Suite de ma petite bibliographie sur Taïwan: c’est du côté de romans que nous partons aujourd’hui…

Récit de lune, Songfen

Récit de LuneJe voulais lire des romans sur Taiwan. Je voulais sentir l’ambiance de la ville sur des pages noircies. J’ai eu du mal à en trouver. Un petit tour à la (très bonne) librairie le Phénix et j’avais entre les mains l’excellent Récit de lune de Songfen. On y suit le destin de deux jeunes amoureux, Tiemin et Wenhui, dans les années cinquante, sur fond d’histoire mouvementée. Lui, Tiemin, est sauvé du front par une tuberculose que sa dévouée épouse, Wenhui, soigne sans relâche. Quand il guérit, la réalité de leur amour n’est pas à la hauteur des espoirs de cette dernière.

Un drame écrit superbement, avec une justesse de descriptions très poétiques qui vous plonge dans le Taïwan raffiné de l’époque tout en abordant des questions existentielles profondes.

Succulents petits morceaux choisis:

« La ruelle était inondée de la lumière du soleil de midi »
« Elle avait retrouvé son petit pas rapide qui faisait naître un souffle d’air dans son sillage »
« … surgirent les étoiles, qui, une à une, s’accrochèrent au ciel lisse »
« Sa chevelure, souple et épaisse, ondulait doucement, comme si elle racontait une histoire »

***

Enfants des rues, Chang Ta-Ch’un

Enfants des ruesCe livre-ci a été acheté à la libraire le Pigeonnier, librairie francophone de Taipei.

On change totalement d’univers: nous sommes dans le Taipei d’aujourd’hui et c’est un enfant d’une quinzaine d’années qui nous parle. Il s’est enfui de chez lui sur un coup de tête et tombe dans le monde de la rue.
Un apprentissage à la dure, au milieu d’autres adolescents cassés par la vie. Un édifiant témoignage sur les problèmes sociétaux de l’île.

Le style et la construction de la narration sont ceux de l’enfance et rendent l’histoire encore plus émouvante, comme si l’adolescent nous parlait à l’oreille. Des dessins de l’auteur, dans la même veine naïve, ponctuent chaque chapitre.
Un récit dur, poignant et touchant qui là aussi nous montre un visage de Taiwan inattendu…

***

Avez-vous lu ces livres? ou vous connaissez-vous de bons romans d’auteurs taïwanais?

4 Responses to “Quels livres pour découvrir Taiwan? une petite bibliographie de voyage (2/2)”

  1. tewoz dit :

    Je ne connais que très peu la littérature taiwanaise, par contre j’aime beaucoup le cinéma de Edward Yang (son YiYi me bouleverse à chaque vision) et Hou Hsiao-Hsien (Three times ou fleurs de Shanghai sont à vraiment voir). J’aime également la légèreté des films de Tsai Ming Liang (vu plusieurs fois The Hole).

  2. Ye Lili dit :

    Le cinéma taiwanais est bien plus connu que la littérature. J’aime aussi HHH et ai vu (et apprécié) les deux films dont tu parles, je les conseillerai aux lecteurs de ce blog! mais les ayant vu il y a bien longtemps, je ne suis pas sûre de les chroniquer en ces colonnes…

  3. Dora dit :

    Hello,
    Pour l’instant je n’ai lu que Wintry Night de Li Qioa qui parle des colons hakka qui ont débarqué à taiwan. J’ai bien envie de lire les Enfants des rues, ça m’a l’air très poignant!

  4. Laurence dit :

    Je dois voyager à Taiwan bientôt et je me suis plongée avec délice dans « Récit de lune » j’ai vraiment adoré ce livre avec une mise en scène des decors et personnages très réussit. C’est pour moi une première approche de ce pays dans lequel je vais aller vivre quelques années.

Leave a Reply