Couple mixte, comment notre témoignage est à la une des média…
Sep 27, 2017 Couple Mixte 19

Pour nos quatre bougies de mariage – oh que le temps file, vous rappelez-vous du récit de cette si belle journée? -, mon cher et tendre et moi-même avons connu une actualité médiatique des plus fortes : France 2, La Vie et exposition dans une mairie parisienne… Laissez moi vous raconter !

En famille sur France 2…

Le GFIC, une vraie oasis

Depuis 2013, M. et moi sommes membre du GFIC, le Groupe des Foyers Islamo-Chrétiens. Je vous en parlais en détails dans cet article, vous expliquant comment ce groupe nous a aidé à traverser une période de doute, juste après l’annonce de notre mariage, qui avait la particularité d’être islamo-chrétien. Depuis, nous gardons un contact régulier avec ce groupe et participons aux rencontres aussi souvent que nous le pouvons.
Que ce soit pour notre couple, nos pratiques spirituelles individuelles ou notre vie de famille, nous y trouvons toujours autant d’ouverture, d’échanges enrichissants et de matière à réflexion. Dans notre époque qui nous incite à toujours plus de méfiance envers l’autre, le GFIC est une vraie oasis.

Cette année, le groupe fête ses 40 ans. Depuis ses débuts, les activités du GFIC ont volontairement été tournées vers la vie privée des couples et des familles, et les prises de paroles publiques étaient rares ou inexistantes. Et puis il y a eu le choc de Charlie Hebdo et toutes les questions que ce drame a soulevées. Les Musulmans ont été montrés du doigt, et obligés de se désolidariser de ces actes barbares. Des discussions ont animé les membres du GFIC : devions-nous prendre la parole publiquement ou pas ?
Certaines personnes ont décidé de le faire, indépendamment des activités « habituelles » de l’association, qui elles, restent du domaine privé.

Un témoignage sur la mixité

Et il y a eu ce beau projet photographique : photographier des familles mixtes dans leur quotidien pour témoigner, à leur simple niveau, de la coexistence possible (et souvent heureuse oui oui) entre Musulmans et Chrétiens.
Quand le projet nous a été présenté en cet après-midi de mai, il a immédiatement fait écho en moi. Depuis notre mariage, M. et moi portons l’espoir, d’être, à notre petit niveau, un exemple de partage, de communication, d’échanges dans notre interculturalité. Le photographe était justement intéressé pour nous photographier, Fils, M. et moi – nous sommes peut-être photogéniques sans le savoir ?!

Le résultat parait donc ces jours-ci, à l’occasion des 40 ans du GFIC, qui seront célébrés ce samedi. Je ne vous raconte pas trop le « off » de la séance de photoshooting en famille, car je trouve que les photos (et leurs légendes) sont assez explicites !
Notre petite famille fait donc la une des médias. Vous l’avez peut-être remarqué, Fils ne parait jamais en photo en ces colonnes, car je ne souhaite pas que son image soit utilisée par des tordus traînant sur la toile (tout un sujet…), mais s’il y a un thème pour lequel j’ai été prête à faire une exception, c’est bien celui-ci.
Voici donc les occasions de découvrir ce beau travail « Couple islamo-chrétien, au fil des jours », réalisé par François Diot :

le portfolio rassemblant les photos des 5 familles, en ligne sur un (beau) site dédié
– lors de l’exposition « Foyers », à la mairie du XIème à Paris, du 26 Septembre au 15 Octobre 2017 –  une exposition pour fêter les 40 ans du GFIC et présentée telle que « le témoignage d’une mixité culturelle, religieuse et spirituelle harmonieuse et dans toute sa richesse. L’exposition portera ce message de façon simple et belle, en ouvrant le regard du plus grand nombre sur une réalité bien vivante ». Notre petite famille est d’ailleurs sur la tête d’affiche de l’exposition, comme vous le verrez ci-dessous !
sur France 2, où les photos apparaissent en illustration de la table ronde organisée sur les couples islamo-chrétiens dans l’émission le Jour du Seigneur (replay disponible jusqu’au dimanche 1er octobre, le passage dédié commence après 60 minutes).
– dans le magazine La Vie de cette semaine

Le site dédié et les témoignages des 5 familles…
Notre rituel du dimanche matin : le marché en famille.
Une photo aux contraste et couleurs incroyables.
Notre petite famille en tête d’affiche !
Pleine page dans La Vie.

Nounours sur France 2 !

Et pour finir, je partage une petite anecdote qui m’a fait sourire. Nous regardions l’émission en direct sur France 2 dimanche dernier M. et moi-même, et Fils n’était pas très intéressé par le petit écran – il ne regarde jamais la télé et préfère largement ses livres, youpi, mais c’est un autre sujet. Alors que je lui disais « Regarde, papa et maman sont à la télé et on te voit même », sa seule réaction a été « Oh Coco est à la télé ». Il n’avait donc d’yeux que pour son nounours Coco (que l’on aperçoit en effet très bien sur cette photo!).

Que ce soit grâce à Coco, et surtout grâce à ce superbe projet photo, j’espère de tout coeur que ce message de paix inter-religieux touchera le plus grand monde…
Qu’en pensez-vous amis lecteurs, ce projet vous touche-t-il ?
Je serais heureuse de lire vos retours dans les commentaires de l’article…

19 comments on “Couple mixte, comment notre témoignage est à la une des média…

  1. Bravo pour avoir eu le courage de vous lancer dans ce projet. Je parle de courage car je n’aime pas du tout les photos de moi, alors une telle exposition… Mais le sujet en valait effectivement la peine et ta famille est très belle !

    1. Merci Tiphanya 🙂
      Bon j’avoue je n’ai pas trop réfléchi à propos de mon image, l’engagement pour cette cause me tient tant à coeur… je suis contente de l’avoir fait – même si je ne suis pas vraiment fan de ma tête sur la photo-portrait de nous trois…

  2. Bonjour Aurélie, magnifiques ces photos ! Je t’avais adressé un mail en privé l’année dernière pour te proposer une rencontre, mais je doute que tu l’aies reçu. Je ne sais si tu te souviens, mais mon compagnon, ma fille et moi-même formons également une famille franco-malienne. Je serai vraiment ravie de vous rencontrer. Félicitations pour tout ce que tu entreprends. Au plaisir… Amélie

  3. Bravo à toi et à ta famille de vous exposer pour une bonne cause. J’espère que vos exemples pourront faire évoluer les mentalités vers plus de tolérance ce qui n’est guère dans l’air du temps, dans la vie réelle et sur les réseaux sociaux. Vous montrer qu’accepter les différences n’est pas une perte d’identité mais un gain pour sa propre personnalité . C’est vrai individuellement mais il faudrait que chacun comprenne que c’est aussi un plus pour une société.
    Merci de nous mettre tous les liens. Je me suis empressée d’aller voir.
    Les photos sont très belles. Je vais me procurer  » la vie » rapidement.
    Je suis ton blog depuis longtemps déjà. On y retrouve ces valeurs que je partage.
    Tes articles sur le Mali me bouleversent toujours autant . Les autres articles m’ ouvrent (nous ouvrent) d’autres horizons. Douce soirée. Nicole.

  4. De très belles photos de couples rayonnants 🙂 Je salue ton engagement pour défendre tous ces préjugés, que tu contribues déjà à déconstruire avec ton blog et les récits de voyage au Mali (et en d’autres terres vulnérables d’ailleurs !)

  5. Bonjour Aurélie, cette série de témoignages me touche plus encore que je n’aurais pensé. Quel témoignage, et quel espoir ! Partage avec Mohammed mes remerciements. Je vais y repenser souvent, je pense.
    Vivant avec un homme chrétien comme moi, dans un quartier privilégié de Paris, dont la richesse matérielle et le côté international-unesco atténue pas mal les difficultés immédiates, je me pose souvent des questions : ne vivons-nous pas en retrait de la « vraie vie », de la « vraie société » française ? Mes enfants sont très jeunes, mais je voudrais tant qu’ils apprennent à connaître et aimer le large monde dans lequel ils sont appelés à vivre – et quand je dis « aimer », je pense « avec leur coeur, leur intelligence et tout ce qu’ils seront ».
    Comment leur apprendre à accueillir chacun comme il est, à partager ce qu’il a reçu de bon, à recevoir ce que les autres ont à lui donner de bon – et à dire aussi quand ils ont peur des différences (il me semble que reconnaître qu’on a peur, c’est déjà un premier pas vers autre chose) ?

  6. Suite (sinon, c’était trop long pour publier) :
    Je me rends bien compte que pour nous – adultes – la question se pose aussi tous les jours. Alors, je me dis que finalement, la différence, elle n’est pas qu’entre chrétien et musulman, jaune, blanc ou noir, elle se niche dans plein de distinctions qu’on fait entre les gens. N’importe quelle expérience de la vie en couple oblige – si l’on veut être vrai – à se donner, se remettre en cause, ne pas perdre de vue l’essentiel, se laisser emmener plus loin qu’on ne croit possible… mais j’ai l’impression que la différence, lorsqu’on est un couple mixte, c’est que la société vous demande de rendre raison de vos choix, de votre manière de vivre. C’est peut-être une chance d’avoir à exprimer tout ça ?

    1. Bonjour Irène,
      mille mercis pour ton superbe commentaire. Je l’ai gardé dans mes emails depuis plus d’un mois et l’ai relu plusieurs fois, il m’a beaucoup touchée. Tant touchée à vrai dire, que je pense écrire un article entier suite à ce qu’il m’évoque… Je ne manquerai pas de t’en tenir informée 🙂
      J’espère que tu vas très bien.
      Amitiés,
      Aurélie

  7. Il y a longtemps que je ne suis pas passée par ici, faute de temps libre (et trop de travail).
    C’est une belle initiative! Mais pourquoi est-il si compliqué de comprendre que lorsqu’on s’aime et qu’on échange dans le respect, on peut vivre ensemble?! Je file regarder le site plus en détails!

Laisser un commentaire