part cet automne, pour la première fois également. Trop hâte de découvrir cette « autre Chine »!

  18. Si la météo le permet, fonce vers l’île aux orchidées, grandieuse et hors du temps. Je confirme sinon tous les bons points exprimés ci-haut. J’y suis allée sans grandes attentes et j’en suis revenue enthousiaste!

  19. Ye Lili dit :

    @ Xtinette: sais-tu si l’accent des Taiwanais est marqué en mandarin?

    @ Jean-Marie: j’imagine que les couleurs de l’automne doivent être très belles…

    @ Michela: comment s’appelle cette île en chinois? merci pour l’info !

  20. Did dit :

    Bon, je m’avance sûrement en fournissant encore moultes détails, mais… Il y a 2 typhons qui se dirigent sur la région de ton 1er atterrissage, mais les prévisions sont sur 3-4 voir cinq jours au mieux . Le temps devrait être dégagé quand tu arriveras, c’est ce qui est positif car ils seront déjà loin. A moins qu’un ou deux autres en fin de semaine apparaissent, mais en général, c’est super rare. Un typhon à deux têtes c’est redoutable et devrait calmer Dame nature dix jours…
    Pour ‘Lan yu’ (Michela confirmera…), je peux contacter des personnalités locales qui m’ont déjà hébergé cette dernière fois ci-dessus. Que ce soit en bateau ou en avion c’est la ville de départ la plus proche. On réserve, (c busy en août, svt pas de place)?
    J’ai aussi un contact de quelqu’un qui travaille là-bas, mais je dois le retrouver (un mois et demi). Les Taïwanais donnent beaucoup leurs infos-contacts, mais oublient aussi parfois vite comme nous tous… Il faut savoir garder les relations sur le long terme. Si je vous présente, c’est une bonne occasion. Des contacts gouvernementaux même @ Taidong, cela ne se néglige pas. Je suis prêt à découvrir cette île où l’ on m’a dit qu’il n’y a pas de 7/11…2-3 jours au plaisir de faire connaissance. Pourquoi pas?. Je dormirai en ville ou dans leur source d’eau chaude proche. Ils vous hébergeront j’y mets ma main à couper (on ne coupe plus les têtes depuis longtemps en territoire aborigène, ah~!). L’accueil chaleureux est de mise est dans les coins reculés. Cela vous tente, un résident ancien (euh, j’ose pas dire dou… ans, / par deux =_=,7,9, peu importe, restons humble et des mois nombreux en Chine pour moi o-si!!! J’ai connu SH avec des twais et trois ans de vie au LFI @ HKG. ‘Happy Valley’, le passé lointain!).
    Pour les night-markets que je ‘descends’ un peu au-dessus o6, j’y suis retourné 2 fois en 1e semaine. Vous en trouverez dans chaque ville, j’ai découvert que le plus excitent ce n’est pas la dégustation, mais l’achat (chasse au gueuleton) et le partage entre amis… (même si des amis ne viennent pas avec vous, ils vous disent ce qui est bon dans tel ou tel par smartphone…=)))!

  21. Did dit :

    PS: Pardon, ai commencé par le tu, puis fini par le vous, point poli… >< :S

  22. Oui, il s’agit bien de Lán Yǔ (蘭嶼), aussi appelée Pongso No Tao d’après la langue aborigène Yami. On y accède via Taitung, soit par bateau (environ 3h), soit en petit avion à hélices (20′).

    Deux autres coups de coeur perso:
    – Chiufen, sur la côte nord-est, à environ 1h30 de Tapei (y rester au moins une nuit afin de profiter du calme une fois les bus de touristes partis).
    – Lukang, sur la côte ouest, dans le district de Changhua

  23. Ye Lili dit :

    @ Michela: mille mercis pour ces recommandations, je sais que tu as bons goûts en matière de voyage!

    @ Did: on peut se rencontrer, je n’ai rien prévu encore – échangeons donc par email, je vous/t’en envoie un dans la journée !

  24. Did dit :

    Merci bien. Entendu. Je crois aussi que les aborigènes de la tribu des Dawu n’aiment pas être appelé « Yamei », c’est souvent le conflit des noms donnés par « l’occupant » d’origine chinoise. Il faut étudier la langue de chacune des tribus (recensées autour de 14… sur Taiwan dao), pas facile. Enfin avec celle de Lanyu, c’est reconnu plus ou moins @ TW que c’est la seule culture extérieure perdurant de nos jours, puisque toutes les autres sont beaucoup plus acculturées sur la grande île, même si des villages isolés persistent et un effort de chacune de se différencier plus ou moins manifeste existe certes, habitant majoritairement les plaines côtières voire grandes villes avec village propre en pourtour… Les Dawu sont les seuls aborigènes pêcheurs de tout TW également, ce qui n’est pas rien! Maintenant la rencontre que j’ai eu avec une de leur manifestation sur Taipei, avec pirogue et pagailleurs compris m’a laissé perplexe pour des raisons politiques et circonstancielles évoqué dans la presse il y a pile un an, bref… Un sujet intarissable, la culture propre de/à cette île. ^^

  25. Ye Lili dit :

    Merci pour toutes ces infos Did!
    A bientot!

Leave a Reply