Un week-end en Suisse #2: Gruyère(s) et chocolat !
Juin 26, 2013 EuropeSuisse 10

Suite de mes récits de voyage en Suisse

Cette seconde journée dans le canton de Fribourg fut tout simplement excellente. Elle tiendrait (presque) en trois mots: le/la Gruyère(s) // chocolat // montagne ! Il y a beaucoup à dire, mais en quelques mots ce fut une journée où tous mes sens furent à la fête et je ne verrai plus jamais le gruyère pareil…

Gruyère en Suisse

Nous commençons la journée par la visite de la Maison du Gruyère « Fromagerie de démonstration et production de Gruyère AOP ».

J’y apprends entre autres que l’origine du mot fromage vient de Fröh, le fruit des vaches, qu’une vache a quatre estomacs, que cette dernière produit 25 litres de lait par jour soit deux kilogrammes de gruyère, que gruyère nomme un fromage, une ville et une vallée, respectivement le gruyère, Gruyères et la Gruyère… et surtout qu’il n’y a pas de trous dans le gruyère. On me dit même que le gruyère est le plus gros malentendu entre les Français et les Suisses (!).

Gruyère en Suisse

Direction ensuite la cité médiévale de Gruyères. Un petit bijou perché sur une montagne! C’est une charmante cité, animée mais tout en restant paisible… Il est temps de faire un arrêt lexical. Le gruyère c’est donc la fromage tel que décrit ci-dessus. Son nom vient de la vallée la Gruyère où il est fabriqué, qui vient lui-même de la ville de Gruyères. Et ce nom vient d’une légende… Au Moyen-Âge, alors qu’il cherchait un endroit où s’établir, le guerrier Gruerius aperçut une grue blanche passer devant l’aube rougissante. Il prit cela comme un signe de bon augure, s’y installa. En honneur à cette grue, il choisit le nom « Gruyères »…

Gruyère en Suisse

Après la visite du sympathique château, nous pique-niquons en plein air. S’ensuit une sieste sous un arbre. Nous sommes réveillés par un petit concert improvisé de cor alpin (un instrument de musique à vent utilisé initialement pour communiquer à distance en montagne). Le son est de toute douceur, et ce réveil frise avec la perfection…

Le lait des charmantes vaches de la Gruyère prend ensuite la couleur du chocolat: direction la chocolaterie Maison Cailler. Si si vous connaissez: c’est là que sont fabriquées les tablettes de Galak! La fabrication du chocolat m’impressionne moins que celle du gruyère, mais mes sens sont tout de même à la fête, notamment pendant la dégustation!

L’après-midi se poursuit par la visite de la vallée de Moléson. Je renoue avec des joies d’enfants là où je ne pensais pas en trouver: dans le bob-luge! Belles tranches de rigolades teintées de pointe d’adrénaline…

La fin de la journée est trop belle pour être laissée en fin d’article: à suivre cette semaine, « mon » instant suisse.

En attendant, quelques images de plus sur cette belle journée…

Gruyère en Suisse

Gruyère en Suisse

Gruyère en Suisse

Gruyère en Suisse

Gruyère en Suisse

Gruyère en Suisse

Gruyère en Suisse

(L’évolution de la mode vestimentaire chez les fantômes, by Plonk & Replonk)

Chocolat suisse à Gruyère

Chocolat suisse à Gruyère

Chocolat suisse à Gruyère

Bob-luge au Moléson

10 comments on “Un week-end en Suisse #2: Gruyère(s) et chocolat !

  1. Un weekend à la montagne avec petite ballade en forêt en Suisse que du bonheur! Vous avez fait un très bon choix, c’est une expérience extraordinaire au niveau de l’accueil, de la nourriture que du confort.

  2. Tout à fait, le gruyère n’a pas de trou, par contre l’emmental français en a, et c’est ce que souvent et à tort nous appelons trivialement en France du gruyère :). En tout cas gruyère et chocolat, c’est le bonheur complet, mais bonjour la ligne si on en abuse 😀

  3. J’ai déjà eu plusieurs occasions de me rendre en Suisse, car je ne suis pas loin de là et je dois avouer que c’est vraiment un joli petit pays, pleins de charmes, et de bonnes choses. Que ce soit le chocolat, le fromage et même les coutumes sont belles à mon sens. En tout cas lire l’article et voir les différentes photos m’ont vraiment fait revivre de bons moments !

  4. C’était top ce petit concert de cor alpin …. enfin non, en fait, TOUT était au TOP !! Si, un seul regret, ne pas avoir acheté davantage de chocolat chez Cailler …. 🙁

  5. Mes parents on t été expatriés en Suisse pendant 7 ans, j’y suis donc allé de très nombreuses fois, et à chaque fois, le passage à Gruyère était obligatoire, pour la beauté du lieu, et surtout pour la fameuse fondue, la meilleure que j’ai mangé.
    A noter qu’à Gruyère il y a un musée de Giger à faire absolument (artiste à l’origine du design de Alien).

  6. @Lara: ce week-end en Suisse fut une réussite sur toute la ligne!

    @Samy: oh oh oh aux questions de ligne, je préfère profiter des bonnes choses de la vie!

    @Juliette: ravie de vous avoir rappelé de si bons souvenirs!

    @Morgane&Lady: merci!

    @argone: bien d’acc’ le mien a fondu comme chocolat dans une voiture surchauffée 🙂

    @tewoz: je ne connais pas ce musée, mais on nous en avait parlé. Une prochaine fois sans doute! et +1 pour la fondue !!!

  7. Bravo ! Tu as bien appris ta leçon 100% Suisse à ce que je vois 🙂 En tant que française, je faisais l’horrible erreur du « Gruyère » mais depuis que je vis en Suisse je dois avouer qu’il est vraiment impossible de confondre l’Emmental français et le Gruyère ! 🙂 As-tu bu un verre dans le Bar Alien de HR Giger, pour le coup, dépaysement assuré mais vraiment sympa !

Répondre à argone Annuler la réponse.