La Grande Muraille

Voyage de février 2006

Un nouveau voyage commence pour moi. Je rencontre à nouveau la Chine en commençant par Pékin.

Au programme touristique : une (petite) partie de la Grande Muraille de Chine ! J’ai retrouvé avec grand plaisir ce lieu déjà vu l’année précédente.

muraille

Une belle ambiance brumeuse flotte autour de nous : le soleil se mêle à la brume et il y a très peu de touristes. C’est vraiment agréable…

La Grande Muraille est longue de plus de 5000 km (à noter qu’il y a des endroits qui ne sont plus du tout en état) et a été construit entre –200 et 1600 pour défendre la frontière nord de la Chine.

muraille2

muraille3

Dragonneries et autre animal inattendu :

muraille5

muraille-ane

Voyage d’avril 2005

Dernière étape de mon premier voyage en Chine : les grottes de Yungang (ou grottes de la crête nuageuse).

Il s’agit de 252 grottes aménagées aux Vème et VIème siècles qui rassemblent plus de 50000 statues. Le site est inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 2001.

L’ensemble des grottes est justement décrit par l’Unesco comme « un chef d’œuvre classique de la première apogée de l’art rupestre bouddhique en Chine » représentant « l’heureux mariage de l’art symbolique religieux bouddhique de l’Asie du sud et de l’Asie centrale et des traditions culturelles chinoises ». Les statues sont bien conservées, et l’ensemble du site est vraiment exceptionnel !

datong

datong2

Ce premier voyage en Chine a duré 3 semaines et a été une véritable rencontre avec l’altérité : rencontre avec les Chinois avant tout, la communication n’a pas été simple avec seulement 5 mois d’apprentissage de la langue en France, donnant naissance à une grande curiosité réciproque. Découverte de paysages nouveaux, de villes et d’édifices conçus avec une histoire et des buts bien éloignés de ceux de l’Occident.

Beaucoup de questions ont été soulevées, et sont souvent restées sans réponse. Loin de me frustrer, cela m’a véritablement donné envie d’approfondir ma connaissance de la Chine, de sa culture et de la langue chinoise. Un premier voyage qui en a appelé de nombreux autres…

Dans les jours à venir, je poursuis le flash-back de ces premiers voyages en Chine avec le récit de mon second voyage, en février 2006.

Le sacré des montagnes

Voyage d’avril 2005

Nouvelle étape de mon voyage : le Wutai Shan (littéralement mont au cinq terrasses), une des quatre montagnes sacrées de Chine et lieu de pèlerinage bouddhiste.

Montagnes à perte de vue, air pur et monastères, c’est vraiment reposant, d’autant plus que nous sommes en période de basse activité de pèlerinage.

wutaishan

wutai-shan

Toujours dans le Shanxi, sur la route de Datong, je fais une halte au Xuankongsi, le monastère suspendu, construit au VIIème siècle et posé à flanc de montagne, à 50 mètres au dessus d’une rivière.

Tout simplement impressionnant !

monastere-suspendu

monastere-suspendu2

Voyage d’avril 2005

Xi’an est très connue en Chine, notamment pour le Mausolée de l’Empereur Qin et son armée de terre cuite. Il s’agit d’une armée de milliers de soldats et chevaux en terre construite il y a plus de 2000 ans pour accompagner le premier empereur chinois dans l’autre monde. C’est souvent une étape incontournable d’un premier voyage en Chine.

Je n’ai pas échappé à cette règle et ce fut ma troisième étape après Pékin et Pingyao. Mais, si j’ai apprécié cette ville, c’est surtout pour sa douceur de vivre.

Ses parcs y sont très vivants comme partout en Chine…

xian-enfants

J’ai beaucoup aimé le quartier musulman de Xi’an. Cette communauté y est importante car la ville est l’extrémité Est de la Route de la Soie. Les Chinois aiment la compagnie des oiseaux, ils deviennent de vrais animaux domestiques. Les oiseaux sont baladés, aérés et mis côte à côte, pour qu’ils puissent discuter entre eux !

Dans le quartier musulman de Xi’an, on peut surprendre de nombreuses conversations d’oiseaux…

xian

Vues inévitables de l’armée en terre cuite de l’Empereur Qin :

xianarmee3

xian-armee4

xian-armee

xian-armee2

Ce n’est pas toute l’armée qui est déterrée et exposée, le sol de Xi’an détient encore de nombreuses richesses archéologiques…

Pingyao

Voyage d’avril 2005

Après une nuit de train, je poursuis mon voyage de Pékin à Pingyao (Shanxi).

Pingyao a subi très peu de changements depuis la dynastie Ming (du 14ème au 17ème S.) et est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco. C’est une belle ville aux bâtiments et remparts très bien conservés, on y voit la Chine comme on l’imagine ou comme on la rêve parfois en Europe, celle d’Epouses et Concubines.

pingyao

pingyao2

Malheureusement c’est aussi une ville vidée de ses habitants, sorte de ville écrin consacrée aux touristes, qui m’a un peu fait penser à la cité de Carcassonne.

Certains endroits trop éloignés des allées principales sont entièrement laissés à l’abandon.

pingyao3

Ombres pékinoises

ombre-chinoise2

ombre chinoise

Voyage d’avril 2005

Lors d’une visite touristique au Temple du ciel de Pékin, j’ai eu le plaisir de rencontrer une belle vieille dame.

Je l’ai d’abord aperçue en train d’effectuer de drôles de massages faciaux avec son amie, je me suis approchée et ai essayé de l’imiter.

rencontre ciel

Elle n’a pas été gênée, au contraire, nous avons partagé un bon moment : elle a voulu m’en apprendre plus et elle m’a appris quelques pas de Tai Chi. J’ai fait rire un bon nombre de passants…

rencontre ciel2

Je l’ai trouvée vraiment belle dans son grand âge. Elle m’a dit être là tous les jours de l’année. J’y suis revenue un an plus tard, elle était exactement au même endroit!

rencontre ciel 3

rencontre ciel4

Voyage d’avril 2005

Première visite d’un parc en Chine… à savoir le parc de la colline de charbon.

Que de ravissements pour le moral et les sens. Les Chinois ont une vie sociale très 
développée dans les parcs. En une après-midi, j’y ai vu au moins une dizaine de chorales (plus ou moins bien organisées et harmonisées), des calligraphes de l’éphémère qui tracent des caractères sur le sol avec de l’eau, des gens faisant leur sport…

parc-pekin-callig

Les parcs sont de véritables refuges au sein des grandes villes chinoises. Il y a en beaucoup, et ils sont toujours très joyeux et très fréquentés.

parc-pekin-rire


A Pékin, on peut citer : le parc Ditan, temple de la terre; Ritan, temple du soleil; Yuetan, temple de la lune; Xiangshan Gongyuan, des collines parfumées; Daguanyuan, de la vue grandiose; Badachu, des huit grand temples; Zhongshan, ou parc Sun Yatsen; Jingshan, la colline de charbon; Zhiwuyuan, le jardin botanique; Zizhuyuan, le parc des bambous pourpres… Et c’est une liste non exhaustive !

parc pekin chorale