La scène se passe en novembre 2014. Le week-end est réservé de longue date, la destination inconnue.
Je pars avec mes collègues de travail en week-end « team building » (si comme mon papa vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare et que ce mot vous évoque la construction de bâtiment, je vous arrête: il s’agit d’un week-end construction d’équipe, pour fédérer les liens entre collègues).
Notre gentil G.O. nous organise cela depuis quelques mois, mais la destination est gardée surprise jusqu’à l’arrivée à l’aéroport d’Orly le samedi matin. Rendez-vous Terminal B porte 15 est notre seule indication.
J’apprends juste avant d’embarquer que la destination du week-end sera Bastia & la Haute-Corse!

Cap Corse - alentours de Sisco

A peine débarqués sur l’Île de beauté, nous enfourchons des vélos qui nous attendaient sagement devant l’aéroport. Direction plein Nord. Notre étape ultime sera Sisco, à près de 40 kilomètres de là.

Où est Sisco

Nous n’irons pas d’une traite jusqu’à Sisco. Nous ferons une belle halte juste au nord de Bastia où un pique-nique géant nous attend en bord de mer. La météo n’est pas totalement clémente, mais les tempétueux cieux sont sublimes… Et nous n’aurons pas une goutte de pluie ! Une séance de yoga en plein air en bord de mer finit de nous revitaliser avant de repartir plein Nord.

Cap Corse - bord de mer

Cap Corse - bord de mer

Cap Corse - bord de mer

Nous arrivons à Sisco en fin de journée, totalement vidés !
Une belle soirée nous attend, où nous serons accompagnés par trois chanteurs – animateurs de soirée corses au profil des plus inattendus. Ces messieurs furent capables d’enchaîner de magnifiques polyphonies à l’animation d’une nuit endiablée… L’équipe a bien eu l’occasion de créer des liens.

Chanteurs Corses

Le lendemain, une nouvelle activité de plein air est programmée pour nous : balade dans l’arrière pays de Sisco. Je ne saurai vous dire exactement quels chemins nous empruntons, si ce n’est que nous nous retrouvons un moment face à la villa Gaspari-Ramelli.
Cette dernière est une des maisons typiques du Cap Corse, désignées aussi sous le terme « Maisons des Américains », en souvenir des Corses du Cap, émigrés en Amérique au 19ème siécle, et qui les avaient fait construire à leur retour au pays, une fois fortune faite.

Villa des Américains, Nature aux alentours de Sisco, Cap Corse

Nous traversons notamment un village abandonné en pleine nature, dont le charme n’a d’égal que le point de vue sur la vallée alentours. Un pur régal !

Nature aux alentours de Sisco, Cap Corse

Nature aux alentours de Sisco, Cap Corse

Nature aux alentours de Sisco, Cap Corse

Nature aux alentours de Sisco, Cap Corse

Nature aux alentours de Sisco, Cap Corse

Après cette belle balade, il nous faut plier bagage et déjà nous envoler vers Paris… la tête et le corps totalement ragaillardis par les beautés naturelles du Cap Corse.

Cette escapade vous parle-t-elle chers lecteurs ?
N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires !

9 Responses to “Week-end en Corse, aux alentours de Sisco”

  1. Tara B. dit :

    C’est la première fois que le programme et les photos d’un team building me font dire que j’aurais bien aimé y être… Merci de l’avoir partagé avec nous.

  2. catherine dit :

    Et bien vous êtes des sportifs ! 40 km… je démissionne !

    • Ye Lili dit :

      Petit secret : il y a avait une voiture balais qui a pris les quelques personnes qui ne pouvaient pas suivre… dont moi, qui ai rendu les armes à mi-parcours pour raison de santé (mais rien de grave, rassurez-vous!).

  3. Anne dit :

    Jolie balade! Et comment se porte l’équipe depuis?

  4. LaRoux dit :

    Comme ton papa je ne connaissais pas le mot ‘team building’ mais j’aime bien le concept, et je veux bien trouver une entreprise qui l’applique :D

    • Ye Lili dit :

      Ravie de t’avoir appris un mot nouveau !
      Je pense que pas mal d’entreprises font des team-buildings, mais je ne suis pas sûre que l’ambiance soit toujours aussi bonne que pour le nôtre…

  5. […] de notre désormais traditionnel week-end team-building annuel. Comme l’an dernier, lors de notre escapade corse, jusqu’au moment où nous sommes arrivés sur place, nous ne savions pas où nous partions… […]

Leave a Reply