Portraits de Tibétains

Voyage de l’été 2006

Portraits de Tibétains croisés sur le festival du cheval au coeur du Kham tibétain :

tibet-portrait

tibet-portrait2

tibet-portraits

Read More
Festival du cheval dans le Kham tibétain

Voyage de l’été 2006

Le Sally’s Café de Tagong est une très bonne adresse pour s’aventurer un peu plus loin dans les terres tibétaines du Sichuan. Sur les conseils de la patronne, nous partons pour deux jours à la fête du cheval (Saima) qui se déroule tous les ans dans une des vallées proche de Tagong.

Nous voilà embarquées pour une destination qui reste imprécise aujourd’hui encore. Nous partons pour une heure de route et grimpons jusqu’à un tout petit village à flanc de montagne. Nous montons à pied pendant une petite heure pour arriver de l’autre côté de la montagne. Nous sommes à plus de 4000 mètres d’altitude mais nos poumons tiennent plutôt bien le coup.

tibet-festival

Une fois la crête passée, nous pénétrons dans un autre monde : celui des nomades tibétains. Des tentes blanches sont regroupées au coeur d’une vaste vallée où s’animent plusieurs centaines de Tibétains, tous sont en costumes et beaucoup d’entre eux sont à cheval. De nombreux yacks ponctuent les vallées qui s’étendent à perte de vue.

Il n’est pas encore midi mais nous sommes déjà invitées à nous joindre à une tablée sous une tente. Nous sommes entourées de Tibétains ne parlant pas mandarin, ils semblent à peine surpris par notre venue et nous proposent de partager leur repas. C’est le première d’une longue série de gestes d’hospitalité. La guide tibétaine sinophone qui nous accompagne jusqu’alors nous laisse quartier libre tout l’après-midi.

Nous laissons libre cours à notre curiosité et prenons part au public pour toutes les activités de la journée. A vrai dire, le public nous fascine autant que les activités elles-mêmes pourtant très intéressantes.

Une grande course qui s’étend sur plusieurs vallées ouvre les festivités. Les cavaliers vont chercher des palettes de bois numérotées et les ramènent ensuite au centre du village.

tibet-festival2

Nous assistons aussi à de splendides démonstrations de cavalerie. Les chevaux vont et viennent au centre d’une allée faite de spectateurs. Simple parade, cela devient une course pour récupérer foulards et pommes qui jonchent le sol.

Ensuite, d’autres cavaliers nous font une ultime démonstration de leur art : ils sont vêtus d’habits colorés à longue manche et paradent à grand galop, les rennes lâchées en faisant d’amples mouvements de bras. Leurs passages sont haut en couleurs.

Le festival se termine par plusieurs heures de chants et danses traditionnels. Malgré le soleil brûlant, ni les danseurs, ni le public ne fatigue après plus de 3 heures d’animations.

tibet-festival3

Read More
Festival tibétain

Voyage de l’été 2006

Avant-goût en photos…

festival-tibetain3

festival-tibetain2

festival-tibetain

Read More

Promenade autour de Tagong

Voyage de l’été 2006

tagong-fleur

Le lendemain de mon arrivée à Tagong, je pars pour une balade de 2 heures dans une vallée magnifique, à 3800 mètres d’altitude… Je suis accompagnée par un jeune local anglophone.

Je croise quelques cavaliers, en costumes traditionnels. Arrivée dans un village de nonnes bouddhistes, je ne vois que des moines ou des pèlerins. Ils sont en train de suivre des cours de médecine traditionnelle (photos ci-dessous).

Suivent la visite d’une cave de méditation, une halte chez une moine pour boire un peu d’eau chaude, la visite des lieux sacrés du village. Je rentre 5 heures plus tard à notre village, un peu cramée mais tellement ravie…

tagong-moines

tagong-plantes

Read More
Les prairies de Tagong

Voyage de l’été 2006

tagong-vue

Me voici à Tagong, village situé à 4 heures de route de Kangding.

Les prairies de Tagong me faisaient rêver depuis mon précédent voyage dans le Sichuan. Cet endroit est à la hauteur de mes rêves et même au delà de mon imagination.

On est ici dans une sorte de far-west à la chinoise. Motos et chevaux comme moyen de transport, costumes traditionnels au lieu d’habits occidentaux. Le tibétain est plus parlé que le chinois mandarin, les montagnes sont à à perte de vue, des yaks, des tentes de bergers nomades ponctuent ce décor somptueux…

tagong

Quelques visages croisés sur la place principale de Tagong…

tagong-visage

tagong-visage2

Read More
Kangding, aux portes du Tibet

Voyage de l’été 2006

Me voici à Kangding, mes premiers pas aux portes du Tibet : nous sommes dans le Sichuan sur la route de Garze.

Je suis à 2500 mètres d’altitude, dans une ville entourée de montagnes, avec une population entre Hans (Chinois majoritaires en Chine) et minorités montagnardes. Leurs costumes sont colorés. Beaucoup des gens que je vois sont étonnés de me croiser et je suis saluée façon GI, « hello », avec des grands sourires, que je rends aussitôt.
La nourriture est aussi différente, pleine de légumes que je ne connais pas, beaucoup de champigons aussi et très peu de fruits.

kanding

J’assiste à une fête religieuse bouddhiste dans un temple, au milieu de moines lamas, d’encens, de prières, de pétards, d’offrandes (beurre de yak entre autres…), déjà un autre monde ! Je déjeune sur place dans une grande salle commune, où je ne passe pas inaperçue…

kangding-temple

Je ne resterai à Kangding qu’une nuit, le temps d’organiser mon séjour plus en avant dans le Sichuan Tibétain : demain, direction Tagong.

Read More
Uprooted, de Yang Yi

Si vous êtes à Paris, ne manquez pas l’exposition Uprooted, de Yang Yi, à la Galerie Dix9 !

yang-yi2

Yang Yi a photographié Kaixian, son village près de Chongqing, dans la région du Barrage des Trois Gorges. Kaixian n’est pas un village comme les autres, car il est entièrement en sursis. Yang Yi l’a photographié avant la destruction due à la mise en eau du barrage.

La photo se veut un témoignage en trois temps : le présent, avec des scènes de la vie quotidienne jouées par ses amis et habitants; le passé par le traitement sépia des photos et le futur par l’aspect sous-marin général. Les photos prises avec un appareil argentique ont été modifiées via photoshop pour donner cet effet aquatique.

Les photos témoignent d’une Chine en évolution, en plus d’être tout simplement belles.

yang-yi3

yang-yi

Galerie Dix9 19, rue des Filles du Calvaire 75003 Paris

Du mardi au vendredi de 13h à 19h – Le samedi de 11h à 19h, jusqu’au 2 mai.

Read More
Un nouveau voyage débute à Guiyang

Voyage de l’été 2006

Eté 2006 : un nouveau départ en Chine s’annonce, 6 semaines de voyage au programme.

J’arrive à Guiyang pour commencer ce voyage.

guyang

Je m’aventure pour une balade matinale en ville avant notre longue route pour le plateau tibétain. Il faut du temps pour s’habituer à nouveau aux odeurs, aux bruits, aux gens, bref au rythme du pays.

Contrastes des villes chinoises, encore et toujours… belles femmes avec parapluie/ombrelle qui font des courses en ville, dames âgées triant les déchets à même les poubelles, hommes vendant leur service en attendant sur les trottoirs. Plus loin, la beauté d’un temple et de son parc où s’entrelacent plantes, hommes et urbanité…

guyang2

Toute la matinée, j’alterne entre grands boulevards et petites rues escarpées, plus anciennes mais bien plus conviviales. D’un côté, bruits, voitures, stress, vitrines occidentales. De l’autre, à deux pas, rues ombragées, marchés de verdures, réparateurs et petits métiers en tout genre. Un peu plus loin, le quartier des masseurs : toutes leurs échoppes sont alignées et ouvertes sur la rue, je n’ose pas y entrer !
Je tombe ensuite sur un quartier tout escarpé, avec un bouillonnement de vie. Quartier en sursis car à la lisière de grandes destructions : ici aussi on démolit l’ancien pour de hauts buildings sans vie sociale ni caractère. Pourtant les habitants semblent mener ici une vie agréable.

guyang3

Je me dirige ensuite vers Kanding, où débutera mon aventure sur le plateau tibétain.

Read More