Que la montagne est belle…
Mai 24, 2013 France 12

Pyrénées

Je me décide enfin aujourd’hui à enfourcher mon clavier pour écrire sur une région chère à mon coeur et qui ne figure pas encore, à tort, en ces colonnes. Parlons aujourd’hui des Pyrénées !

Je suis toulousaine, et j’ai passé une partie de mon enfance et de ma jeunesse dans les vallées des Pyrénées: en week-end ou en vacances les premières années; puis mes parents eurent la brillante possibilité d’y acheter une maison. Mais, en globe-trotteuse que je suis, j’y ai passé trop peu de temps ces dernières années. Et je réalise aujourd’hui que j’ai du y venir moins de trois semaines en cinq ans. La faute au tropisme asiatique et à ma passion pour la Chine c’est certain, mais la faute à mon manque de priorisation: on néglige souvent les beautés de son propre jardin (l’herbe est toujours plus verte ailleurs, pour utiliser le proverbe approprié). A tort !

Premier article de ce qui sera d’ici quelques mois, espérons, une série…

J’ai eu la chance de passer une poignée de jours dans la vallée d’Ustou où mes parents ont un beau pied-à-terre. J’y suis partie en ce début de mois de mai pour me consacrer très monastiquement à une « mission » de rédaction, pendant laquelle, dieu merci, les cieux ont été cléments avec moi et n’ont affichés qu’un beau temps mitigé (trop de ciel bleu aurait été tentant et m’aurait déviée de ladite-mission). J’ai quand même dégagé une heure de balade par jour et j’ai eu le bonheur de regoûter aux joies pyrénéennes.

Ce que j’adore dans les vallées des Pyrénées, c’est le son. Ici, les oiseaux chantent en permanence, on les oublie parfois jusqu’à ce qu’un volatile vous rappelle l’existence de sa communauté d’un chant plus aiguisé (ou plus près de vos oreilles). Et surtout, il y a l’eau qui murmure. Partout. Les vallées des Pyrénées sont arrosées de nombreux cours d’eau, qui ruissellent à plein poumon au printemps. Quelle joie d’entendre un ruisseau, de le savoir plus ou moins proche, uniquement grâce à la force de son son. De rares fois on n’en entend aucun, mais c’est pour mieux l’apprécier quelques mètres plus loin.

Les odeurs sont aussi à la fête dans les vallées des Pyrénées. En ce mois de mai, j’aurai pu me shooter aux senteurs d’herbe des pâturages fraîchement coupée ou à celles des fleurs qui m’ont assaillie à maintes reprises au détour d’une promenade, me donnant l’impression de me balader près d’un pot de miel…

Et bien sûr, on en prend plein les yeux dans les vallées des Pyrénées. Comme ce jour-là où le soleil rayonnait de toutes ses forces je crois, sur un ciel azur et limpide. Ce bleu mettait d’autant plus en valeur toutes les teintes du vert printanier des montagnes…

Jugez en par vous même !

Pyrénées

Pyrénées

Pyrénées

Terminons ce court récit par un petit clin d’oeil naturo-littéraire. Comme vous savez, je suis une amatrice de Sylvain Tesson. Je me suis procurée son dernier livre il y a peu, l’ayant aperçu par hasard en format poche dans une librairie. Dans les forêts de Sibérie est le journal de bord lors de ses six mois passés dans une cabane, seul, en Sibérie donc. Il y raconte sa solitude et moult autres choses, toujours aussi bien narrées. J’ai été particulièrement touchée par un passage où il se familiarise avec des mésanges. Et, lors de la première balade dans « ma » vallée pyrénéenne, je rencontre une mamie avec qui nous parlions de la pluie et du beau temps. Je lui fais alors part de mon plaisir à écouter les oiseaux chanter. Et voilà qu’elle me raconte comment une mésange avec qui elle s’est liée vient taper au carreau de sa cuisine régulièrement. Geste raconté à l’identique dans le livre sus-cité… J’ai souri à la mamie, et longtemps à moi-même intérieurement !

Et vous, vous connaissez/aimez les vallées des Pyrénées?

Pyrénées

12 comments on “Que la montagne est belle…

  1. J’ai vécu plusieurs années à Perpignan donc c’est vrai que j’ai eu souvent l’occasion d’aller me promener dans ces belles vallées. Par contre moi ce n’est que d’avril à octobre que je m’y rendais, le froid et la neige ne sont pas vraiment mon fort.

  2. J’adore cette région, elle est magnifique! J’y suis allée il y a très longtemps en colo et j’ai adoré! J’aimerais bien y retourner, tes photos font vraiment honneur aux paysages de cette région.

  3. @ Olivier: je ne suis pas fan de ski pour ma part, mais aime bien les belles journées d’hiver ensoleillées…

    @ tewoz: elle gagne à être connue!

    @ Nathalie: merci! reviens-y donc prochainement, un bol d’air pur ça ne fait jamais de mal…

  4. Vraiment de superbes panorama, merci pour ces jolies photos, j’ai été à Perpignan durant mon enfance c’était une région magnifique, j’espère qu’elle l’est toujours autant mais apparemment c’est le cas 🙂

  5. @ fabrice: les Alpes, je connais un peu, mais sans aucune objectivité: je préfère les Pyrénées!

    @ Maude: a priori, y a peu de chance que la montagne change d’une année sur l’autre. Et une chance: cette région est vraiment préservée des aménagements de masse…

  6. Les montagnes des Pyrénées peuvent revêtir de nombreuses facettes… Si elles accueillent, chaque hiver, des skieurs venus du monde entier, elles peuvent également révéler leur charme dès le printemps, et tout au long de l’été. Ses paysages, un véritable régal pour les yeux, mais également ses sons et ses parfums floraux… Les Pyrénées deviennent, à la venue des beaux jours, une destination de choix pour les randonneurs, et pour tous les amoureux de la nature.

  7. Salut Lili,

    Sympa cet article sur les Pyrénées, on n’en parle pas souvent alors qu’il y a de magnifiques paysages tout près de chez nous. J’ai moi aussi grandit dans les Pyrénées, au pied du Canigou (que la plupart associent seulement à la nourriture pour chien lol).

    A bientôt,

    Nadège

Laisser un commentaire