Nouvel article invité: Aaala, passionné de Japon & de marche nous raconte ses projets aussi fous que sublimes!
Un homme à suivre…

Tokyo – Nikko on l’a fait à pieds !

Tout d’abord, je voudrais remercier la « Curieuse voyageuse » pour m’avoir ouvert si gentiment les portes de ce blog que j’aime beaucoup, et que je prends toujours un réel plaisir à lire.

Pour ceux qui me suivent depuis un certains, ou depuis au moins quelques semaines, vous avez certainement vu que j’ai récemment marché 157 km entre la ville de Tokyo et celle de Nikko au Japon, sur 6 jours. C’était du 26 au 31 décembre dernier et ce fut vraiment agréable, à tout point de vue. Je viens donc partager, en partie, cette expérience inhabituelle avec vous.

Marche au Japon

Marcher aussi longtemps ? Suis-je fou ?

Très souvent, quand je dis « je vais marcher de telle ville à telle ville », les gens me regarde et me disent : « hum ? Tu es sûr ? T’es pas un peu fou ? ». Et là, je réponds « oui je le suis. Je suis fou de marche, fou de mes jambes en bonne santé et des grandes découvertes que je fais grâce à ça ». La marche à pieds c’est un peu, beaucoup, trop, mon dada.

Depuis tout petit j’aimais marcher, courir, … Et une fois lancé je ne pouvais plus m’arrêter. Un peu comme un certain Forest Gump. Alors oui, je suis donc un peu fou, et c’est avec grand plaisir que j’assume cette folie qui me permet d’être libre et de me sentir bien. Bien dans mon corps et dans ma tête, et de faire mes rêves.

Mes différentes marches au Japon

Donc, depuis que je suis au Japon, je profite de chaque opportunité qui s’offre à moi pour marcher, marcher autant que je peux, jusqu’à ce que mon corps me dise stop (et même encore là, c’est mon mental qui prend le relais et qui pousse encore plus les choses).

Et laissez moi vous dire que des occasions de faire des grandes marches se sont présentées à moi (enfin, je dirais que je les ai provoquées). En voici un petit échantillon :

Le Yamathon : ce fût ma première grande marche à pieds nippone. La Yamanote Line, est la ligne de train principale de Tokyo, qui fait une boucle et encercle le « central Tokyo ». Sa distance totale représente 50 km à pieds, soit la circonférence de Paris. Ce jour là, avec des amis, nous avons donc marché une distance équivalente à un tour de Paris. Ce fut intense, sympa, agréable et nous avions fait pas mal de découvertes assez originales (des choses que l’on peut découvrir uniquement lorsque l’on se perd dans les rues).

Yamanote Line Walk : presqu’un an après, nous avions décidé de remettre ça et de refaire un tour de la Yamanote Line à pieds. Les protagonistes avaient changés un peu, mais le principe était le même. Sauf que cette fois-ci nous étions partis dans le sens contraire de la dernière fois. Une nouvelle expérience qui m’a permis de me rendre compte que je n’étais pas nécessairement un grand fan des marches sur des tracés que je connaissais déjà et que j’avais déjà expérimentés.

Tokyo – Yokohama : Tokyo est la plus grande ville du Japon, Yokohama est la deuxième. Seulement quelques dizaines de kilomètres les séparent. Avec mon ami Léo nous avions décidé de les parcourir au mois de juin 2013, parce que nous aimons beaucoup marcher. Nous étions partis tôt le matin très fatigué. Au début ce fut laborieux, puis petit-à-petit les muscles se sont réveillés et nous avons réalisés cette marche sous une forme de défi : faire mentir Google. Et nous y sommes arrivés puisque nous avons « explosé » le temps prévus par le monstre sacré Google Maps de 1h40. Ce fût donc plus une marche en forme de défi que de découverte.

Tokyo – Mont Fuji par la Tokkaido : mon premier vrai grand défi avec plusieurs jours de marche à pieds et intense, en plein été avec des températures comprises entre 38 et 40°. 5 jours pour environ 170 km parcourus, sous un soleil de plomb. Ce fût tellement intense que j’ai passé mes journées à boire (environ 12 à 15 litres par jour, ce qui fût vraiment surprenant même pour moi). Mais de cette marche, je garde énormément de bons souvenirs. Comme ce jour où j’étais en haut d’une montagne avec un dénivelé de 12 à 14%, que mes épaules me faisaient mal, mes jambes aussi et surtout que la ville était loin alors que la nuit tombait. Je me suis mis à courir jusqu’à ce que je tombe nez-à-nez sur un tunnel. Heureusement qu’il y avait un trottoir à l’intérieur de celui-ci, ce qui m’a permis de le traverser sans danger. Mais j’étais tellement à fond dans ma course contre la montre, avec objectif de ne pas être rattrapé par la nuit tombante alors que j’étais dans la montagne, que j’ai traversé ce tunnel à une vitesse folle et en criant à en perdre la voix. C’est aussi ça marcher à pieds sur des grandes distances, c’est se lâcher à en perdre la raison.

Et puis, en cette fin d’année 2013 j’ai réalisé un autre défi que voici.

Marche au Japon

Tokyo Nikko à pieds en passant par la Nikko Kaido

Au Japon, il y a 5 grandes routes historiques qui relient toutes la capitale Tokyo (anciennement Edo). A l’époque, ces routes étaient empruntées, à pieds, afin de relier des villes comme Nikko, Kyoto, … et d’aller sur la capitale. Il y avait donc beaucoup de fréquentations dessus.

Aujourd’hui, ces routes sont célèbres et sont nommées les « Gokaido ». A l’été 2013 j’avais emprunté une partie de la Tokkaido (qui relie Tokyo à Kyoto sur plus de 500 km) pour me rendre au Mont Fuji. Alors cet hiver j’avais décidé d’emprunter une autre de ces 5 célèbres routes : la Nikko Kaido, qui elle relie Nikko à Tokyo sur une distance approximative de 157 km.

Je suis parti à l’aventure avec mon ami Julian, pour 6 journées de marche qui furent beaucoup moins intenses que ma marche vers le Mont Fuji. Déjà parce qu’il n’y avait quasiment pas de dénivelé, mais surtout parce cette fois-ci j’étais beaucoup mieux préparé et équipé. De bonnes chaussures aux pieds aident à ne pas avoir d’ampoules et donc à marcher dans un meilleur confort.

Ces 6 jours de marches furent vraiment sympas et relaxants. On enchaînait les kilomètres les uns après les autres et surtout on bénéficiait de la gentillesse des Japonais qui venaient nous aborder sur la route pour nous encourager ou nous donner à boire et à manger.

Ce ne fut pas donc ma marche la plus éprouvante, malgré qu’elle ait duré 6 jours, mais ce fût l’une des meilleures en termes de préparation et d’expérience. Faire Tokyo – Nikko à pieds fut agréable et j’ai envie de le refaire juste pour le fun.

D’autres marches en perspectives avant le Japon à pieds

Comme vous pouvez vous en rendre compte, j’aime beaucoup marcher et me lancer des défis de ce genre. C’est pourquoi, en 2014, j’ai déjà planifié 3 grandes marches d’environ 150 km chacune. La première aura lieu au printemps (Mars – Avril) et j’en parlerais prochainement. La seconde aura lieu en été et me mènera de Tokyo à Karuizawa (en empruntant une autre route parmi les 5 que comptent les Gokaido). Et enfin, la troisième aura lieu en automne, et le parcours sera révélé plus tard.

Mais ces marches ne sont, au final, que des entraînements. Et oui, j’ai un objectif bien plus grand, beaucoup plus grand. Et pour cela je dois remercier Jean Béliveau de Wwalk qui m’a beaucoup inspiré.

En 2015 je vais partir de Okinawa, le point le plus au Sud du Japon, jusqu’à Hokkaido (au point le plus au Nord du Japon) puis redescendre vers Okinawa (au point le plus au Sud), en passant par l’ensemble des 47 préfectures que compte le Japon. Cela devrait me prendre au minimum 500 jours et me fera marcher la bagatelle de 10,000 km à travers l’archipel nippon. Mais ça c’est une autre histoire.

Marche au Japon

Un immense merci à Aaala pour ce passionnant article !
N’hésitez pas à laisser vos avis sur ces projets dans les commentaires…

Vous pouvez aussi me suivre sur facebook // google + // twitter // flux RSS !

 

6 Responses to “Article invité* Aala, un Gaijin (qui marche) au Japon”

  1. Chris dit :

    J’ai vraiment hâte de suivre cette longue marche à-travers le Japon. Avec une moyenne de 20km par jours, ça ne va pas être de tout repos, mais connaissant Aala, ce n’est pas ça qui va l’arrêter !

  2. Nico dit :

    Wow, c’est dingue mais génial :)

    Bravo et merci pour ce récit ! Ca donne envie d’y retourner et d’en faire autant !

  3. Rattana dit :

    Tu es fou Aala ! Je ne connais personne qui marche autant en Asie, encore moins au Japon^^. Incroyable mais vrai :)
    Question : avec toutes ces marches est-ce que tu as perdu du poids ?

  4. David dit :

    Chouette interview. Perso, je pense qu’il n’y a rien de fou dans cette histoire. Au contraire, c’est la disparition de la marche dans de plus en plus de sociétés (y compris la japonaise) qui est folle.

  5. letieou dit :

    C’est un joli projet qui ne me paraît pas fou du tout… mais enthousiasmant, ça oui !
    Ce qui est fou, peut-être, c’est de le faire au Japon alors que la France est le plus beau pays du monde ;-)
    安全な旅, Aaala !

  6. tanned dit :

    J’attends ton récit sur ta marche au Japon du sud au Nord, ça doit être épique. Tu comptes le faire seul?

    Il y a rien de fou, chacun son projet et ses envies.

Leave a Reply