La vraie vie ?
Nov 21, 2017 Couple Mixte 9

Amis lecteurs, si vous suivez mon blog avec attention, vous aurez sans doute remarqué que mes derniers mois ont été plus sédentaires que de coutume. Rien de grave là-derrière, mais je suis encore amenée à cette sédentarité pour quelques mois. Pour autant, je ne me sens pas du tout en manque de voyage. Sans doute car mon quotidien reste voyageur, notamment car toujours autant tourné vers la découverte de l’autre.

Avec M., mon Malien de mari, pas une semaine ne se passe sans que nous échangions sur nos différences culturelles, nos regards sur le monde ou nos conceptions respectives de la parentalité. Ce dernier point a de quoi occuper nos discussions pour quelques années encore je pense…

Alors que nous discutions de nos récentes prises de parole publiques sur la mixité de notre couple, je partageais avec M. le bien-être ressenti à chaque échange avec d’autres membres du Groupe des Foyers Islamo-Chrétien (le fameux GFIC dont je vous ai déjà parlé ici). Nos discussions avec ces couples mixtes sont toujours respectueuses, intenses et riches et souvent spirituelles. Je disais alors à M. que le retour à la « vraie vie » n’en était que plus difficile. « Mais c’est justement cela la vraie vie » me répondit-il alors. « Ces moments d’échange, d’écoute et de respect ». Ah ah ah, voilà une des (nombreuses) raisons pour lesquelles j’aime mon mari : il a le talent de savoir mettre les mots justes sur bien des choses.

Le lendemain de cette discussion, je recevais un commentaire des plus émouvants sur ce blog. Irène me disait à quel point elle était touchée par ma série de témoignages. Elle écrivait « je me pose souvent des questions : ne vivons-nous pas en retrait de la « vraie vie », de la « vraie société » française ? Mes enfants sont très jeunes, mais je voudrais tant qu’ils apprennent à connaître et aimer le large monde dans lequel ils sont appelés à vivre – et quand je dis « aimer », je pense « avec leur coeur, leur intelligence et tout ce qu’ils seront ». » (cliquez ici pour lire l’ensemble de son commentaire).
Quel drôle d’écho à ma réflexion de la veille. Alors je me demande, en posant ces lignes gardées en moi depuis ces échanges : qu’est-ce la vraie vie ?

La vraie vie ça pourrait tout simplement être :
– un rire d’enfant
– la capacité d’émerveillement, tout près de chez soi comme à l’autre bout du monde
– des feuilles d’automne qui virevoltent
– un arbre bruissant dans le vent
– le crépitement d’un feu de cheminée
– un bon thé partagé avec un ami
– un rayon de soleil d’hiver réchauffant coeurs et corps
– la confiance évidente et entière en la personne qui partage sa vie
– …
Et mille et une autre minuscules choses qui font le Sel de la vie, comme le disait si joliment Françoise Héritier (écoutez la en parler c’est superbe!).

Si je reste dans l’état d’esprit qui est le mien en ce moment, où le témoignage sur la mixité de mon couple me parait tellement important dans notre monde qui ne cesse de se replier sur lui même, voici ce que je pourrais dire de la « vraie vie ».
La vraie vie ce pourrait être le respect de l’Autre quel qu’il soit, l’écoute et l’échange avec ce dernier, dans une envie commune de compréhension et d’apprentissage. La vraie vie c’est l’envie sans cesse renouvelée de créer des ponts vers l’Autre…

Créer des ponts… Cette expression me ramène à une autre discussion, bien plus ancienne.
D. est une chère amie franco-indienne. Père Indien, mère Française, elle a toujours vécu entre Paris et New-Delhi. Un jour, elle me partageait son expérience de famille « mixte » et me disait peu ou prou ceci :

Quand tu es radicalement différent de l’autre, tu sais qu’il ne pense pas comme toi et qu’il ne comprend pas forcément ce que tu as en tête, alors tu es obligé(e) de créer des ponts pour aller vers lui. Alors que quand tu as la même culture que l’autre, tu supposes qu’il comprend ce que tu veux dire et ce que tu penses (même si c’est loin d’être toujours le cas) et donc tu ne fais pas cet effort. C’est pour cela qu’un couple mixte, basé sur l’échange et l’envie de comprendre l’autre, me parait tellement riche.

Cette discussion m’a profondément marquée, notamment car D. est une femme ouverte, bienveillante, d’une grande spiritualité. Une femme que j’aime et admire.

Et pour terminer ces quelques lignes qui trouveront écho en vous je l’espère, je souhaite partager ici un passage du livre Le Baiser du Ramadan dont je vous parlais il y a peu. L’auteure relate les lumineuses paroles de Dominique, elle-même dans un couple mixte :

Abderrahim, c’est la rencontre la plus intéressante de ma vie. Si je ne l’avais pas connu, il me manquerait un pan entier de l’humanité, car les trois quarts de l’humanité ont une pensée différente de la mienne. Vivre avec une personne qui a une culture et une religion différentes m’oblige à en être consciente au quotidien. (…) Il y a une vérité mais personne ne la détient tout seul.

En espérant que vous aussi, vous ayez trouvé ce qu’est pour vous la « vraie vie » amis lecteurs, je serais heureuse de lire vos commentaires sur ces quelques réflexions…

9 comments on “La vraie vie ?

  1. Va savoir pourquoi ton texte me fait penser à un poème de Ponge « La Robe des choses » qui est une ode parfaite à l’impressionnisme et au regard qu’on oublie souvent de donner sur les choses parfois toutes simples qui nous entourent..

    « Soyez émus de ces grandioses quoique délicats, de ces extraordinairement dramatiques quoique ordinairement inaperçus événements sensationnels, et changements à vue. »

Laisser un commentaire