3 jours à Bologne, en Italie
Nov 13, 2013 EuropeItalie 31

Me voici en Italie pour la première fois.
Je ressens la Dolce Vita à peine sortie du taxi, alors qu’il est 23h passé. L’air est doux, les rues calmes et vivantes à la fois. Peut-être « douces et animées » seraient des mots plus justes encore.
Ma curiosité est piquée par cette mise en bouche, mais je suis épuisée. Ces dernières semaines ont été animées, entre le mariage, le séjour à Dublin et une vie professionnelle toujours bien remplie. Je m’endors les sens en éveil et impatiente d’être au lendemain.

Je découvre la ville de Bologne par un beau matin d’octobre.

Italie-Bologne13

Découvrir Bologne

Bologne se traverse traverse facilement à pied. J’y déambule en tout sens pendant trois jours…

Dès le premier instant, je suis sous le charme.
Eblouie par la puissante luminosité. La lumière se réfléchit sur les pavés fraîchement lavés.
Charmée par les couleurs. Les briques qui me rappellent ma Toulouse bien aimée. Les couleurs crème qui recouvrent bien des façades, un dégradé allant du jaune au rouge.

J’aime la forme de la ville. Abordable, à taille humaine, ponctuée d’églises et d’édifices historiques. Des arcades sublimement décorées ici, là et encore là.
Au hasard d’une rue, on tombe sur la plus vieille université de l’Occident. Des cours résonnent en ses murs depuis près de mille ans.
Une bourse transformée en coeur culturel de la cité.
Partout des bâtiments religieux, ou simplement anciens. Et beaux toujours.

Je suis heureuse que ma découverte de l’Italie se passe dans une telle ville. Ici je ne suis pas touriste, pas même voyageuse. Je fais juste partie du décor. Au même titre que les dizaines d’étudiants que je croise. Au même titre que les vieux Bolonais assis aux terrasses des cafés. Au même titre que tout un chacun, dans cette ville simple et accueillante, sans chichi.

On dit souvent que Bologne a plusieurs visages.
Bologne la Rouge, Bologne la Savante, Bologne la Grasse.
Rouge par ses sublimes briques, je vous en ai touché un mot. Savante par son université historique, et le fait qu’elle soit aujourd’hui encore un centre étudiant attractif et réputé.
Et Bologne la grasse. J’ai compris ici ce qu’était le vrai café. Ce qu’étaient les vraies glaces. J’ai eu un aperçu d’une excellente charcuterie et de fruits & légumes délicieux. Grasse ou gourmande, elle l’est aussi, je confirme !

Italie-Bologne2

Italie-Bologne3

Petite suggestion de balade pour découvrir Bologne

– Piazza Maggiore, la fontaine de Neptune, la Salaborsa. Rester rêveur devant les sublimes façades de cette place.
– Passage sous les arcades de via dell’Archiginnasio, artère chiquissime de la ville.
– Arrêt au Palais de l’Archiginnasio, université fondée en 1088. En 1088, vous avez bien lu !
– Visite de l’église San Domenico
– Léchage de vitrine (au sens figuré comme au sens propre) des ruelles du quartier Il Quadriletero. On comprend pourquoi on parle de Bologne la Grasse !
– Pause café pour regarder filer le temps sur la superbe place Santo Stefano, appelée aussi place des sept églises, mon coup de coeur à Bologne !
– Gravir les 498 marches de la tour Asinelli, et voir que la ville compte encore de nombreuses tours, et que surtout Bologne est bien rouge.
– Se perdre dans l’ancien ghetto juif, tomber au hasard des ruelles sur un petit canal, reprendre un délicieux café.
– Humer l’air de rebellion dans le quartier étudiant.

– Recommencer le tout dans le désordre et se dire que Bologne est une ville à taille humaine, parfaite pour un week-end !

Lien utile pour dormir à Bologne.

Italie-Bologne4

Italie-Bologne14

Italie-Bologne15

Italie-Bologne17

Italie-Bologne8

Italie-Bologne9

Italie-EmiliaRomagna1

Infos: Office de Tourisme d’Emilie-Romagne

Connaissez-vous Bologne?
Votre avis m’intéresse, partagez le donc dans les commentaires !

31 comments on “3 jours à Bologne, en Italie

  1. De quoi titiller ma curiosité : Bologne est une ville d’Italie que je ne connais pas encore comme Naples, mais que je rêve de visiter depuis longtemps. Merci pour cet article. L’Italie recèle d’inépuisables trésors.

  2. Ca a l’air beau comme tout !! Tes photos donnent envie en tout cas. ^_^
    Je suis allée en Italie pour la première (et seule) fois l’an dernier et mon choix s’est porté sur Milan, très jolie ville aussi, mais bien différente de Bologne.

  3. Bologne est une ville mythique qui a connu des civilisations incroyables et cela se répercute sur ses monuments, ses façades , ses bâtiments.. tous simplement un délice de contempler les photos des églises, ce que j’aime dans cette ville c’est qu’on se sent pas trop petit ,on voit pas des grattes ciel et surtout on a nul besoin de voiture ou transport en commun.

  4. Je me reconnais bien lorsque tu dis avoir l’impression de faire partie du décor. Je me suis également très vite sentie bien, un peu à la maison. Je suppose que l’appartement de Blogville aidait aussi, mais je reste convaincue que cette ville possède une ambiance simple et joviale qui me convient bien. 🙂

  5. C’est ce que j’attends le plus de notre passage en Italie où nous devrions arriver dans 3 semaines : la gourmandise ! Car je pense que tout le pays est ainsi.
    Je ne connais pas Bologne, mais les photos de la ville vue de haut, donne vraiment envie de s’y rendre et d’arpenter les diverses rues.

  6. Bologne la rouge non seulement par ses briques, mais aussi pour son âme de gauche. L’un des rares grosses villes communistes jusqu’à il n’y a pas si longtemps. 😉
    Rien que de regarder ta photo du magasin avec tous les jambons, je bave!!!

  7. Bologne est une ville relativement calme par rapport à Venise, Florence et Rome, envahies par les foules de touristes. Cette ville médiévale, qui abrite la plus ancienne université du monde occidental, est charmante et riche en histoire. Une ville qui fait effet à n’importe quel touriste!

  8. J’ai eu la chance de vivre à Bologne et d’y avoir fait mes études à l’Université. Un bonheur. En 20 ans cette ville a bien changé… Mais garde un je ne sais quoi de merveilleux.

    1. Vivre à Bologne devait être une expérience extraordinaire… Y avait-il déjà de nombreux étudiants étrangers à Bologne, ou étiez-vous une exception? Et oui, quelque chose de merveilleux s’en dégage encore aujourd’hui!

  9. Il y de quoi attiser la curiosité du voyageur à a recherche de monuments historique à visiter c’est une ville digne d’intérêt. Surtout ces ruelles qui vous invitent à la promenade. Un vrai chef d’œuvre architecturale. J’aime déjà 🙂

  10. Bonjour, je viens de découvrir votre blog, en faisait des recherches sur un week end à Turin et à Bologne. J’aime beaucoup les blogs de voyage !

    J’ai déjà fait de nombreux séjours en Italie, mais j’hésite entre ces 2 villes que je ne connais pas.
    Qu’en pensez-vous pour un court séjour en octobre prochain ?

    Merci.
    Katy

    1. Bonjour Michel,

      ravie ravie ravie de vous avoir aidé à la préparation de votre voyage !
      J’espère que votre séjour bolonais fut des plus agréables !

      A bientôt sur ce blog,
      Aurélie

  11. Bonjour
    Beau reportage… Je me nourrie de vos messages car je vais épouser l’homme de ma vie à Bologne l’année prochaine.
    J’inspecte je scrute la moindre info pour organiser 3 jours de rêve dans cette belle ville simple et vivante… Que je ne connais pas encore ! Paradoxe!
    Merci encore
    Meilleurs vœux
    Carelle

  12. Bonjour , je souhaiterai me lancer dans un blog voyage. Je voudrais avoir si vous connaissiez des sites gratuits pour en créer un, et avec lequel vous l’avez fait.
    Cordialement

Laisser un commentaire